Mirages incroyables quelques jours avant l’explosion du conflit au Moyen-Orient pendant l’éclipse solaire


Quelques jours seulement avant l’attaque de l’ambassade américaine en Irak, et juste avant l’assassinat ciblé du général Qassem Soleimani, un phénomène naturel inquiétant s’est produit dans le golfe Persique. Une illusion d’optique connue sous le nom de Fata Morgana, causée par une rare éclipse solaire, a donné l’impression que des cornes de diable rouge s’élevaient au-dessus de l’eau. De plus, l’éclipse a fait apparaître le soleil comme le croissant de lune de l’Islam, qui brillait d’une très mauvaise nuance de rouge.

Personne n’aurait pu prédire la violence stupéfiante qui a suivi les  » cornes du diable rouge « , tout comme personne, sauf Dieu, ne sait jusqu’à quel point l’état actuel entre l’Iran, les États-Unis et Israël va se dégrader. Tout cela pourrait se dissiper demain, ou nous pourrions être au bord du précipice de la troisième guerre mondiale. Mais en tout cas, je trouve fascinant que les cornes du diable rouge s’élèvent au-dessus du golfe Persique juste avant que tout cela ne commence.

Incroyables photos de levers de Soleil en  » cornes de diable rouge  » prises lors d’un rare mirage d’éclipse solaire au-dessus du golfe Persique

Elias Chasiotis avait prévu de capturer l’éclipse solaire le 26 décembre pendant ses vacances à Al Wakrah, au Qatar. Et il savait que parce qu’elle se produisait au lever du soleil, il avait la possibilité de capturer un phénomène encore plus rare – une éclipse solaire combinée aux effets de mirage de la lumière visible près de la surface de l’océan.

Il a dit à BoredPanda : « J’espérais que des effets optiques comme le mirage inférieur seraient visibles et j’ai eu la chance de les capturer. »

Ce type de mirage au-dessus de l’océan est appelé Fata Morgana et se produit lorsque les rayons de lumière sont courbés lorsqu’ils traversent des couches d’air de différentes températures. Il est nommé d’après la sorcière Arthurienne Morgane le Fay parce qu’on croyait autrefois que les mirages qu’ils étaient étaient des châteaux de fées créés par sa sorcellerie pour attirer les marins vers leur mort.

Elias a ajouté :  » J’avais peur que rien ne sorte de l’éclipse.

« Cependant, quand le soleil a finalement commencé à se lever, il ressemblait à deux pièces séparées, une sorte de cornes rouges perçant la mer. Il prit bientôt la forme d’un croissant, avec l’effet de mirage inférieur dit « vase étrusque » visible. « En raison de sa forme, le phénomène fut surnommé le  » diabolique lever du soleil « . »

Elias a dit que c’était le plus beau lever de soleil qu’il n’avait jamais vu. Après que le soleil se soit levé au-dessus de l’horizon, il a pu voir en forme de croissant derrière les nuages avec un avion passant devant.

Source: NTEB & The Sun

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Des étoiles disparaissent du ciel


Des scientifiques ont constaté ce qui ressemble à de curieuses disparitions d’étoiles inexpliquées. Leur projet est de comprendre ce qui se passe sur le plan astrophysique, mais l’hypothèse d’une explication extraterrestre n’est pas exclue.

Une étrange disparition d’objets célestes qui seraient semblables à des étoiles intrigue des scientifiques. Dans une étude publiée le 12 décembre au sein de la revue The Astronomical Journal (une prépublication du texte est accessible ici) et repérée par Gizmodo, ces chercheurs n’écartent pas une hypothèse, celle que cette situation surprenante soit liée à une intelligence extraterrestre.

Les auteurs présentent un projet baptisé VASCO, pour « Vanishing & Appearing Sources during a Century of Observations » (que l’on pourrait traduire par « Disparition et apparition de sources pendant un siècle d’observations »). « VASCO est principalement centré sur la recherche d’objets qui disparaissent observés dans le ciel et au-delà de l’environnement local de la Terre », écrivent les chercheurs.

« DES SIGNES DE CIVILISATIONS TECHNOLOGIQUEMENT AVANCÉES » ?

Les scientifiques constatent que des objets se seraient évanouis dans l’espace de façon inattendue et ils veulent comprendre pourquoi. Ils s’intéressent à une centaine de sources qu’ils ont détectées, qui pourraient être des étoiles tendant vers le rouge. « À moins qu’une étoile ne s’effondre directement dans un trou noir, il n’y a aucun processus physique connu par lequel elle pourrait se volatiliser physiquement. Si de tels exemples existent, ceci est intéressant pour la recherche de nouveaux phénomènes ou même des signes de civilisations technologiquement avancées », poursuivent les scientifiques.

Encore faut-il déjà pouvoir affirmer qu’un objet observé dans l’espace a bien disparu. « Même si nous découvrons une étoile qui semble disparaitre, déterminer si l’objet a vraiment disparu ou s’il est juste estompé en dessous de la limite de détection est un défi d’observation », nuancent les chercheurs. Pour tenter d’identifier clairement des sources qui disparaissent et apparaissent, ces scientifiques travaillent sur une longue période de relevés du ciel : ils comparent « des balayages du ciel vieux de près d’un siècle (environ 70 an) avec des relevés astronomiques modernes ».

LES EXPLICATIONS ASTROPHYSIQUES NE SERAIENT PAS LES SEULES POSSIBLES

Évidemment, comparé à l’histoire du cosmos, cette durée est « infime », reconnaissent les chercheurs. Cependant, ils ont estimé que la probabilité d’identifier des événements aussi rares que ces disparitions inexpliquées était en hausse avec cette méthode. « VASCO peut […] découvrir des objets qui ne sont visibles qu’à une époque et qui disparaissent ensuite lors d’enquêtes ultérieures », avancent-ils.

Les auteurs en viennent à la possibilité que le projet VASCO puisse servir à travailler sur une hypothèse extraterrestre. D’après eux, « les sources astrophysiques naturelles ne sont pas les seules sources possibles à découvrir ». Les scientifiques soulignent que VASCO est un projet né dans la lignée du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), qui avait déjà émis l’hypothèse de travailler sur des étoiles dont la curieuse disparition pourrait être attribuée à une présence extraterrestre.

Les scientifiques tiennent à souligner que VASCO cherche avant tous des explications astrophysiques. Néanmoins, il n’est pas exclu que le projet ait « des implications pour la recherche SETI ».

Source: Numerama

Eclipse solaire de 3 heures à voir le 26 décembre 2019


Il y aura une éclipse solaire de trois heures un jour après Noël.  Le 26 décembre, une éclipse solaire sera visible pendant trois heures et 15 minutes.

Un jour seulement après Noël, les Philippins pourront voir une éclipse solaire annulaire.  Le soleil et la lune s’aligneront pendant trois heures et 15 minutes à midi.

L’éclipse solaire partielle commencera à 12:36, et atteindra son éclipse maximale à 14:19, lorsque la lune sera la plus proche du centre du soleil.  La lune quittera le bord du soleil à 15:47.

Selon l’endroit où vous vous trouvez sur terre, l’éclipse sera soit partielle soit complète.  Pour les Philippines, environ les deux tiers du soleil seront éclipsés par la lune le 26 décembre.

Pour les amateurs d’astronomie, un certain nombre d’organisations d’astronomie organiseront des télescopes à travers le pays.  L’un d’eux est les Astronomes de la Rue de Manille, qui publieront bientôt ses emplacements de visualisation gratuits du télescope.

Selon la Philippine Atmospheric, Geophysical, and Astronomical Services Administration (PAGASA), le meilleur endroit au pays pour voir l’éclipse sera sur l’île de Sarangani, Davao Occidental.

Une éclipse solaire se produit lorsque le soleil, la lune et la terre s’alignent, la lune bloquant la lumière du soleil pendant une certaine période de temps. Depuis la terre, les humains verront le côté sombre de la lune qui bloque les rayons du soleil.

Si vous êtes au travail, prenez une pause déjeuner tardive pour observer les rares observations dans le ciel.

Source : Esquiremag 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

« Alef », la toute première planète nommée par Israël


L’exoplanète « Alef » est située à environ 1.500 années-lumière de la Terre

Le ministère israélien de la Science, de la Technologie et de l’Espace a annoncé en début de semaine que l’Etat hébreu avait nommé une exoplanète « Alef », une première dans l’histoire du pays, a rapporté vendredi le Jerusalem Post.

Dans le cadre du 100ème anniversaire de l’Association internationale d’astronomie, plusieurs nations ont eu la chance de pouvoir nommer des planètes et des étoiles. Cette institution est la seule du genre autorisée à attribuer des noms aux corps célestes.

« Nous avons invité le public à proposer un nom, car des milliers de planètes n’en n’ont pas encore, seulement des numéros de catalogue », a déclaré un conseiller de l’Agence spatiale israélienne, Itai Levy.

« La campagne a rencontré un véritable succès – plus que ce à quoi nous nous attendions au départ lorsque nous l’avons lancée », a-t-il ajouté.

« Nous avons reçu 1.600 suggestions, et elles étaient tous très différentes et intéressantes, certaines concernaient l’histoire, certaines des noms bibliques. Les gens ont également inventé de nouveaux noms avec des explications intéressantes », a poursuivi Levy.

« ‘Alef’ est la première lettre de l’alphabet hébraïque. Dans le monde du mysticisme juif, ‘alef’ signifie également l’unité avec Dieu », a expliqué le ministère.

Source: i24 News

Un signe avant-coureur pour Trump ? La dernière pleine lune de la décennie se produira le 12/12 à exactement 0h12.


L’horloge s’apprête-t-elle à sonner minuit pour les États-Unis d’Amérique ? Ce que je vais partager avec vous est vraiment très étrange. Si vous êtes convaincu que quelque chose d’inhabituel qui se passe dans notre monde « n’est qu’une coïncidence », cette croyance peut être remise en question par cet article.

Parce que nous sommes sur le point d’assister à un événement qui est extrêmement improbable mathématiquement. La toute dernière pleine lune de toute la décennie aura lieu le 12 décembre à 12 h 12 (AM), heure de l’Est.

Il y a 31 jours dans le mois de décembre, il y a 24 heures dans une journée (bien que nous utilisions le chiffre 12 pour désigner deux de ces heures), et il y a 60 minutes dans une heure. En faisant quelques calculs rapides, j’ai découvert qu’il y a seulement 1 chance sur 691 920 que la dernière pleine lune de cette décennie tombe au hasard le 12/12 à exactement 0h12, heure de l’Est. Se pourrait-il que quelqu’un essaie de nous dire quelque chose ? Ce phénomène est tellement bizarre que même ABC News en parle….

Si vous avez un faible pour les phases de lune ou les nombres, inscrivez-les à votre calendrier pour cet événement céleste à venir.

Le 12 décembre (12/12) à 12 h 12 HE, la lune Froide deviendra une pleine lune, selon le Farmers’ Almanac.

Il est intéressant de noter que cette étrange confluence de chiffres ne se produira que dans le fuseau horaire de l’Est des États-Unis et nulle part ailleurs dans le monde.

Ce qui m’est immédiatement venu à l’esprit, c’est que cela se produira au moment même où le débat sur les articles de destitution commence à la Chambre des représentants des États-Unis. Le drame qui se déroule actuellement à D.C. va-t-il représenter un tournant majeur pour le président Trump ou pour l’ensemble du pays ?

L’autre chose qui m’est tout de suite venue à l’esprit, c’est le fait que lorsque « l’horloge sonne 12 », cela signifie qu’il est minuit.

Et minuit symbolise le temps écoulé.

Est-il possible que le temps soit écoulé pour l’Amérique ? C’est un thème que j’ai exploré dans un article récent intitulé « The Book Is About To Close On The Late Great United States of America ». Nous avons eu l’occasion, à maintes reprises, de changer d’orientation en tant que nation, mais nous avons refusé catégoriquement de le faire. À un moment donné, il n’y aura plus d’occasions, et ce jour viendra peut-être beaucoup plus tôt que la plupart des gens n’oseraient l’imaginer.

Bien sûr, chaque fois qu’il se passe quelque chose d’étrange concernant la lune, beaucoup de gens se tournent immédiatement vers la Bible, parce que la Bible a énormément de choses à dire sur la lune. En fait, Jésus nous a spécifiquement avertis de veiller « aux signes du soleil, de la lune et des étoiles », et le premier chapitre du livre de la Genèse nous dit que l’une des raisons pour lesquelles le soleil et la lune ont été créés en premier lieu était qu’ils pouvaient servir de « signes ».

Cette pleine lune inhabituelle pourrait-elle être un signe ?

Je ne sais pas, mais sans aucun doute le chiffre 12 est l’un des nombres les plus importants de toute la Bible….

Le nombre 12 est un symbole de foi, d’église et de règle divine.

Le nombre 12 figure en bonne place dans la Bible. Le livre de l’Ancien Testament de la Genèse dit qu’il y avait 12 fils de Jacob et que ces 12 fils formaient les 12 tribus d’Israël. Le Nouveau Testament nous dit que Jésus avait 12 apôtres. Selon l’Apocalypse, le royaume de Dieu a 12 portes gardées par 12 anges.

Il est intéressant de noter que le livre de l’Apocalypse seul a 22 occurrences du nombre 12.

Et il y a aussi exactement 22 chapitres dans l’Apocalypse.

Plus on s’enfonce dans ces choses, plus elles deviennent étranges.

Dans la Bible, le nombre 12 représente souvent la plénitude, l’intégralité ou la maturité. Et dans l’Évangile de Luc, nous trouvons que Jésus a fait sa toute première apparition publique au Temple à l’âge de 12 ans…..

Jésus a parlé pour la première fois dans le temple avec des chefs religieux à l’âge de 12 ans, lorsque lui et sa famille s’étaient rendus à Jérusalem pour la Pâque (Luc 2:41-52). Les chefs religieux s’émerveillaient de sa sagesse.

Je ne pense pas que nous puissions être dogmatiques sur ce que cette étrange pleine lune pourrait signifier, et ce n’est peut-être que beaucoup plus tard que les choses deviendront plus claires.

Et bien sûr, cela ne veut peut-être rien dire du tout.

Mais quand j’ai appris ça, ça a définitivement attiré mon attention.

Il y a encore une chose que je voulais mentionner à ce sujet. Pendant des années, ma femme et moi avons remarqué que des gens ont rapporté avoir vu « 11:11 » partout. Inutile de dire que la onzième heure arrive juste avant minuit, et dans un article précédent, je me suis demandé si ce phénomène ne pourrait pas être destiné à nous indiquer Jérémie 11:11….

C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur : Voici, je ferai venir sur eux le malheur qu’ils ne pourront échapper ; et s’ils crient vers moi, je ne les écouterai pas.

Si nous étions à la 11ème heure, cette étrange pleine lune pourrait-elle indiquer que nous sommes en train de franchir un seuil dans la « 12ème heure » ?

Pour l’instant, je n’ai de réponse à aucune de ces questions.

Je ne fais que les mettre sur la touche.

Selon ABC News, la pleine lune qui se produit en décembre est aussi communément appelée la « Longue Lune de la Nuit »….

La dernière pleine lune du cycle lunaire de cette année et de la décennie est aussi connue sous le nom de « Longue lune de la nuit » – un titre approprié à l’approche du solstice d’hiver, qui apporte des nuits plus longues et plus sombres.

Et pour couronner le tout, le lendemain, c’est le vendredi 13.

Se pourrait-il que nous entrions dans une « longue nuit » pour l’Amérique ?

Encore une fois, je ne sais pas, mais nous ne devrions jamais avoir peur de poser des questions.

Parce que le chemin des réponses commence généralement par de bonnes questions, et j’aimerais qu’il y ait beaucoup plus de gens qui posent les bonnes questions en Amérique aujourd’hui.

Source: End Of The American Dream

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Miner la lune, ça ne leur fait pas peur


Les ressources naturelles de ce satellite pourraient en théorie résoudre nos problèmes énergétiques: de plus en plus de firmes se penchent sur la question.

L’entreprise californienne OffWorld s’est fixé un objectif, et pas des moindres: celui de rendre possible «l’expansion humaine au-delà de notre planète». Pour ce faire, elle s’est déjà attelée au développement d’une étape cruciale, l’exploitation minière du sol lunaire grâce à une flotte de robots autonomisés.

Mobilisant une (petite) équipe de vingt-six personnes, OffWorld n’est pas la seule entité à vouloir se lancer à l’assaut de notre satellite. Les projets d’exploitation minière lunaire ont en effet le vent en poupe, même si subsistent de nombreux doutes sur leur faisabilité.

Scientifiques et entrepreneurs ne sont ainsi pas en mesure de s’accorder sur la nature, l’utilité et le prix commercial des ressources lunaires. Si les trois matériaux les plus propices à l’extraction sont l’eau (qui peut être convertie en carburant, pour d’éventuels décollages lunaires d’engins fabriqués sur place), l’Helium-3 et les terres rares, la Nasa estime de son côté que l’aventure ne relève pour l’heure que de la simple hypothèse.

Ruée vers l’«or» lunaire

«La lune est notre huitième continent», estime MoonExpress, autre entreprise créée en 2010. L’un de ses dirigeants l’affirme: «Tout comme la Terre, la Lune regorge de ressources exploitables et celles-ci, se trouvant en majeure partie proches de sa surface, sont relativement accessibles.»

Être le premier à s’en emparer sera un atout de taille, c’est pourquoi la bataille fait rage. Avec plus de 65 millions de dollars d’investissement et le soutien d’une figure telle que Peter Thiel, cofondateur de Paypal, MoonExpress espère mener la course en tête.

Mais elle est talonnée par les Japonais de chez Ispace, les start-ups Planetary Ressources et Deep Space Industries, davantage tournées vers l’extraction minière d’astéroïdes. Le challenger le plus sérieux reste, sans aucun doute, le géant Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos dédiée au domaine spatial.

Source: Korii

Phénomène rare en astronomie, le transit de Mercure est observable ce 11 novembre


C’est un phénomène astronomique assez rare : la planète Mercure s’interpose entre la Terre et le Soleil, on appelle cela un transit, et ce 11 novembre, il sera observable partout sur Terre. Où et comment le voir ? Réponses en trois points.

Où peut-on voir Mercure transiter devant le Soleil ?

Le transit de Mercure sera observable partout où le soleil sera levé au moment du phénomène. Il sera visible intégralement dans l’est de l’Amérique du Nord, en Amérique du Sud, au sud du Groenland et à l’extrême ouest de l’Afrique.

  • En Guadeloupe et Martinique, il sera visible de 8 h 34 à 14 h 04.
  • En Guyane, de 9 h 35 à 15 h 03. À Saint Pierre et Miquelon de 9 h 36 à 15 h 04.
  • En métropole, le phénomène débutera à 13 h 35 et ne sera pas visible en totalité puisque le soleil se couchera avant la fin du passage.

La planète Mercure est si petite (2439 km de rayon) qu’on peut la comparer à une bille sur le Soleil. Impossible donc de l’observer sans télescope. 

Le transit de Mercure est un phénomène qui ne se produit qu’une dizaine de fois par siècle. Le prochain passage visible par les Terriens aura lieu en 2036. Si aujourd’hui, son observation ne permet pas aux astronomes d’en savoir plus sur la plus petite planète du système solaire, il est intéressant de noter que c’est ce même phénomène qui permet de détecter les exoplanètes. Quand elles passent devant leur étoile, elles l’obscurcissent très légèrement et cette différence de lumière, détectée par les télescopes, attestent de la présence d’une planète en orbite. Si elle a une atmosphère, on peut la voir en ombre chinoise, voire tenter de détecter sa composition. À ce jour, plus de 4 000 exoplanètes ont été détectées.

Quant à Mercure, cet enfer brûlant, elle sera prochainement visitée par une sonde développée conjointement par l’Agence Spatiale Européenne et l’Agence spatiale Japonaise (JAXA). Partie de Guyane en octobre 2018, elle arrivera à destination en 2025 pour quelques mois d’observation. Il reste tout à découvrir car Mercure n’a été survolée que deux fois depuis le début des sondes interplanétaires : en 1974 et 2011.

Source: France Inter

Les ovnis, nouveau business pour la Silicon Valley


Les objets volants ne sont pas identifiés, mais les dollars, eux, sont bien réels.

Depuis une semaine, le sujet des ovnis est de nouveau à la mode dans les médias américains. L’US Navy a confirmé que trois vidéos prises en 2004 et 2015 ne sont pas truquées et montrent des «phénomènes volants non identifiés» (UAP) –un choix de termes qui a de quoi réjouir les fans de science-fiction, les passionné·es de phénomènes paranormaux… et des entrepreneurs de la Silicon Valley.

Bien que tout ceci ne valide absolument pas l’existence des extraterrestres, un marché s’est créé pour travailler à identifier les objets mentionnés dans les rapports de la Navy.

L’armée américaine prend très au sérieux les engins non identifiés aperçus. En avril 2019, elle a officialisé de nouvelles procédures quant aux rapports d’observation d’appareils aériens effectués par ses pilotes et son personnel. L’idée derrière cette mise à jour est d’étudier, d’enregistrer mais aussi de déstigmatiser les rapports d’aéronefs non identifiés.

Depuis juin, des sénateurs sont briefés sur ces rapports lors de réunions classifiées par le Pentagone, selon des sources de Politico. Donald Trump a également été informé. «J’ai eu une brève réunion à ce sujet, a-t-il révélé à ABC News. Mais les gens disent appercevoir des ovnis. Est-ce que je les crois? Pas vraiment.»

Petits hommes (et gros billets) verts

Qu’ils croient ou non en la réalité extraterrestre des repérages, des professeurs, des entrepreneurs et des vétérans de la Silicon Valley ont lancé des organisations pour identifier ces phénomènes sur la côte californienne.

L’une d’entre elles, UAP eXpeditions, compte dans son équipe Kevin Day, un ex-militaire convaincu que son étude des objets volants non identifiés lui aurait donné des «pouvoirs» comme la «cognition avancée», mais aussi le professeur Kevin Knuth, jadis employé par la NASA et désormais professeur de physique à l’université d’Albany, ou Luis Elizondo, un ancien du Pentagone qui avait participé à réveler en 2017 que son employeur avait investi près de 20 millions de dollars dans un programme d’enquête sur les ovnis.

Mais c’est une autre organisation, appelée To the Stars Academy of Arts & Science (TTSA), qui attire toute l’attention. Créée en 2015 par Tom DeLonge, chanteur et guitariste du groupe Angels & Airwaves et ancien membre et fondateur de Blink-182, elle se consacre pleinement à la recherche sur les unidentified flying objects.

Entre deux tournées, le musicien écrit des livres pour enfants, a produit une série pour The History Channel et place quelques billes dans son obsession.

Le quadragénaire a ainsi dépensé une fortune pour acquérir ce qu’il dit être un alliage métallique d’origine possiblement extraterrestre. Son investissement se révélera peut-être vite rentable: TTSA a annoncé avoir signé un contrat avec l’armée américaine pour développer des technologies du futur héritées de ses éventuelles trouvailles.

Source: Korii

La Terre bientôt frappée par un nouvel orage magnétique pendant plusieurs jours


Un nouvel orage magnétique frappera la Terre les 21 et 22 novembre. Il sera de faible intensité, mais il s’annonce durable car la magnétosphère sera perturbée pendant cinq jours.

La Terre sera touchée par un nouvel orage magnétique à la fin du mois novembre, préviennent des chercheurs de l’Institut russe d’astronomie.

Selon les scientifiques, les pics d’activité de l’orage magnétique seront enregistrés les 21 et 22 novembre et se poursuivront pendant les trois jours qui suivront.

La tempête magnétique de novembre devrait devenir la sixième en 2019. Elle sera causée par le passage de la Terre à travers des courants de vent solaire. En 2019, ce phénomène a été enregistré le 25 octobre, le 28 septembre, les 5 et 31 août, le 9 juillet.

L’orage à l’intensité la plus forte avait frappé la Terre en mai. Elle a été classée G3 sur une échelle allant jusqu’à 5.

Source: Sputnik News

La NASA pense se rapprocher de la découverte d’une vie extraterrestre… mais se demande si la Terre est prête à l’entendre


Le physicien Jim Green, employé de la NASA, explique dans une interview que même si les scientifiques parvenaient à trouver des traces de vie sur Mars, le monde ne serait pas prêt à entendre une telle annonce, qui entraînerait une révolution philosophique et scientifique.

Note de SENTINELLE SAPS: Si je poste cet article, c’est tout simplement parce que cela me fait doucement rire. Il faut comprendre que si ces hommes sont déterminés à trouver une quelconque vie extraterrestre, c’est surtout par le rejet pur et simple de la conception que Dieu existe… Vous ne l’entendrez jamais, mais c’est la réalité. De plus, ils pourront chercher longtemps…. vraiment longtemps… Après l’existence des OVNIS, c’est une évidence, mais ce n’est certainement pas ce que nous pensions croire…. Je vous renvois vers la conférence de Pierre Gilbert sur le sujet. De plus, c’est assez ironique… parce que nous voyons ici l’exemple type de la bêtise humaine à son paroxysme; la terre va mal, au lieu de la soigner, on fuit… Imaginez juste une seconde, s’ils arrivent à se rendre sur Mars, vous pensez qu’ils vont faire quoi ? Détruire la planète en la terraformant… puis allons plus loin… imaginez qu’ils arrivent à y vivre… Vous pensez vraiment que cela différent que sur Terre ? L’homme reste humain…. il détruira tout… Je ne pense pas que le Seigneur laissera faire… Oh je pourrais encore dire beaucoup de choses sur le sujet mais place à la blague du jour…

Dans une interview donnée au journal The Telegraph et relayée par CNN, le directeur des sciences planétaires de la NASA et scientifique Jim Green explique qu’il serait extrêmement délicat d’annoncer aux habitants de la Terre l’existence de la vie sur Mars, et que le public ne sera pas prêt à appréhender la nouvelle, même si celle-ci intervient dans de nombreuses années.

Pour lui, une telle découverte bouleverserait à la fois notre manière de penser l’existence et la vie, mais aussi nos certitudes et questionnements dans le domaine scientifique. Avec le lancement, en 2020, de nouvelles missions vers Mars, les scientifiques pourraient bien n’avoir jamais été aussi proches d’une possible annonce de vie extraterrestre.

« Ce serait révolutionnaire »

Jim Green affirme ainsi qu’il y a une possibilité réelle qu’une des prochaines missions soit couronnée de succès. « Je suis inquiet à ce propos, parce que je pense qu’on est proche de les trouver [les preuves de vie extraterrestre, nldr], et de devoir faire des annonces » explique-il au Telegraph.

Il faudrait s’attendre à une révolution philosophique et scientifique, du même ordre que la révolution copernicienne, quand Copernic découvrait et affirmait que la Terre tournait autour du Soleil, et entraînait alors un changement profond de perspective sur le monde.

« Si nous réussissons, ce sera révolutionnaire. Cela amorcera une toute nouvelle ligne de pensée. Je ne pense pas que le monde soit préparé à cette annonce. (…) Ce qui arrive ensuite, c’est tout un ensemble de nouvelles interrogations scientifiques. Est-ce que cette forme de vie nous ressemble? A que point sommes-nous liés? Est-ce que la vie peut se déplacer de planète en planète, ou est-ce qu’il y a juste une étincelle de vie, dans le bon environnement, qui finit par générer de la vie, en se basant sur l’environnement chimique dans laquelle elle se trouve? », s’interroge Jim Green.

Si les scientifiques découvrent de la vie sur Mars, leurs résultats seront pourtant encore assez éloignés des romans et films de science-fiction. Le but est principalement de trouver les types de minéraux qui peuvent seulement être faits par de la vie terrestre, c’est-à-dire des formes de micro-organismes.

Les missions partiront en 2020 et 2021

Deux missions devraient partir l’été prochain pour Mars, de la NASA et de l’ESA (European Space Agency), pour forer des formations rocheuses mais aussi pour creuser profondément dans le sol, dans le but de trouver des traces de vie, près d’un ancien océan martien où de la vie était peut-être présente il y a des millions d’années. Les rovers « ExoMars » de l’ESA et « Mars2020 » de la NASA devraient envoyer leurs résultats plusieurs semaines ou mois après avoir effectuer ces relevés, et pour la première fois, la NASA sera en mesure de ramener des échantillons martiens sur Terre.

Les espoirs des scientifiques sont basés sur les différents signes relevés montrant qu’il y a pu y avoir de l’eau sur Mars, et qu’il y en aurait dans le sol martien, entre 1,5 et 3%. Pour Jim Green, même si les conditions sont extrêmes sur Mars (l’atmosphère serait exposée à des radiations radioactives, et la température moyenne est de -65 degrés), la vie peut exister, en s’enfouissant sous terre. « Quand l’environnement devient extrême, la vie se déplace dans les roches » ajoute-t-il.

« En réalité, parce que la croûte terrestre contient tant d’eau, nous savons maintenant qu’il y a plus de vie sous nos pieds que sur la surface de notre planète, en incluant la vie dans les océans » explique Jim Green, en rappelant que là où il y a de l’eau, il y a de la vie.

Ces missions sont peut être l’unique chance dans les décennies, ou siècles à venir, de savoir s’il y a de la vie autre part que la Terre, et de répondre à une question majeure de la conquête spatiale.

Source: BFM TV