Accords d’Abraham: un député italien nomme Benyamin Netanyahou au prix Nobel de la paix


« M. Netanyahou a entrepris de nombreuses actions importantes pour la paix mondiale »

Paolo Grimoldi, député italien et membre du parti d’extrême-droite de la Ligue du Nord, a nommé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou au prix Nobel de la paix, suite à la signature des accords d’Abraham entre l’Etat hébreu et les Emirats arabes unis d’une part, et Bahreïn d’autre part, a rapporté mercredi le site d’information Maariv.
« Parmi les nombreuses actions entreprises par M. Netanyahou, je citerai les trois principales et qui sont très importantes pour la paix mondiale : l’accord de paix avec les Emirats, l’accord de paix avec le royaume de Bahreïn, et le développement d’un véritable dialogue approfondi avec l’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.
« Tous ces efforts ont conduit à l’ouverture de l’espace aérien saoudien aux avions israéliens. Toutes ces réalisations n’étaient pas concevables il y a encore quelques mois », a souligné M. Grimoldi.
« Pour cela, M. Netanyahou mérite d’être lauréat du prix Nobel de la paix », a assuré le député italien.
M. Grimoldi s’est par ailleurs adressé à d’autres députés européens afin d’obtenir leur soutien à la nomination du chef du gouvernement israélien.
Le président américain Donald Trump a également été nommé au prix de Nobel de la paix, une première fois par un député norvégien pour les accords d’Abraham, et une seconde fois par un député suédois pour l’accord de « normalisation économique » entre la Serbie et le Kosovo.
Source: i24 News

ID 2020 et la Marque de la Bête


Aujourd’hui de nombreuses personnes pensent que ID2020, au travers de la vaccination de masse qui risque d’être imposée sur le monde, pourrait être la marque de la Bête. Cela génère de la peur chez beaucoup chrétiens, c’est pourquoi je voudrais clarifier le sujet.

ID 2020 POURRAIT-IL ÊTRE LA MARQUE DE LA BÊTE ?

ID 2020 ne peut pas être la marque de la Bête. La Tribulation va durer sept ans. La marque de la Bête va commencer à être installée probablement vers la fin des premiers trois ans et demi de la Tribulation, pour être totalement en vigueur dans les trois ans et demi suivants. Nous n’en sommes pas encore là parce qu’auparavant l’Église doit être enlevée. Par contre, cela pourrait se passer dans un très proche avenir puisque l’événement du retour de Jésus pour prendre Son Église nous semble imminent !

QU’EST-CE QUE ID 2020 ET QUELLE SERA SON IMPLICATION SUR LE MONDE ?

ID 2020 surgira probablement de directives données par les Nations Unies. Le plan d’exécution sera mis en œuvre au travers d’un groupe privé, versé dans ce domaine particulier. Cette démarche sera présentée avant tout comme un projet santé de protection mondiale contre toute infection virale. En réalité en toile de fond, va se tisser le réel projet d’établir un système mondial d’identification en vue de la préparation d’un gouvernement mondial comme plateforme pour accueillir la venue et le contrôle de l’Antéchrist sur le monde entier.

ID 2020 implique probablement l’insertion sous-cutanée d’un « Micro-chip » ou/et d’un « Tatouage Biométrique » transparent contenant toutes les données identitaires d’un individu afin de le ficher. Le but de cette démarche identitaire ne pourrait être comparé à celui de la marque de La Bête qui aura pour signification l’entière appartenance à l’Antéchrist et pour objectif son adoration.

ID 2020 ne sera pas nécessairement obligatoire, car si aujourd’hui il est implémenté, un grand nombre s’oppose à ce projet, refusant cette intrusion dans leur vie privée et cette forme d’atteinte à leur liberté.

Toutefois nous voyons que ID 2020 a pour but de conditionner les pensées de beaucoup de gens en les préparant à une certaine méthode de contrôle qui sera imposée sur les nations dans un temps à venir.

SOMMES-NOUS PROCHES DE LA MARQUE DE LA BÊTE ?

La marque de la Bête sera pleinement en opération dans la Grande Tribulation, dès que l’Antéchrist va se révéler comme l’homme impie (2 Thess 2 v 8).

Considérant les évènements actuels dans les sphères politiques, religieuses, technologiques et au vu des calamités qui s’abattent sur le monde, on pourrait dire que nous sommes très proches du temps de la Tribulation décrit dans le livre de l’Apocalypse, et qu’alors le temps de la marque de la Bête est également bien proche.

QUE DIT LA PAROLE DE DIEU CONCERNANT LA MARQUE DE LA BÊTE ?

La marque de la Bête est un signe d’identification, d’appartenance et d’allégeance totale à la Bête (l’Antéchrist) qui arrivera sur scène au travers du gouvernement mondial déjà en place. Ensuite le Faux Prophète va, lui-même, mettre en application sur le monde entier, la marque de la Bête sous le contrôle de Satan (Apoc 13 v 14 – 16)

A ce moment-là, l’homme sera privé totalement de sa liberté et sera dans l’obligation d’accepter la marque afin de survivre « …il ne pourra ni acheter ni vendre… » comme mentionné au verset 17 du chapitre 13 de l’Apocalypse.

À noter qu’avant que la marque de la Bête ne commence à apparaître au début de la Grande Tribulation, Dieu marquera d’un sceau le front de Ses serviteurs (Juifs) (Apoc 7 v 3), de ceux qui parleront de Lui à ce moment.

LE CHIFFRE 666 SERA-T-IL LE SIGNE VISIBLE DE LA MARQUE DE LA BÊTE ?

Personne ne peut à ce stade dire si la marque de la Bête sera visible ou pas, mais une chose est certaine, l’identification à l’Antéchrist sera une marque quelconque sur le front ou la main droite des hommes (Apoc 13 v 16). Il n’est pas dit dans ce verset que la marque sera nécessairement le chiffre 666. Concernant la Bête, il s’agit au verset 17, d’une marque, de son nom ou du chiffre de son nom. Au verset 18, il est mentionné que nous pourrions calculer le chiffre de son nom, dans le but d’expliquer comment ce chiffre pourrait définir le personnage de l’Antéchrist.

Le chiffre 666 parle d’une Trinité (trois 6) qui est une imitation de la Trinité Divine.

Cette Trinité représentée par le personnage de Satan et celui de l’homme, comme cela est écrit aux versets 2,4 & 11 du même chapitre 13. Ce sera une Trinité représentée par le Dragon (Satan), la Bête (l’Antéchrist) et la Bête (le Faux Prophète) (versets 4 & 11).

Le chiffre 6 est le chiffre de l’homme, se référant à l’homme créé le sixième jour de la création. Les trois 6parleraient de l’apogée du pouvoir, de la puissance de l’homme sur terre, et bien entendu de l’exclusion totale de Dieu, comme ce fut le cas au temps de la Tour de Babel avec à cette époque, le retour au culte babylonien. L’homme sera à ce moment-là, complètement soumis à Satan qui pourra exécuter sa pleine volonté et son plan sur terre.

À QUEL MOMENT LES GENS AURONT-ILS LE CHOIX DE RECEVOIR OU DE REFUSER LA MARQUE DE LA BÊTE ?

Comparativement au refus de beaucoup d’accepter ID 2020 (si jamais il parvenait à s’appliquer de nos jours), les gens durant la Grande Tribulation prendront, eux, volontairement la marque de la Bête, acceptant de plein gré cette imposition obligatoire venant de ce régime totalitaire. Ils l’accepteront sans opposition, ayant déjà vu en l’Antéchrist, dès les premiers trois ans et demi de la Tribulation, un « sauveur du monde » en agissant au travers d’une soi-disant alliance de paix signée entre Israël et ses détracteurs, tentant ainsi de résoudre tous les problèmes mondiaux.

Les Saints de la Grande Tribulation refuseront, eux, cette marque d’identification à l’Antéchrist qui les amèneraient à l’adorer et seront en conséquence, mis à mort (v 15). D’ailleurs, Dieu Lui aussi, marquera d’un sceau le front de Ses serviteurs, au tout début de la Grande Tribulation (Apo 7 v 3 & 4).

Hormis un gouvernement mondial qui va se mettre en place pour l’arrivée de l’Antéchrist, nous pouvons aussi voir dans le même temps, l’établissement d’une religion mondiale, d’où la démarche actuelle des diverses religions du monde de signer ensemble un pacte d’alliance. Ainsi, comme nous avons vu tout au long de l’Histoire, le pouvoir mondial, le pouvoir politique et le pouvoir religieux marcher de concert pour l’accomplissement des multiples plans du diable, il en sera de même en cette fin des temps, pour l’aboutissement du plan de l’Antéchrist.

Les chrétiens qui seront enlevés à la venue de Jésus dans les nuées (1 Thess 4 v 17) ne connaîtront jamais ce moment terrible de jugement dans la Grande Tribulation et n’auront pas à prendre cette marque sur eux ; ce sera seulement pour ceux qui seront restés sur terre à cette époque. Dieu a prévu que ceux qui seraient enlevés à la rencontre de Jésus échapperaient à ce moment terrible (Luc 21 v 36), et ne seraient pas destinés à Sa colère (jugement) à venir (1 Thess 5 v 9) ; c’est bien pour cette raison que Paul nous parle de consolation pour l’Église dans 1 Thess 4 v 18.

QUELLE DOIT ÊTRE L’ATTITUDE DU CHRÉTIEN AVANT LA VENUE DE JÉSUS ?

L’urgence pour le chrétien aujourd’hui est d’être saisi de la crainte de Dieu afin de travailler à son salut (Phi 2 v 12), c’est-à-dire de rechercher la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur (Heb 12 v 14), sinon il pourrait ne pas se trouver debout devant le Fils de Dieu (Luc 21 v 36).

Ceci étant dit, le chrétien doit prendre conscience premièrement de l’urgence de l’œuvre de la croix dans sa vie en vue de cette sanctification nécessaire pour son salut complet à venir, mais deuxièmement de l’urgence que des milliers d’âmes soient sauvées et échappent ainsi à cette Grande Tribulation et à une mort éternelle, séparés de Dieu.

Réveillons-nous du sommeil et ressentons l’urgence d’annoncer l’Évangile et de parler de Jésus à tous ceux qui ne l’ont pas encore reçu (Rom 13 v 11)

Source: Chrétiens.info

L’accord entre Israël et les Emirats arabes unis signé le 15 septembre à la Maison Blanche


L’accord de normalisation des relations entre Jérusalem et Ryad, dévoilé à la mi-août, sera officiellement signé en présence du président des Etats-Unis.

L’accord entre Israël et les Emirats arabes unis avait été dévoilé à la mi-août. Suivi quelques jours plus tard, le 31 août, par un vol direct utilisant l’espace aérien saoudien, symbolisant de manière spectaculaire la normalisation des relations entre les deux Etats. Un pas de plus dans la formalisation de cet accord va être franchi le 15 septembre prochain puisqu’il sera signé, comme l’a annoncé un responsable américain, à la Maison Blanche lors d’une cérémonie.

Selon les hauts fonctionnaires, la cérémonie de signature se déroulera sous les auspices du président américain Donald Trump et réunira une délégation israélienne conduite par le premier ministre Benjamin Netanyahu et une délégation émiratie conduite par le ministre des affaires étrangères Abdullah bin Zayed.

Les sources ont également précisé que toutes les mesures de précaution seront prises afin d’assurer la sécurité de tous les membres de la délégation à la lumière de la pandémie de coronavirus.

Après la nouvelle, M. Netanyahou a déclaré qu’il était « fier de partir la semaine prochaine pour Washington, à l’invitation du président Trump, et de participer à la cérémonie historique à la Maison Blanche pour établir la paix entre Israël et les Emirats Arabes Unis ».

L’accord avec les Émirats est le premier accord de ce type conclu par Israël avec une nation du Golfe et seulement le troisième avec un État arabe, après l’Égypte et la Jordanie.

L’établissement de relations diplomatiques entre l’État juif et les alliés des États-Unis au Moyen-Orient, y compris les monarchies du Golfe, est un élément clé de la stratégie de Trump dans la région pour contenir l’Iran.

Source: Les Echos & i24 News

Traduit par: SENTINELLE SAPS

 

 

Aligner notre réalité présente avec le Ciel


Il nous est dit que Christ Lui-même nous a fait asseoir dans les lieux célestes avec Lui. Mais si c’est le cas, alors de nombreux chrétiens vivent bien en-dessous des promesses que Dieu a données. Réfléchis-y : si nous vivons réellement en Christ, assis avec Lui dans la salle du trône du Ciel, comment les croyants peuvent-ils être encore esclaves de leur chair ? Il nous a été donné une position en Lui pour une raison. Mais de nombreuses personnes parmi le corps de Christ ne la réclament pas et ne se l’approprient pas.

Paul dit : “Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église” (Éphésiens 1:20-22).

La plupart des chrétiens n’ont aucune difficulté à croire que Christ est là-bas. Nous prêchons : “Jésus est en ce moment même assis sur son trône. Il est au-dessus de toutes les principautés, de toutes les puissances, bien au-delà de l’atteinte de Satan.” Mais nous avons plus de mal à accepter la vérité suivante : “[Dieu] nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ” (2:6). Nous pouvons croire que Christ est déjà assis dans les lieux célestes, près du Père. Mais nous ne pouvons pas accepter que nous y sommes nous aussi, dans la même salle du trône. Pourtant, Jésus Lui-même nous a déjà dit : “Je vais vous préparer une place” (Jean 14:2).

Pour certains, cela sonne comme une fantaisie, comme une illusion théologique : “Tu veux dire que je n’ai pas à mener ma vie en étant chaud et froid, en haut et en bas ? Je peux conserver mon intimité avec Christ intacte ?”

Oui, absolument ! Paul déclare : “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !” (Éphésiens 1:3). Note que Paul dit que toutes les bénédictions spirituelles sont disponibles dans la salle du trône. Toutes les richesses de Christ y sont disponibles pour nous : la fermeté, la force, le repos, une grâce qui ne cesse de grandir.

Paul le dit très clairement : pour que les bénédictions de Christ coulent à travers nous, nous devons être assis avec Christ dans la salle du trône céleste ! Le seul chemin vers la vie du trône est de nous offrir en sacrifice vivant : “Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable” (Romains 12:1).

David Wilkerson

Après le diagnostic, viens le remède : relever la tête


Introduction

Depuis quelques temps, je tente du mieux que je peux de vous faire comprendre l’état de l’Eglise et du pourquoi nous en sommes là. C’est bien sûr un sujet très sensible comme nous en avons eu la preuve après les divers retours qui ont suivis ces partages. C’est sensible pour plusieurs raisons que je ne vais pas mentionner ici mais que chacun, je pense, comprendra.

Quand je parle de ces sujets, je prends de manière volontaire un ton plutôt vif afin de nous donner un électro-choc. C’est un peu le système du défibrillateur : un choc électrique assez violent pour faire repartir le cœur. Je ne vous demanderai pas pardon pour vous avoir choqués en vous ayant dit la vérité, par contre je demande pardon à ceux que j’ai pu peut-être blesser.

Alors la semaine dernière je vous ai parlé surtout du manque de la crainte de Dieu que l’Eglise a, mais lorsque j’ai dit, à plusieurs occasions : relevons la tête, voici la question que l’on m’a posée. Qu’est-ce que cela veut dire, et comment ? (Note de Nathaniel: le partage dont je parle ici ne sera pas publié ici étant donné que je n’avais rien écrit pour l’occasion)

Alors autant vous dire que pendant plusieurs jours j’ai retourné cette question dans tous les sens et j’ai même été surpris que l’on puisse poser ce genre question : avouez que cela fait beaucoup de « question » n’est-ce pas ?

Mais avant d’y répondre et de vous apporter le remède donné par Jésus Lui-même dans Luc 21 :28 : « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. » Je souhaite faire une mise au point importante.

Le danger du politiquement correct

Il y a une chose que j’ai remarquée depuis bien des années déjà, et je sais que je ne suis pas le seul à l’avoir vue. Dans les médias, nous le voyons aussi : la bien-pensante du politiquement correct. Et lorsque nous voyons où cela nous mène c’est-à-dire vers une dictature de la pensée, vous connaissez sans doute l’expression de la pensée unique, et bien il est étonnant de voir que même au sein de l’Eglise cette dictature a commencé son travail. Car oui, maintenant on ne peut plus parler de sujets qui fâchent, on doit parler de sujets qui rassemblent comme l’amour de Dieu mais sans parler de Sa justice. On ne parle plus de péchés, mais de maladies. On ne parle plus de séduction, mais d’unité. Et lorsque quelqu’un tentera d’avertir de ce danger, dans le monde, on le regardera avec colère, haine, méfiance, ou alors on n’accorde aucun crédit à ses paroles, on l’écartera, ou alors on se moquera de lui. C’est dans le monde que nous voyons cela, mais est-il surprenant de voir que cela commence aussi à arriver dans l’Eglise qui a fait entrer le monde en son sein ? Je vous laisse en juger.

Je donnerais juste un exemple. J’entends très souvent cette expression : il n’y a pas d’église parfaite. Et j’ai compris il y a quelques jours à quel point je n’en peux plus d’entendre cela. J’en ai les oreilles qui saignent… Pourquoi ? Parce que déclarer cela revient à nous déresponsabiliser, à nous dédouaner de ces dérives qui ont rendus l’Eglise malade. C’est surtout parce que nous n’avons pas été véritablement enseignés sur cela. Mais laissez-moi vous décortiquer une parole de Jésus que nous retrouvons dans Matthieu 5 :48 : Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Première chose, si Jésus nous dit cela c’est que cela est possible, sinon Il ne l’aurait pas dit. Jésus nous appelle à être parfait tout comme le Père est parfait.

Deuxièmement, qu’est-ce qu’être parfait selon Jésus qui est la Parole de Dieu faite chair ? Le mot grec utilisé dans ce verset « Teleios » peut être traduit par « Amené à ses fins, accompli, à qui rien ne manque pour être complet, Fait, adulte, d’âge, mûr » En d’autres termes : mature.

Ce même mot est utilisé dans plusieurs versets que nous connaissons bien :

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Romains 12:2

Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Philippiens 3:15

Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Jacques 1:4

On pourrait prendre 2 Corinthiens 13 au verset 11 : « Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix; et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. » Paul nous dis ici de continuer dans le chemin de la perfection, car bien entendu on ne devient pas mature du jour au lendemain.

D’ailleurs, il est intéressant de voir que le mot grec ici n’est pas le même que celui présent dans Matthieu 5 :48. « Katartizo » qui pourrait être traduit par « raccommoder, réparer, ajuster, mettre en ordre, renforcer etc… » Je noterai au passage que Paul ne dis pas « oh de toute façon il n’y a pas d’église parfaite » mais il dit « perfectionnez-vous ! » et dans la version Martin et Ostervald il est écrit « tendez vers la perfection ». Ce qui importe pour le Seigneur n’est pas que nous soyons parfaits maintenant mais plutôt que nous soyons tous en chemin vers la perfection en tournant nos regards vers la perfection de Christ.

Et il y a d’autres versets que vous pouvez trouver… Donc au sens biblique du terme, nous sommes appelés à être des hommes et des femmes parfait(e)s, matures spirituellement, connaissant et obéissant à la Parole de Dieu. Et donc l’Eglise de Christ, la véritable Eglise est parfaite en LUI, n’en déplaise à certains.

Ayons donc le langage de la Parole de Dieu dans notre bouche (et non pas celui du monde)

Et pour répondre à ces chrétiens qui me diront qu’il n’y a pas d’églises parfaites c’est qu’au sens du monde oui c’est vrai, mais au sens biblique c’est faux : l’Eglise mature dans la connaissance de la Vérité biblique est déjà appelée comme étant parfaite par Dieu. Et si elle est parfaite, c’est parce que Jésus nous a rendus parfaits au travers de l’œuvre parfaite de la Croix mais Dieu a donné à l’Eglise un certain temps pour arriver à cette perfection et nous pouvons lire ce qu’IL a prévu pour que nous y arrivions dans Éphésiens 4-11 à 13

« Lui-même (Jésus) a donné les uns pour être Apôtres, les autres pour être Prophètes, les autres pour être Évangélistes, les autres pour être Pasteurs et Docteurs. Pour travailler à la perfection des Saints, pour l’œuvre du ministère, pour l’édification du corps de Christ. Jusqu’à ce que nous nous rencontrions tous dans l’unité de la foi, et de la connaissance du Fils de Dieu, dans l’état d’un homme parfait, dans la mesure de la parfaite stature de Christ »

Si l’Eglise n’était pas parfaite cela voudrait tout simplement dire que l’œuvre par laquelle elle est née, elle n’est pas parfaite. Elle a été accomplie parfaitement il y a 2000 ans à la croix mais entre ce jour d’accomplissement à la Pâque et le jour de son achèvement au retour de Christ il y a ce temps que Dieu a donné pour que le corps arrive à la perfection et nous pouvons mieux le comprendre en lisant 1 Corinthiens 13-9 à 12

« Notre connaissance est partielle, et partielles sont nos prophéties. Mais le jour où la perfection apparaîtra, ce qui est partiel cessera. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais et je raisonnais en enfant. Une fois devenu homme, je me suis défait de ce qui est propre à l’enfant. Aujourd’hui, certes, nous ne voyons que d’une manière indirecte, comme dans un miroir. Alors, nous verrons directement. Dans le temps présent, je connais d’une manière partielle, mais alors je connaîtrai comme Dieu me connaît. »

Si nous avons bien compris cela alors redoublons d’efforts pour tendre vers la perfection car son retour est proche.

Et maintenant, revenons au sujet principal de ce partage, que je vais faire court, je vais tenter de vous amener au remède prescrit par Jésus en ces temps troubles : relevez la tête.

Pourquoi lever la tête ?

Alors je tiens à préciser que lever la tête cela ne veut pas dire que nous devons rester debout béa avec la tête levée et attendre que ça se passe. Non pas du tout.

Lorsque nous levons la tête en direction du Ciel, il faut déjà comprendre que nous regardons en direction de là où viendra notre délivrance. Le peuple juif lui regarde sur terre (pour le moment) car il attend sa délivrance finale qui, selon Lui viendra du messie (homme). Mais nous, nous attendons la délivrance qui vient du ciel. Jésus nous arrachera de la terre pour nous amener vers Lui afin que nous soyons toujours avec Lui. Donc la réponse à cette question est simple : si nous levons la tête c’est parce que nous attendons notre délivrance. La Bible ne dit-elle pas que nous sommes des voyageurs sur cette terre et que notre cité est Céleste ? c’est pourquoi nous devons lever les yeux vers les choses invisibles, les choses célestes, et pour cela on ne peut les voir qu’avec les yeux du cœur, un cœur qui a été régénéré par la foi en Christ.

Seulement voilà, qui attend une délivrance ? C’est important cette question parce qu’un chrétien qui aime être dans ce monde n’a aucune raison de vouloir le quitter, d’être délivré. Une église qui ne cherche pas à être avec Jésus est pareille à une épouse qui se refuse à son mari. L’amour est-il présent dans ce genre de couple ? J’en doute.

Donc ce que Jésus nous dit ici, c’est que malgré tout ce qui pourrait se passer, Il nous a promis de nous arracher, enlever si vous préférez.

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » 1 Thessaloniciens 4 : 17

Le mot « enlevés » vient du grec « Harpazo » qui veut dire « Saisir, enlever de force, Réclamer ardemment pour soi-même, Arracher.

Comment faire pour lever la tête ?

C’est une question complexe dans une certaine mesure, et quasiment impossible à répondre. En effet. On peut conduire une personne à la connaissance intellectuelle de Jésus, mais on ne peut pas la conduire à aimer Jésus, à avoir une relation intime avec LUI.

Exemple tout simple : Une amie généreuse avec vous, qui sait que vous souffrez d’être seul, connait quelqu’un qui désire une âme sœur. Alors cette amie fera en sorte que vous vous rencontriez afin de faire connaissance. Mais est-ce que cette amie pourra vous forcer vous et l’autre personne à vous aimer réciproquement ? La réponse est non. Elle ne peut que vous conduire à faire connaissance.

Si je prends cet exemple c’est pour vous montrer que moi, je ne peux pas vous dire comment lever la tête en direction de là où Jésus se trouve et là où on se retrouvera, parce que cela dépendra uniquement de l’amour que vous avez pour Lui. Pas de la connaissance intellectuelle que vous pourriez avoir de Lui.

En d’autres termes, si vous êtes chrétiens et que vous ne levez pas la tête, c’est-à-dire attendre la délivrance, l’instauration du Royaume de Jésus sur la terre, de Sa Justice, alors c’est que vous ne l’aimez pas vraiment. La différence entre les vierges folles et les vierges sages se situe au niveau de l’huile présente dans leur lampe, c’est-à-dire au niveau de la communion que nous avons, ou pas, avec Jésus.

Si vous vous sentez mal à l’aise dans ce monde qui est en train de se transformer pour devenir, pendant un temps, le royaume de la Bête, tel que prophétisé dans la Parole, alors vous êtes sur le bon chemin. Parce qu’un chrétien qui attend son Sauveur ne peut que se sentir mal à l’aise dans un monde qui s’éloigne toujours plus de ce que Dieu voulait.

Relever la tête parce que nous perdons nos repères

Il y a une chose que j’ai remarqué depuis quelques temps, c’est que plus on avance dans le temps, moins on n’est sûr de rien. Tout ce qu’on pensait acquis, dans le domaine théologique, nos raisonnements humains sur ce que la Parole de Dieu nous dit, nos interprétations et toutes nos idées préconçues sont en train de s’effriter. Mieux encore, je remarque, pour moi-même déjà, que la notion que j’ai du temps n’est plus du tout la même que j’ai pu avoir il y a quelques mois encore seulement. En bref, plus nous avançons et plus nous perdons nos repères. Et il faut avouer que le confinement mondial n’a fait qu’accélérer ce phénomène nous vivons. Et cela va continuer encore. Nous allons encore être ébranlés et nos repères du monde si je puis dire vont continuer à tomber et pourquoi ? Tout simplement pour que notre boussole spirituelle s’aligne avec les prophéties en direction du ciel. Notre destination n’est pas ce monde mais le Ciel.

Le monde aussi est en train de perdre ses repères, et c’est cela qui va faire qu’il acceptera l’antéchrist lorsqu’il apparaîtra. Et c’est bien normal, étant donné que sa boussole n’est pointée que sur ce monde, sur son « moi-je », le monde a en sa possession une boussole cassée.

Voici une raison de lever la tête : le Millénium

On parle beaucoup de l’Enlèvement de l’Eglise, c’est vrai. Moi y compris. Mais savez-vous que ce n’est pas une finalité ? J’oserais dire, pour grossir le trait, que l’Enlèvement de l’Eglise n’est qu’un bonus. Car oui, ce que nous attendons presque avec impatience ce n’est pas seulement l’Enlèvement mais l’établissement du Royaume de Jésus sur cette terre. Et si vous vous demandez pourquoi lever la tête en direction du Ciel, laissez-moi donc vous donner une idée de qui nous attend.

Après les 7 ans de règne de l’Antéchrist (3 ans et demi ?), c’est Jésus et Son Épouse Fidèle qui régneront sur cette terre. Et contrairement à nos idées reçues, Jésus régnera avec une verge de fer :

Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père. Apocalypse 2:27

Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Apocalypse 12:5

De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Apocalypse 19:15

Lorsqu’il est dit que Jésus régnera avec une verge de fer, cela veut dire avec l’autorité de Sa justice. Nous vivons un temps de Grâce, mais viendra un temps totalement différent où même les sacrifices reprendront pendant 1000 ans à Jérusalem. Le monde retournera sous la Loi, mais une Loi bien différente que celle que Dieu a donnée à Moïse. Par exemple, si une personne ment la sentence sera immédiate, car plus rien ne pourra être cachée. Car oui, il y aura encore des hommes qui pécheront mais sans tentation du diable car tant qu’ils n’ont pas reçu un corps incorruptible et immortel, c’est-à-dire glorifié, les hommes auront encore en eux une racine du péché. Vous comprenez mieux pourquoi je dis sans cesse qu’on met un peu trop l’accent sur le diable et ses démons lorsqu’il s’agit de péché, pauvre homme victime du vilain satan… Mais l’homme reste libre, ne l’oublions pas.

Ce ne sera pas un règne de terreur, mais simplement un règne de Justice, de paix et d’amour où le diable n’ sa place pour séduire les peuples étant donné qu’il aura été jeté dans l’abîme pendant ces 1000 ans de règne de Christ. Voilà ce que nous dis la Parole au sujet du Millénium :

Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. Apocalypse 20:1-3

Les saints du Très Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d’éternité en éternité. Daniel 7 :18 et au verset 27 : Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.

Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, Et l’on n’apprendra plus la guerre. Esaïe 2:2-4

L’oeuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours. Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, Dans des habitations sûres, Dans des asiles tranquilles. Esaïe 32:17-18

Il respirera la crainte de l’Éternel; Il ne jugera point sur l’apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre; Il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, Et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses flancs, Et la fidélité la ceinture de ses reins. Esaïe 11:3-5

Celui qui voudra être béni dans le pays Voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jurera dans le pays Jurera par le Dieu de vérité; Car les anciennes souffrances seront oubliées, Elles seront cachées à mes yeux. Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, Elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie; On n’y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris. Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons et les habiteront; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’oeuvre de leurs mains. Ils ne travailleront pas en vain, Et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr; Car ils formeront une race bénie de l’Éternel, Et leurs enfants seront avec eux. Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Éternel. Esaïe 65:16-25

Les habitants d’une ville iront à l’autre, en disant: Allons implorer l’Éternel et chercher l’Éternel des armées! Nous irons aussi! Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher l’Éternel des armées à Jérusalem et implorer l’Éternel. Ainsi parle l’Éternel des armées: En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. Zacharie 8:21-23

Ma demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux. Ezéchiel 37:27-28

Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte ; Car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, Comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. Esaïe 11 :9

Voilà un petit aperçu de ce qui nous attend. Et quelle grâce de savoir que Son Épouse participera à Son Règne vu qu’Elle sera toujours avec Lui, nous serons toujours avec Lui.

Donc si vous vous demandez encore pourquoi lever la tête ? Je dirais simplement regardez juste les promesses que le Seigneur nous a données, en voilà une bonne raison. Et pour ce qui concerne le comment, je dirais simplement de le chercher plus que jamais, de nouer ou renouer une relation personnelle avec le Seigneur, car c’est en cela que nos têtes pourront être relevées, il n’y a pas d’autres solution.

Bien sûr que nous pouvons croire, mais croire ne suffit pas, il nous faut la foi, et cette foi-là, nous pouvons la faire grandir en nous approchant de la Source d’eau vive qui est le Seigneur et de Sa Parole.

En s’appropriant Ses promesses, et en connaissant notre futur qui ne nous n’a pas été caché, comment ne pas lever la tête quand nous voyons ce monde se vautrer toujours plus dans le péché, et dire sans cesse : Viens, Seigneur Jésus viens ! Amen !

Nathaniel. Merci à Thérèse

Annulation de Genèse 1 & déesse Gaïa: le Pape François demande à ses fidèles d’écouter « la voix de la Terre »


La solution à ces problèmes est d’apprendre à « écouter la terre », dit-il, et à occuper la place qui nous revient dans la  » chaîne de la vie « . « Nous devons aussi, une fois de plus, écouter la terre elle-même », a déclaré le pape François. « Aujourd’hui, nous entendons la voix de la création qui nous exhorte à reprendre notre place légitime dans l’ordre naturel créé – à nous rappeler que nous faisons partie de cette chaîne de vie interconnectée, et non de ses maîtres. La désintégration de la biodiversité, la spirale des catastrophes climatiques et l’impact injuste de la pandémie actuelle sur les pauvres et les personnes vulnérables : tout cela est un signal d’alarme face à notre cupidité et à notre consommation effrénée », dit-il.

Le pape François a annoncé un « jubilé pour la terre » mardi pour commémorer le 50e anniversaire de la Journée de la Terre, appelant tout le monde à combattre « l’urgence climatique ». Mais il ne s’agit en réalité que du culte païen de Gaia de l’ancienne Babylone.

Il n’y a rien de plus triste ni de plus tragique, d’un point de vue éternel, que de voir un homme qui prétend être le « vicaire du Christ » absolument incapable de comprendre même les parties les plus élémentaires de la bible qui nous a été donnée par Jésus-Christ. Vous prétendez être à la place de Jésus ici sur terre, mais vous ignorez la vérité et la doctrine de la Bible. C’est vraiment un spectacle étonnant à contempler.

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour. Genèse 1:26-31

C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs coeurs; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps;eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! Romains 1:24-25

Il est clair que Genèse 1, le point de départ de la Sainte Bible, nous montre un certain nombre de vérités bibliques de base que nous devons prendre en considération. Des vérités comme le fait que Dieu a fait l’homme et la femme, deux sexes et deux sexes seulement, et que le pape François s’en prend même à ce point en disant que « les femmes transgenres sont des femmes ».

Le pape François donne le coup de grâce en affirmant que l’homme n’a pas de domination et d’autorité sur la terre, comme il le répète dans l’article ci-dessous. Il s’exprime comme un adorateur de Gaia, ce qu’il est vraiment.

Nous nous demandons donc si le pape François est vraiment si ignorant des vérités fondamentales de la Bible, ou s’il sait ce que la Bible enseigne et c’est pourquoi il travaille si dur pour la détruire. Le pape François fait la promotion de l’ancienne religion d’Egypte et de Babylone connue sous le nom de Gaia, qui est un culte de la création et quelque chose qui est clairement interdit dans Romains 1. Alors non, Frankie, je ne « prendrai pas ma place » au bord de la terre, je suis né de nouveau à la ressemblance et à l’image de Dieu tout-puissant. La terre que vous adorez tant est destinée à être incendiée et réduite en miettes. Le culte de Gaia n’est qu’une autre des variations infinies du paganisme qui rejette Dieu et qui brûlera en fin de compte.

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée. 2 Pierre 3:10

Le pape François veut que vous vous mettiez en ligne derrière la création, comme si vous n’étiez rien d’autre que des rochers et des arbres, et que vous vous prosterniez devant la « déesse mère » de Gaïa. L’église catholique romaine vénère depuis longtemps les divinités féminines de Babylone et d’Égypte. La « vierge bénie » du catholicisme romain en est un autre exemple, et elle n’a presque rien en commun avec la Marie biblique. Le pape n’a aucun espoir, sortez tant que vous le pouvez encore.

Le pape François prévient que « la création gémit » dans le nouveau message écologique de Gaia qui promeut le paganisme du Nouvel Age

Dans son message pour la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, le pontife a appelé à la repentance, insistant sur le fait que nous avons « brisé les liens de notre relation avec le Créateur, avec nos semblables et avec le reste de la création ».

« Notre demande constante de croissance et un cycle sans fin de production et de consommation épuisent le monde naturel », se lamente le pape. « Les forêts sont lessivées, la couche arable s’érode, les champs s’effondrent, les déserts avancent, les mers s’acidifient et les tempêtes s’intensifient. La création gémit », conclut-il.

La solution à ces problèmes est d’apprendre à « écouter la terre », dit-il, et à occuper la place qui nous revient dans la « toile de la vie ».

« NOUS DEVONS AUSSI, UNE FOIS DE PLUS, ÉCOUTER LA TERRE ELLE-MÊME », DIT FRANÇOIS. « AUJOURD’HUI, NOUS ENTENDONS LA VOIX DE LA CRÉATION QUI NOUS EXHORTE À REPRENDRE NOTRE PLACE LÉGITIME DANS L’ORDRE NATUREL CRÉÉ – À NOUS RAPPELER QUE NOUS FAISONS PARTIE DE CETTE CHAÎNE DE VIE INTERCONNECTÉE, ET NON DE SES MAÎTRES. LA DÉSINTÉGRATION DE LA BIODIVERSITÉ, LA SPIRALE DES CATASTROPHES CLIMATIQUES ET L’IMPACT INJUSTE DE LA PANDÉMIE ACTUELLE SUR LES PAUVRES ET LES PERSONNES VULNÉRABLES : TOUT CELA EST UN SIGNAL D’ALARME FACE À NOTRE AVIDITÉ ET À NOTRE CONSOMMATION EFFRÉNÉE », DIT-IL.

Le pape exhorte tout le monde à adopter un mode de vie plus simple et plus austère.

« Nous devons examiner nos habitudes en matière d’utilisation de l’énergie, de consommation, de transport et d’alimentation », déclare-t-il. « Nous devons éliminer les aspects superflus et destructeurs de nos économies, et cultiver des moyens vitaux pour le commerce, la production et le transport des marchandises ».

Plus controversé, Francis appelle à une « justice réparatrice » pour compenser « l’énorme dette écologique » contractée dans « l’exploitation historique du Sud ».

« Nous ne devrions pas oublier l’exploitation historique du Sud global qui a créé une énorme dette écologique, due principalement au pillage des ressources et à l’utilisation excessive de l’espace environnemental commun pour l’élimination des déchets », écrit-il. « L’heure est à la justice réparatrice. Dans ce contexte, je réitère mon appel à l’annulation de la dette des pays les plus vulnérables, en reconnaissance des graves impacts des crises médicales, sociales et économiques auxquelles ils sont confrontés du fait de Covid-19 ».

Dans son message, le pape réitère sa conviction que « nous sommes au cœur d’une urgence climatique » et que, par conséquent, « la restauration du climat est de la plus haute importance ».

« Nous manquons de temps, comme nos enfants et nos jeunes nous l’ont rappelé », déclare-t-il. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour limiter la hausse de la température moyenne mondiale en dessous du seuil de 1,5°C inscrit dans l’accord de Paris sur le climat, car aller au-delà s’avérera catastrophique ».

Avec la commémoration de la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, le pape a également lancé une « Saison de la création » prolongée, qui se poursuivra jusqu’à la fête de Saint François d’Assise le 4 octobre.

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

La fièvre de l’accord d’Abraham commence à balayer le Moyen-Orient alors que le Bahreïn devient la dernière nation musulmane à normaliser ses relations avec Israël


Washington cherche à servir de médiateur dans les pourparlers de paix entre Israël et Bahreïn et espère organiser la cérémonie officielle de normalisation avant la fête juive Rosh Hashanah, selon les responsables.

Le rapport fait suite à l’accord de paix historique entre les Émirats arabes unis et Israël, négocié par les États-Unis en août dernier. Comme l’accord EAU-Israël, la normalisation des relations entre Bahreïn et l’État juif impliquerait probablement une série de liens économiques et sécuritaires. Le mois dernier encore, le premier ministre de Bahrani, Khalifa bin Salman Al Khalifa, aurait parlé avec le chef du Mossad, Yossi Cohen.

Bahreïn devrait être le prochain pays du Golfe à normaliser ses relations avec Israël, a déclaré un haut responsable israélien au journal israélien Kan 11 News mercredi.

L’accord d’Abraham commence à prendre racine au Moyen-Orient, la nation musulmane de Bahreïn ayant accepté de signer le pacte de paix. L’architecte principal de l’accord, Jared Kushner, dit qu’il faut s’attendre à ce que jusqu’à 20 nations musulmanes fassent partie de l’accord d’Abraham au cours des deux prochains mois. Le président Trump a déclaré qu’il pensait que l’Arabie Saoudite allait également adhérer à l’accord dans un avenir proche. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Vous dites : Nous avons fait une alliance avec la mort, Nous avons fait un pacte avec le séjour des morts; Quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra pas, Car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri. Esaie 28:15

Voici un petit fait amusant : pour que les Émirats arabes unis acceptent d’adhérer à l’accord d’Abraham, Israël a dû d’abord faire une toute petite concession de rien du tout. Israël a dû accepter de ne plus chercher à appliquer l’annexion à la Judée et à la Samarie. Ouchies ! Oh, encore une chose, les EAU ont le droit d’acheter des avions de chasse F-35, ce qui effacerait effectivement l’avantage militaire en matière de supériorité aérienne dont bénéficie Israël à l’heure actuelle. Mais à part ça, c’est une bonne affaire. Oh Daniel, le chapitre 9 est nécessaire au comptoir du service clientèle.

Source: NTEB 

Traduit par: SENTINELLE SAPS

 

L’accord avec les EAU commence à faire voler en éclats le conflit israélo-arabe


Israël se trouve à l’honneur dans le camp sunnite modéré contre les chiites extrémistes ; il y a même des signes d’un certain changement au sein du Hamas

L’accord historique entre les Émirats arabes unis et Israël est la continuation directe des profonds changements au Moyen-Orient qui ont eu lieu discrètement ces dernières années. Le conflit israélo-arabe commence à se désagréger sous nos yeux, et Israël se retrouve à une place d’honneur dans le camp sunnite modéré contre les chiites extrémistes.

Entre ces deux groupes se trouvent plusieurs sous-groupes, dont l’Autorité palestinienne et les Frères musulmans (Qatar, Turquie, Hamas). L’AP est parfois soutenue par le camp sunnite modéré, en particulier par les pays limitrophes d’Israël (Jordanie et Égypte), bien que parfois aussi ils s’en désintéressent.

Quant aux Frères musulmans et à leurs partisans, la Turquie entretient toujours des relations diplomatiques avec Israël ; le Qatar sert officiellement de médiateur entre Israël et le Hamas – son représentant, Mohamed al-Emadi, rencontre ouvertement le personnel de l’agence de sécurité israélienne et de Tsahal ; et même le Hamas n’est peut-être plus tout à fait ce qu’il était.

Le symbole le plus marquant de ce changement apparent et timide du Hamas – de groupe terroriste à autorité gouvernementale qui prend parfois les « habits du terrorisme » – est son leader tout-puissant dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar.

 Le chef du Conseil national de sécurité israélien, Meïr Ben-Shabbat (2e à droite), portant un masque de protection, alors qu’il se prépare à quitter Abou Dhabi le 1er septembre 2020, à l’issue d’une visite sans précédent sur la normalisation entre Israël et les EAU. (NIR ELIAS/POOL/AFP)

Sinwar, qui a pris la relève à Gaza lorsque le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a quitté la bande, n’est pas pressé en ce moment d’intensifier les hostilités avec Israël. Il est un exemple classique du cliché « Les choses que vous voyez d’ici, vous ne les voyez pas de là ». Cela est confirmé par la mini-escalade à laquelle nous avons assisté sur le front Gaza-Israël ces dernières semaines – les ballons incendiaires, le lancement de roquettes vers Israël. Ce n’était pas simplement l’expression d’un sentiment anti-juif. Ils étaient destinés à atteindre des objectifs très spécifiques : Maintenir le financement qatari dans la bande, renouveler plusieurs projets d’infrastructure bloqués à Gaza (lignes électriques ; une zone industrielle), et obtenir une aide pour lutter contre la COVID-19.

Un officiel émirati se trouve près d’un avion d’El Al qui transportait une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation, à son arrivée à l’aéroport d’Abu Dhabi, dans le tout premier vol direct d’Israël aux EAU, le 31 août 2020. (KARIM SAHIB / AFP)

Sinwar, qui aime montrer sa maîtrise de l’hébreu et sa compréhension de la politique israélienne, a considéré l’escalade à la frontière nord avec le Hezbollah comme une occasion potentielle d’obtenir quelques résultats dans le sud. Cependant, l’explosion gigantesque dans le port de Beyrouth, qui a pour le moins retardé la vengeance prévue du Hezbollah contre Israël pour le meurtre d’un de ses combattants, n’a laissé à Israël que la frontière sud comme sujet de préoccupation. Et puis le virus a encore compliqué les choses pour les dirigeants de Gaza.

Jusqu’à récemment, Gaza était à peu près l’endroit le plus sûr au monde en ce qui concerne le COVID-19. Mais ces derniers temps, il y a eu une véritable épidémie, bien qu’en nombre auquel le responsable de la lutte contre le coronavirus en Israël, Ronni Gamzu, aimerait bien être confronté.

Sinwar a réalisé l’énormité du problème et a fait pression pour un cessez-le-feu rapide. Dès que le Qatar a renouvelé sa promesse de fournir un financement mensuel de 27 millions de dollars, plus quelques millions ici et là pour le carburant et divers projets, Sinwar a désamorcé les hostilités avec Israël et s’est concentré sur le confinement des deux millions de personnes de Gaza pour stopper la contagion COVID.

Le leader du Hamas Yahya Sinwar, (4e à gauche), participe à un rassemblement alors que les Palestiniens appellent à une « journée de colère » pour protester contre le plan israélien d’annexion de pans de la Cisjordanie, à Gaza City, le 1er juillet 2020. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

S’il y a quelque chose que la population ne peut pas tolérer à ce stade, c’est une autre guerre – pas lorsqu’elle a déjà atteint le fond du gouffre financier et qu’une pandémie est en cours. Et cette relative sensibilité à l’égard des résidents de Gaza est remarquable. Le Hamas est sa priorité absolue, mais Sinwar attache de l’importance au sentiment public – en contradiction flagrante avec le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, son voisin du nord, qui ne se soucie guère de la population non chiite du Liban.

Ainsi, Israël et son Premier ministre Benjamin Netanyahu ont une fois de plus accepté un cessez-le-feu qui prévoit des transferts d’argent liquide aux familles de Gaza et des chèques de salaire aux employés du Hamas, renforçant ainsi la position du Hamas en tant que dirigeant de Gaza. Encore une fois, juste pour être clair : le gouvernement d’Israël aide le Hamas à conserver le pouvoir. Pourquoi ? Parce qu’Israël comprend clairement que l’alternative – la guerre et la désintégration du Hamas – est pire. En d’autres termes, Israël est prêt à payer de l’argent pour assurer la sécurité – ou au moins à faire payer le Qatar – à aider Gaza concernant la COVID-19 en échange d’une frontière tranquille.

Un policier palestinien fait signe à un camion qui entre par le point de passage de Kerem Shalom dans la bande de Gaza le 1er septembre 2020, après un accord conclu avec Israël grâce à la médiation du Qatar. (SAID KHATIB / AFP)

Où cela a-t-il commencé ?

Selon les rumeurs, l’épidémie de COVID a commencé avec une mère du camp de réfugiés d’Al-Maghazi, au centre de la bande de Gaza, qui voulait emmener son bébé pour un traitement médical à l’hôpital Al-Makassed de Jérusalem-Est. Elle est arrivée au point de passage d’Erez (selon la rumeur) et a dû rebrousser chemin car elle n’avait pas les papiers nécessaires. Lorsqu’elle est retournée au point de passage Four-Four du Hamas, on lui a demandé si elle avait été du côté israélien et elle a dit non.

Quatre jours plus tard, elle est repartie, cette fois avec les autorisations nécessaires, et a atteint l’hôpital Al-Makassed. Sauf qu’une fois là-bas, on a découvert qu’elle avait contracté la COVID-19. Les médecins ont informé le ministère de la Santé de l’AP à Ramallah, qui a informé leurs homologues à Gaza. Une équipe médicale a été envoyée au domicile de la famille à Al-Maghazi pour tester les membres de sa famille. Son beau-père, qui possède un petit supermarché, s’est avéré être porteur du virus. À partir de là, la situation n’a fait que se dégrader et l’épidémie a pris de l’ampleur. Mercredi matin dernier, 480 personnes étaient infectées dans l’une des régions les plus densément peuplées du monde.

« Au départ, ils ont décrété un bouclage de 48 heures », m’a dit A., un résident de Gaza. « Après une pause pour l’approvisionnement, ils ont ensuite décrété un bouclage de 72 heures. Et puis encore 48 heures. Vous pouvez sortir pour acheter des provisions ou des médicaments et il y a des charrettes tirées par des ânes qui vendent des fruits et des légumes. Mais il y a très peu de conducteurs sur les routes et presque personne dans les rues. Tous les lieux publics sont fermés. Le Hamas arrête également la circulation entre les zones et toute la bande de Gaza a été divisée en zones où la circulation est interdite entre elles », a déclaré A.

Un vendeur palestinien masqué dispose des produits dans une rue de la ville de Gaza, le 3 septembre 2020, alors qu’une pandémie de coronavirus COVID-19 impose un confinement. (MOHAMMED ABED / AFP)

« Par exemple, il est interdit de se rendre en voiture de Khan Younès à El-Kerara [tout près], ou entre Deir al-Balah et les camps [de réfugiés] du centre. La ville de Gaza a été divisée en sections – Tuffah, Daraj, Shati, etc. – et chacune est isolée des autres. Cette épidémie est survenue à un très mauvais moment pour la population de Gaza, car elle a coïncidé avec l’escalade avec Israël qui a entraîné des coupures d’électricité pendant 16 heures, des bombardements et une interdiction de pêche. La peur de la maladie n’a fait qu’augmenter avec la menace de guerre.

« L’accord entre le Qatar, le Hamas et Israël a peut-être calmé un peu les inquiétudes des gens, mais seulement un peu », a poursuivi A. « Tout est encore si instable. On a l’impression que la maladie est sous contrôle, mais Dieu nous en préserve qu’elle devienne incontrôlable ».

Source: Times Of Israël

Israël/Emirats: la signature de l’accord pourrait coïncider avec l’Assemblée générale de l’ONU (rapport)


L’événement, initialement prévue le 13 ou 14 septembre, pourrait être repoussé au 22 septembre

La signature officielle de l’accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis pourrait être retardée pour coïncider avec l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU, a rapporté Channel 12.
Selon le rapport, la cérémonie, initialement prévue le 13 ou 14 septembre à la Maison Blanche, aura lieu plus tard dans le mois afin de faciliter la venue du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.
L’événement pourrait être repoussé au 22 septembre et coïncider avec l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, soit après le Nouvel an juif (Roch Hachana) qui commence le 18 septembre au soir et se termine le 20 septembre.
La Maison Blanche souhaite organiser une grande cérémonie, similaire à l’événement au cours duquel le plan de paix de l’administration Trump au Moyen-Orient a été dévoilé en janvier dernier.
Elle espère par ailleurs que les dirigeants et les représentants d’autres pays arabes assisteront également à la cérémonie.
La semaine dernière, un membre du cabinet du Premier ministre Benyamin Netanyahou a affirmé qu’Israël espérait organiser la cérémonie de signature de l’accord de normalisation avec les Emirats arabes unis (EAU) à Washington d’ici la mi-septembre.
« Cet accord devrait être signé au mois de septembre dans la ville de Washington », a déclaré le ministre de la Coopération régionale, Ofir Akunis.
Source: i24 News