Coronavirus: les anti-vaccins peuvent menacer la possibilité d’un retour à la normale


Note de SENTINELLE SAPS: Si je poste cet article, c’est pour vous démontrer que oui, ce vaccin à venir n’est pas à prendre à la légère. Utiliser la peur, la méfiance et créer la division, c’est l’arme actuellement utiliser par les médias mainstream. Ce que dit cet article c’est que les anti-vaccins seront tout simplement des parias. Il y a une question que je me pose, c’est que va t-il se passer pour tous ceux qui refuseront ce vaccin ? La réponse se trouve peut-être dans la Parole et vous connaissez sans doute ce passage:

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Apocalypse 13:16-18

Tout cela n’est pas une blague. Lisez donc…et analysez les sous-entendus déposés dans cet article.

Si un vaccin contre le coronavirus semble à portée de main, son succès dépendra aussi de la capacité collective à dépasser « l’infodémie » de désinformation.

Les scientifiques espèrent que la bataille contre le coronavirus sera gagnée en laboratoire. Au vu des dernières avancées, un vaccin pourrait être disponible (au mieux) d’ici quelques mois.

“Si tout se passe bien, nous devrions savoir s’il est efficace en début d’année prochaine”, indiquait le professeur Robin Shattock, qui dirige l’équipe chargée du développement d’un tel vaccin à l’Imperial College de Londres, dans un entretien accordé cette semaine au HuffPost britannique.

Une quinzaine de volontaires ont déjà été vaccinés dans le cadre d’un essai thérapeutique, auxquels devraient s’ajouter 200 à 300 participants dans les semaines à venir. L’efficacité du vaccin reste à démontrer, rappelle ce spécialiste. Toutefois, si les essais sont concluants, il pourrait être mis à disposition du public début 2021.

Pour beaucoup de gens, la perspective d’un vaccin est une lueur d’espoir, et le moyen le plus sûr et le plus rapide de retrouver une vie normale. En général, sa mise au point prend des années mais face aux souffrances causées par la pandémie les scientifiques s’efforcent d’accélérer le processus. L’essai thérapeutique de l’Imperial College est l’un des quelque 150 programmes en cours dans le monde entier. Une autre étude britannique, menée par l’Université d’Oxford, est encore plus avancée, et pourrait produire un vaccin d’ici la fin de l’année, voire dès le mois de septembre.

Le retour d’un mouvement contre les vaccins

Pourtant, ces efforts sans précédent risquent d’être sapés par le regain de popularité du mouvement antivaccination, qui a pris de l’ampleur dans le monde entier depuis le début de la pandémie.

Les théories du complot et la désinformation, diffusées massivement sur les réseaux sociaux, ont alimenté la méfiance envers le vaccin contre le coronavirus. De ce fait, quelle que soit la date de mise à disposition d’un vaccin, le plus grand des défis pourrait bien être de convaincre le public de l’adopter.

Près d’un tiers des Britanniques pourraient refuser de se faire vacciner contre le virus, selon un sondage publié la semaine dernière.

Ce sondage, mené par YouGov pour le Centre de prévention de la diffusion de contenu à caractère haineux sur internet, indique que 6% des répondants refusent catégoriquement un vaccin, et 10% ne l’accepteront “probablement pas” (15% sont indécis).

L’enquête montre aussi que les personnes qui suivent l’actualité sur les réseaux sociaux plutôt dans les médias traditionnels ont davantage tendance à rejeter l’idée d’un vaccin.

Ces résultats risquent “d’entraver la capacité d’un vaccin à contenir la propagation du COVID-19”, estime le Centre.

D’autres pays concernés

Des sondages effectués dans d’autres pays révèlent des pourcentages similaires de sceptiques quant à l’utilisation d’un vaccin. 

L’Allemagne est depuis longtemps un terreau fertile pour le mouvement antivaccination. Des sondages menés par l’Université d’Erfurt en collaboration avec l’Institut Robert Koch et d’autres organismes de santé publique montrent que le pourcentage d’Allemands prêts à se faire vacciner contre le coronavirus est en baisse: il est passé de 79% en avril à 63% la semaine dernière.

“Même avec un vaccin parfaitement fonctionnel, cela pourrait s’avérer insuffisant pour atteindre l’immunité collective”, avertit la chercheuse Cornelia Betsch dans un entretien accordé au Washington Post.

Aux États-Unis, une grande partie de la population déclare ne pas vouloir se faire vacciner contre le coronavirus. Fin mai, un sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research montrait que seule la moitié des sondés était favorable à un vaccin, tandis que 20% le refusaient catégoriquement. 

D’après ce sondage, le scepticisme vis-à-vis d’un vaccin contre le coronavirus est particulièrement fort dans la communauté afro-américaine. Seuls un quart des noirs disent envisager de se faire vacciner, et 40% refusent cette idée. Beaucoup de noirs américains se méfient du système de santé, du fait du lourd passif du pays en matière de racisme et des discriminations et mauvais traitements subis de la part des institutions médicales. 

Selon les scientifiques, pour parvenir à l’immunité collective, plus de 70% de la population doit être immunisée, afin de protéger les personnes qui n’ont pas encore été infectées par le virus.Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national de lutte contre les allergies et les maladies infectieuses, a récemment déclaré que si une grande partie de la population refusait de se faire vacciner, les États-Unis auraient “peu de chances” d’atteindre un taux d’immunité collective suffisant pour empêcher le coronavirus de se propager.

“Il y a une attitude anti-scientifique, anti-autorité et antivaccination qui se répand largement chez certaines populations dans ce pays. Ce pourcentage est alarmant, relativement parlant”, soulignait-il sur CNN. “Nous avons beaucoup de travail à faire” pour convaincre ces personnes de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins, a-t-il conclu.

Une volonté de trouver rapidement un remède

Au début de la pandémie, on pouvait espérer que la hausse du taux de mortalité à l’échelle mondiale et le bouleversement massif de la vie quotidienne provoqués par le coronavirus mettraient un terme au mouvement antivaccination.

“Les gens avaient hâte qu’un vaccin soit trouvé”, se souvient le Dr Peter Hotez, doyen de la National School of Tropical Medicine de l’Université de Baylor, à Houston, et codirecteur du Centre pour le développement des vaccins de l’Hôpital pour enfants du Texas. “Je pensais que les gens se rendraient compte de ce que cela fait de vivre sans vaccin, alors qu’eux ou leurs proches étaient exposés à une menace grave, que cela ouvrirait une nette brèche dans les rangs du mouvement antivaccination. Je crois que cela a été le cas pendant un mois, avant qu’ils ne réussissent à rallier leurs troupes et à retourner les choses à leur avantage.”

Aux États-Unis et dans d’autres pays, le mouvement antivaccination s’est allié à des groupuscules d’extrême droite pour manifester contre les restrictions imposées par le confinement, la distanciation physique et les autres mesures prises contre le coronavirus, en faisant de l’opposition aux vaccins l’expression d’une liberté individuelle.

La stratégie de communication de certains gouvernements, qui insistent sur la vitesse à laquelle les scientifiques œuvrent à développer et faire approuver un vaccin, alimente aussi la peur d’un travail bâclé, véhiculant l’image d’un remède dangereux.

“Nous n’avons toujours pas pris de mesures significatives pour contrer ces mouvements”, souligne le Dr Hotez. “Ils sont globalisés, mieux financés, et au lieu de perdre de la vitesse pendant la pandémie de coronavirus, ils se sont renforcés, car leurs partisans ont su exploiter la crise.”

Si la lutte pour le développement d’un vaccin continue dans les laboratoires, la bataille pour convaincre les gens se jouera sûrement sur les réseaux sociaux, et sera déterminante pour savoir si oui ou non les géants des nouvelles technologies sont prêts à lutter sérieusement contre la désinformation.

Fake news et théories du complot

Dans un nouveau rapport publié la semaine dernière, le Centre pour la prévention de la diffusion de contenu à caractère haineux sur internet a analysé les contenus publiés par plus de 400 pages antivaccination sur Facebook, YouTube, Twitter et Instagram, comptabilisant plus de 57 millions d’abonnés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

D’après ce rapport, ces pages propagent des théories du complot, y compris celles affirmant que le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, aurait créé la pandémie ou que les essais de vaccin auraient rendu des femmes stériles.

L’étude indique que 7,7 millions de personnes se sont abonnées à ces pages depuis le début de la pandémie.

“Notre espoir de retrouver une vie normale repose sur la capacité des scientifiques à créer un vaccin efficace contre le coronavirus”, déclare Imran Ahmed, directeur général du Centre. “Mais du fait de la décision irresponsable des réseaux sociaux de continuer à publier de la propagande antivaccination, un vaccin pourrait ne pas être efficace pour contenir le virus”.

“Ils satisfont leur cupidité au prix de nombreuses vies humaines”, souligne M. Ahmed.

Un porte-parole affirme que Facebook est en train de prendre des mesures pour limiter la diffusion de rumeurs, de théories du complot et d’infox. “Nous nous efforçons d’empêcher la désinformation de se répandre sur nos plateformes et nous avons supprimé des centaines de milliers de publications contenant de fausses informations sur le COVID-19.

“Dès le mois de février, l’OMS a qualifié la diffusion de fausses informations sur le coronavirus d’“infodémie”, et demandé aux entreprises du secteur des nouvelles technologies de prendre des mesures plus efficaces pour l’enrayer.

Malgré les efforts des géants du numérique pour supprimer les infox et diriger les utilisateurs vers des sources d’information fiables, la désinformation continue de proliférer.

Lutter contre la désinformation

En mai, une vidéo pseudo-documentaire intitulée Plandemic (“Plandémie”), qui propageait plusieurs théories du complot – y compris l’affirmation selon laquelle les vaccins rendraient les gens plus susceptibles de contracter le COVID-19 – a été largement partagée. En une semaine, elle a été vue 8millions de fois sur YouTube, Facebook, Twitter et Instagram, d’après une analyse duNew York TimesMême après que les principales plateformes ont retiré la vidéo, elle a continué à circuler en ligne.

La solution à adopter face à la désinformation sur le coronavirus n’est donc pas purement technologique.Selon les scientifiques, les médecins et les autorités de santé publique, les pays doivent augmenter leurs efforts pour encourager les gens à se faire vacciner, parallèlement au travail des chercheurs pour trouver rapidement un vaccin.

Afin de venir à bout du sentiment antivaccination et de la méfiance des citoyens envers le gouvernement, peut-être faut-il voir au-delà des campagnes d’information officielles et engager des stars, des sportifs, des religieux et d’autres membres de la communauté afin qu’ils soulignent l’importance de se faire vacciner.

Heidi Larson, anthropologue en charge du Vaccine Confidence Project à la School of Hygiene and TropicalMedicine de Londres (projet de recherche sur la manière d’accroître la confiance des gens dans la vaccination), déclarait récemment à Science Magazine qu’il n’y avait pas de temps à perdre: “Il faut utiliser chaque minute dont nous disposons avant que ce vaccin ou ces vaccins ne soient prêts, parce que nous avançons sur un terrain extrêmement glissant.”

Source: Le HuffPost

Note supplémentaire: Pour ma part, je ne suis pas anti-vaccins pour le fun. Je sais que les vaccins ont probablement sauvés des millions de vies et augmenter l’espérance de vie. Les questions que je me poses sont simple: qu’est-ce que contient VÉRITABLEMENT les vaccins (et surtout ce vaccin contre le (ou la) Covid). Parce que nous dire que tous ces brevets déposés par Microsoft, les liens plus que douteux avec Gates, la préparation à une monnaie numérique la préparation à une identité numérique via un implant, l’apprentissage aux hommes à se soumettre délibérément (ayons une pensée pour les masques), la mise en place de grès ou de force la 5G, et j’en passe et des meilleurs… Ces questions-là ne sont pas posés par ces médias. Ils préfèrent juste dire que c’est du conspirationnisme et qu’il ne faut pas écouter ce genre de questions… Et le pire, c’est que ça marche auprès de la masse. N’oublions pas que le moyen utilisé c’est la confusion et la peur, et nous y sommes. Nous sommes à 2 doigts d’entrer dans ce Nouveau Monde, ou devrais-je dire, ce Nouvel Ordre Mondial…. A chacun d’y réfléchir, mais un jour ce sera trop tard….

Révélation: L’enzyme nommée Luciférase est à l’origine du fonctionnement du système d’administration du vaccin de Bill Gates


Bill Gates construit quelque chose que nous appelons le système de vaccination par micro-aiguille à point quantique implantable chez l’homme, et il est composé de plusieurs choses.

Je voudrais attirer votre attention sur un élément, les micro-aiguilles à points quantiques qui administreront les vaccins, et sur une substance biochimique très, très unique qui fait que tout fonctionne. Si vous êtes debout pendant que vous lisez ceci, vous devriez peut-être vous asseoir. Aujourd’hui, nous vous présentons la luciférase, une enzyme de bioluminescence dans un rayon infrarouge, qui est le produit chimique qui rendra la vaccination par points quantiques lisible grâce à une application spéciale pour appareil mobile.

C’est exact, l’enzyme qui va éclairer le système de vaccination par points quantiques humains implantables Bill Gates est appelée luciférase, c’est ce qui rend la vaccination lisible longtemps après que la victime ait été injectée. Luciférase.

Chaque jour qui passe, il devient plus clair et plus simple pour ceux d’entre nous qui sont des croyants de la bible que nous vivons dans une période très unique. Tellement unique, en fait, que nous pourrions bien être témoins de la constitution du royaume de l’Antéchrist et du système de la Marque de la Bête sous nos yeux. Veuillez noter que j’utilise le mot  » pourrait  » par excès de prudence lorsque j’écris des articles comme ceux-ci, mais lorsque je suis seul avec mes pensées, je suis complètement convaincu que c’est exactement là où nous sommes. 100%. Les sages doivent comprendre. Vous avez déjà entendu parler de Luciferase ?

Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront. Daniel 12:9-10

Ces dernières semaines, nous vous avons présenté un projet de Bill Gates si complet qu’il est presque incroyable. Cette expression est un terme du vieil anglais qui signifie quelque chose de si incroyable qu’on ne peut presque pas y croire. Les camps de concentration nazis de l’Holocauste en sont un bon exemple. Lorsque les films de ce qui s’y est passé ont été mis en lumière, il était si étonnant qu’il était difficile de comprendre qu’une telle chose puisse arriver. Mais cela s’est produit. Et ce qui se passe actuellement, le système de l’Antéchrist, est tout aussi difficile à comprendre, mais nous y sommes.

Bill Gates est en train de construire quelque chose que nous appelons le système de vaccination par micro-aiguilles à points quantiques implantables chez l’homme, et il est composé de multiples choses. En son centre, nous avons le vaccin COVID-19 qu’il veut administrer à tous les humains sur terre, il y aura des micro-aiguilles à point quantique, une marque d’identification numérique de ID2020, et un dispositif implantable humain pour l’achat et la vente de monnaie cryptographique avec un numéro de brevet de #060606. L’identification numérique se présentera sous la forme d’un passeport d’immunité. Toutes ces choses, et toutes financées par un seul homme, Bill Gates, représentent au total pour le moins un étonnant précurseur du système du monde de la Marque de la Bête. C’est à tout le moins une estimation, poussée à sa fin logique, elle pourrait très bien être le véritable système de la Marque de la Bête.

Vous voulez voir ce que fait la Luciférase ? Jetez un coup d’œil.

Une dernière chose qui pourrait vous intéresser. Un membre de NTEB aux yeux perçants nommé Matt a pris notre phrase « Système d’administration de vaccins à micropoints quantiques implantables chez l’homme », et a supprimé le mot « humain » et devinez quoi ? La valeur numérique de cette phrase s’élève à 666, voyez par vous-même. Luciférase, souvenez-vous de ce mot.

Vidéos en anglais

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Le Covid-19 et le Nouvel Ordre Mondial


« Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.  Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la gloire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » (Romains 5:1-5)

« Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l’espérance.  Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme ; Elles se renouvellent chaque matin.  Oh !  Que ta fidélité est grande !  L’Éternel est mon partage, dit mon âme ; C’est pourquoi je veux espérer en lui.  L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche. Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel. » (Lamentations 3:21-26)

Dans ce bulletin, nous aborderons une fois de plus les événements sans précédent de notre époque.  Au moment où j’écris ce bulletin, une grande partie du monde, y compris la plupart des États-Unis, reste en mode confinement tandis que la COVID-19, une maladie respiratoire causée par une nouvelle souche de coronavirus, continue de se propager. 

C’est vraiment ahurissant de voir à quel point notre vie est devenue bouleversée, car nombre d’entre nous sont obligés de rester chez eux jusqu’à ce que les autorités gouvernementales jugent qu’il est sûr pour nous de reprendre une vie normale.  Alors que le taux d’infection continue d’augmenter et que le nombre de décès augmente, les économies du monde entier se contractent fortement.  L’ampleur des dommages économiques n’est pas entièrement comprise à ce stade, mais il est très possible que les États-Unis soient en route vers une nouvelle Grande Dépression.

Une chose qui est absolument évidente lorsque nous naviguons dans notre étrange nouvelle vie quotidienne est que beaucoup de gens ont du mal à comprendre ce qui se passe.  D’innombrables théories abondent concernant l’origine de COVID-19.  Beaucoup se sont demandé si le virus avait été fabriqué ou s’était échappé d’un laboratoire en Chine, une possibilité que je soupçonne peut-être vraie.  Pendant ce temps, certains responsables chinois ont affirmé que le virus avait peut-être été fabriqué aux États-Unis et transporté en Chine.  Cependant, la plupart des scientifiques, y compris le chef du groupe de travail sur le coronavirus du président Donald Trump, le Dr Anthony Fauci, affirment qu’il est hautement improbable que le virus ait été fabriqué en laboratoire.  Le président, pour sa part, semble un peu moins certain.  Lorsqu’on lui a demandé si le virus pouvait être d’origine humaine, Trump a répondu : « De plus en plus, nous entendons l’histoire, et nous verrons.  Beaucoup de choses étranges se produisent, mais il y a beaucoup d’enquêtes en cours, et nous allons le découvrir ».

Une autre théorie populaire qui est souvent promulguée sur YouTube et sur les sites de médias sociaux tels que Twitter et Facebook est que le virus n’est même pas réel mais plutôt un canular élaboré.  Cependant, pour que cela soit vrai, cela signifierait que presque tous les pays du monde, à l’exception peut-être de la Corée du Nord, devraient être impliqués dans cette dissimulation complexe.  Si tel était le cas, alors cette planète est bien plus en difficulté que nous ne le pensions.  Néanmoins, je crois que le virus, officiellement connu sous le nom de SARS-CoV-2, est réel.  Une amie de ma belle-mère souffre actuellement du COVID-19, et on me dit qu’elle est très malade à cause des conditions sous-jacentes.  La femme à qui j’ai acheté ma maison, qui vit maintenant à New York, a également attrapé le COVID-19.  Le virus a gravement affaibli son corps, l’a laissée lutter pour respirer et a détruit sa capacité à goûter ou à sentir.  À un moment donné, on lui a donné un bonbon à la guimauve arrosé de sauce piquante pour voir si elle pouvait le goûter, et elle ne pouvait même pas discerner légèrement cette étrange combinaison de saveurs.  Nous avons également reçu de la correspondance de lecteurs indiquant qu’ils connaissaient des personnes frappées par le COVID-19.

Quelles que soient ses origines, il est évident que la crise des coronavirus a fourni une opportunité aux personnes puissantes et aux forces obscures de transformer le monde.  Nous le voyons dans la manière dont notre liberté a été systématiquement prise morceau par morceau aux États-Unis, un pays qui est censé être connu pour sa liberté.  Nous voyons la manière dont l’argent a été évité de peur qu’il ne soit contaminé par le virus, et cette peur nous rapproche de plus en plus d’une société sans argent.  De plus, de nouvelles technologies sont conçues et déployées pour suivre le peuple américain comme jamais auparavant, et cela est autorisé car on nous dit qu’il est nécessaire pour lutter contre le virus. Une économie américaine entravée a laissé les masses à la merci du gouvernement qui est désormais invoqué pour subvenir aux besoins du peuple, qui, sous la forme d’argent public gratuit, donne un avant-goût du socialisme. En outre, nous entendons des appels pour que le monde entier s’unisse dans un esprit de coopération.  En fait, l’ancien Premier Ministre du Royaume-Uni, Gordon Brown, a appelé à la création d’un gouvernement mondial temporaire selon un rapport de The Independent.  « Ce n’est pas quelque chose qui peut être traité dans un seul pays.  Il doit y avoir une réponse mondiale coordonnée », a déclaré Brown.  Oui, le monde connaît une transformation rapide.  Tout comme les attentats du 11 septembre 2001 ont changé pour toujours les États-Unis, la crise des coronavirus change le monde de façon dramatique.  Certains de ces changements pourraient être permanents.  Ce fait a incité l’élitiste Henry Kissinger à écrire un article pour le Wall Street Journal affirmant dans son titre : « La pandémie du coronavirus changera pour toujours l’ordre mondial ».  C’est peut-être un indice auquel nous devons prêter attention, car si l’ordre mondial est modifié à jamais, le résultat final est un Nouvel Ordre Mondial.

Un appareil de surveillance massive

Le 25 avril 2020, le Washington Post a publié un article avertissant que la  « fatigue de la quarantaine » s’installe et que le peuple américain ne reste pas chez lui autant qu’il le devrait.  Comment savent-ils cela ?  Il s’avère que les téléphones portables de la plupart des Américains sont suivis.  Les gouvernements utilisent ensuite ces données pour déterminer dans quelle mesure les personnes se conforment aux commandes de séjour à domicile.  Le fait que les agences gouvernementales utilisent ces informations et les admettent ouvertement est un autre indicateur que la vie privée n’existe plus aux États-Unis d’Amérique.  Bien que nous sachions depuis un certain temps que nos téléphones sans fil agissent efficacement comme dispositifs de suivi, il est évident que la pandémie de coronavirus est utilisée comme excuse pour éroder davantage les libertés civiles et étendre l’appareil de surveillance massif qui opère actuellement dans notre monde moderne.

En avril 2020, il a été signalé qu’Alphabet Inc., la société mère de Google, avait publié une énorme quantité de données de localisation qui avaient été enregistrées par les smartphones des utilisateurs lors de leurs déplacements et de leurs activités quotidiennes.  Ces données englobaient des utilisateurs dans 131 pays à travers le monde et ont révélé combien de personnes restaient réellement à la maison.  Pour empiéter davantage sur la confidentialité, il a également été annoncé en avril que Google et le fabricant d’iPhone connu sous le nom d’Apple s’associent pour faciliter le suivi des smartphones dans le but de retracer les infections à coronavirus.  Les mises à jour des systèmes d’exploitation des smartphones permettront aux appareils, qu’ils utilisent le système Android de Google ou le système iOS d’Apple, de conserver un enregistrement numérique des mouvements d’un utilisateur de téléphone et de suivre leurs interactions avec les autres.  Si quelqu’un est diagnostiqué avec un coronavirus, le smartphone de cet utilisateur informera alors les smartphones d’autres personnes qui se trouvaient à proximité de la personne infectée.  Bien que Google et Apple se soient engagés à abandonner cette nouvelle technologie lorsque la pandémie sera terminée, il n’y a aucune garantie qu’ils le feront vraiment.

Les gouvernements du monde entier ont utilisé une technologie sophistiquée pour garder un œil sur leurs citoyens.  En Corée du Sud, le suivi des données des smartphones a permis aux autorités de déterminer avec qui les gens avaient interagi en dix minutes à peine.  À Hong Kong et en Inde, des systèmes de clôtures numériques ont été utilisés pour suivre les signaux électroniques des smartphones et des bracelets, permettant ainsi aux autorités d’appréhender rapidement les contrevenants de quarantaine.  En Australie-Occidentale, les législateurs ont adopté un projet de loi autorisant l’installation de pisteurs de surveillance dans les foyers pour garantir le respect des mandats gouvernementaux.

En regardant aux États-Unis, les autorités d’Elizabeth, dans le New Jersey, ont déployé des drones pour avertir les gens d’observer la distanciation sociale.  À Meriden, dans le Connecticut, des drones ont été utilisés pour surveiller les sentiers et les parcs de la ville.  Pendant ce temps, une société connue sous le nom de Draganfly a annoncé son intention de lancer des drones hautement sophistiqués équipés de caméras aux capacités étonnantes.  « Ce que ces caméras peuvent faire, c’est détecter la fièvre, ce qui est très différent de la simple détection de la température.  Elles peuvent détecter les éternuements.  Elles peuvent détecter votre rythme cardiaque, votre fréquence respiratoire, et elles peuvent également détecter la distanciation sociale.  Alors, imaginez, si vous voulez, une situation où il y a une foule, et vous voulez déterminer quel est le taux d’infection de la foule et s’ils pratiquent la distanciation sociale.  Est-ce un point chaud qui pose problème ? » A déclaré le président-directeur général de Draganfly, Cameron Chell.

Même avant la pandémie du coronavirus, la vie privée devenait rapidement une chose du passé.  Néanmoins, nous voyons que les problèmes de santé actuels sont utilisés pour éroder les libertés civiles à un niveau historique.  Si cette crise nous a appris quelque chose, c’est que les entités gouvernementales peuvent s’en tirer avec bien plus que nous ne le pensions en cas d’urgence de santé publique.  Ces empiétements sont-ils justifiables ?  Arthur Caplan, qui est professeur d’éthique médicale au NYU Langone Medical Center, semble le penser.  « Dans un fléau, les libertés civiles doivent être suspendues.  Il y a de bonnes raisons à cela », a-t-il déclaré.  Caplan a également suggéré que ce pays ne pourrait pas revenir à la normale à moins que les gens ne soient prêts à sacrifier leur vie privée.  « C’est la principale raison de vouloir céder à la vie privée.  Si nous ne recevons pas un vaccin ou un remède miraculeux bientôt, la seule façon de sortir de l’isolement et de la quarantaine est de suivre ce qui est positif et ce qui ne l’est pas et ce qu’ils sont ».  Malheureusement, la technologie mise en oeuvre pour suivre et surveiller les gens pourrait très bien rester en usage même après la fin de la pandémie.  Jake Laperruque, un conseiller juridique principal du Project on Government Oversight, aurait déclaré : « Souvent, lors de divers types d’urgence, nous voyons des choses se produire que nous faisons simplement parce que c’est une urgence.  C’est vraiment difficile à saisir d’en revenir et les désactiver ».  Ainsi, nous voyons une autre manière dont la pandémie de la COVID-19 pourrait changer le monde pour toujours.

Quand le monde reviendra-t-il à la normale ?

À certains moments, j’ai entendu des gens et des reportages qualifier les conditions de notre monde pendant la pandémie de coronavirus de « nouvelle normalité ».  En réalité, cependant, il n’y a rien de normal dans ce qui se passe en ce moment.  En tant que tel, nous devons nous demander : Quand le monde reviendra-t-il à la normale ?

On nous dit que des experts médicaux et des scientifiques travaillent frénétiquement pour développer un remède ou un vaccin pour traiter la COVID-19.  Au premier plan de cette quête se trouve le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates.  Gates, qui a développé le système d’exploitation Microsoft Windows qui a pris le monde d’assaut dans les années 1990, est l’un des hommes les plus riches du monde aujourd’hui avec une valeur nette supérieure à 100 milliards de dollars.  Maintenant à la retraite de Microsoft, il est devenu un philanthrope bien connu avec un vif intérêt pour les vaccinations.  Plonger dans l’histoire de M. Gates révèle que son obsession pour les vaccins découle de la conviction que le monde est surpeuplé.  Ce fait a été révélé dans un article de couverture publié en 2011 par le magazine Forbes avec le titre, « Avec les vaccins, Bill Gates change à nouveau le monde ».  Son intérêt pour le sujet l’a propulsé sous les projecteurs ces dernières semaines alors que de nombreuses sources d’information l’interrogent et le citent en référence à un vaccin contre le coronavirus.  Pourtant, à ma connaissance, M. Gates n’a pas de diplôme en médecine, alors pourquoi est-il constamment consulté sur ces questions ? Pourquoi Bill Gates devrait-il avoir son mot à dire sur la façon dont le peuple américain est traité ?

Néanmoins, M. Gates a indiqué que les États-Unis ne reviendront probablement pas à la normale avant un certain temps.  Plus précisément, il estime que des mesures de distanciation sociale devront rester en place jusqu’à ce qu’un vaccin soit développé.  « Il est juste de dire que les choses ne reviendront pas à la normale avant d’avoir un vaccin que nous aurons distribué dans le monde entier », a déclaré Gates lors d’une entrevue sur le réseau Fox News.  Dans une autre déclaration, Gates semble suggérer que tout le monde dans le monde aura besoin du vaccin lorsqu’il sera prêt, ce qui implique que ce sera peut-être obligatoire.  « Il y a sept milliards de personnes sur la planète.  Nous allons devoir vacciner presque tout le monde », a-t-il insisté. Personnellement, je pense qu’il est immoral de forcer quiconque à subir une intervention médicale.  Pourtant, compte tenu des événements récents de notre époque et des restrictions imposées aux populations, il ne serait pas surprenant du tout qu’un vaccin soit déclaré obligatoire par les autorités.  C’est en supposant qu’ils en aient un.

Si vous suivez régulièrement l’actualité, vous avez probablement entendu la chronologie souvent répétée de 12 à 18 mois avant qu’un vaccin COVID-19 ne soit prêt pour le public.  Cependant, le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses et principal conseiller de Donald Trump au sein du groupe de travail sur les coronavirus, a déclaré qu’il faudrait « au moins » autant de temps, ce qui signifie qu’il faudrait probablement beaucoup plus longtemps.  De plus, rien ne garantit qu’il y aura jamais un vaccin.  Christopher Whitty, qui est le médecin-chef au Royaume-Uni, a été cité dans un rapport de Business Insider disant : « Attention, nous ne supposons pas que nous allons avoir un vaccin contre cette maladie comme nous l’avons fait depuis, disons la rougeole, qui une fois que vous l’avez, vous êtes protégé à vie.  Nous ne pouvons garantir le succès.  Les vaccins sont recherchés, pour chaque maladie infectieuse, ils ne sont pas trouvés pour tous ».  Ici, il convient de noter que le virus qui cause le COVID-19 a déjà muté, et il en existe maintenant plus de trente souches.  Une de ces souches s’est avérée avoir une charge virale 270 fois supérieure à la variation la plus faible.  Ainsi, tout comme il existe de nombreuses variantes de la grippe, il existe de nombreuses variantes du coronavirus.  Nous devons également nous rappeler que malgré le fait qu’ils libèrent un vaccin contre la grippe chaque année et essaient ensuite de convaincre tout le monde de le recevoir, des milliers de personnes contractent toujours la grippe, et oui, cela inclut les personnes qui ont été vaccinées.

En tout cas, Bill Gates n’a pas le dernier mot pour déterminer notre avenir ou quand nous pouvons revenir à la « normale ».  C’est notre Dieu qui prendra cette décision.  Inutile de dire qu’il y a beaucoup de méfiance à l’égard de l’homme qui a fait de Microsoft un nom familier.  Quand on considère ses remarques sourcilleuses, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.  Il est également assez étrange que la Fondation Bill et Melinda Gates, en association avec le Centre Johns Hopkins pour la sécurité sanitaire et le Forum économique mondial, ait organisé une simulation de pandémie de coronavirus en octobre 2019, quelques mois seulement avant l’épidémie généralisée de la COVID-19.  Ils l’ont appelé Événement 201.  Le John Hopkins Center for Health Security a publié une déclaration sur son site web insistant sur le fait qu’il ne prédisait pas la COVID-19.  « Bien que notre exercice sur table comprenait un faux coronavirus, les entrées que nous avons utilisées pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires à nCoV-2019 », déclare le site web.  Pourtant, c’est une coïncidence assez particulière, n’est-ce pas ?

Un approvisionnement alimentaire tendu

Au fil des ans, le peuple américain s’est habitué à pouvoir acheter ce dont il a besoin au supermarché.  Pourtant, comme l’ont démontré ces dernières semaines, ce n’est plus une garantie que vous trouverez tout ce que vous cherchez lorsque vous vous apprêtez à faire l’épicerie.  L’approvisionnement alimentaire américain est devenu de plus en plus tendu ces dernières semaines, les installations de transformation de la viande ayant été contraintes de fermer en raison des épidémies de la COVID-19.  Au moins treize usines de transformation de viande dans ce pays ont fermé au cours des deux derniers mois, y compris certaines des plus grandes installations des États-Unis.  Cela comprend Smithfield Foods à Sioux Falls, Dakota du Sud ; Transformation du porc JBS à Worthington, Minnesota ; Et Tyson Fresh Foods à Waterloo, Iowa. Ces fermetures ont entraîné une réduction de 25% de la transformation du porc et de 10% du bœuf.  En réponse à ces fermetures, Smithfield Foods a publié une déclaration qui donne à réfléchir.  « La fermeture de cette usine, combinée à une liste croissante d’autres protéagineux qui ont fermé dans notre industrie, pousse dangereusement notre pays à la limite en termes de notre approvisionnement en viande.  Il est impossible de garder nos épiceries stockées si nos usines ne fonctionnent pas », a averti Ken Sullivan de Smithfield Foods.  John Tyson, qui est le président du conseil d’administration de Tyson Foods, a également émis un avertissement en disant : « La chaîne d’approvisionnement alimentaire se casse ».  Notant que les agriculteurs du pays n’ont plus nulle part où envoyer leurs animaux, Tyson a ajouté : « Des millions d’animaux, poulets, porcs et bovins, seront dépeuplés en raison de la fermeture de nos installations de transformation ».  Concernant ces circonstances désagréables, Will Sawyer, économiste à CoBank, aurait déclaré : « Nous n’avons pas vu de situation de notre vivant où l’industrie s’est contractée aussi rapidement que nous l’avons vu le mois dernier ».

Même si l’approvisionnement du pays en viande est très menacé, le manque de demande de produits laitiers et frais dans les écoles et les restaurants a contraint de nombreux agriculteurs du pays à détruire leur produit.  Dans mon État d’origine, le Wisconsin, on a dit aux agriculteurs de déverser des dizaines de milliers de gallons de lait.  Ailleurs, les oeufs ont été délibérément brisés et les récoltes de fruits et légumes ont été détruites.  « Nous n’allons pas laisser la nourriture mourir ; Nous allons entrer et la détruire.  C’est une chose mentale, vous ne voulez pas voir votre récolte pourrir et souffrir », a déclaré un fermier de Plant City, en Floride.  Un autre fermier de Huron, en Californie, a été contraint de labourer moins de 230 acres de laitue.  « La demande des gros clients est simplement passée à zéro.  Et, non seulement nous avons perdu des restaurants et des écoles, mais les gens se rendaient à l’épicerie pour acheter des denrées non périssables à mettre dans le garde-manger.  Ils n’achetaient pas de légumes verts à feuilles ».

L’énorme gaspillage de nourriture est déchirant, surtout à la lumière du fait que des millions d’Américains sont maintenant au chômage et, par conséquent, ont du mal à mettre de la nourriture sur la table.  Dans des scènes rappelant la Grande Dépression des années 1930, les lignes de pain sont revenues aux États-Unis.  C’est le cas à San Antonio, au Texas, où le matin du 18 avril 2020, des voitures se sont alignées sur plus de trois kilomètres alors que les occupants des véhicules espéraient subvenir aux besoins de leurs familles dans une banque alimentaire locale.  Ces gens étaient si désespérés que la ligne a commencé à se former à 2 heures du matin.  À New York, où un tiers des garde-manger sont désormais fermés, de longues files de personnes affamées se rassemblent dans les installations qui sont toujours ouvertes.  Dans certains cas, ces lignes s’étendent sur vingt blocs.  La demande de banques alimentaires monte en flèche dans tout le pays.  En fait, à Amherst, dans le Massachusetts, une banque alimentaire locale a distribué 849% de plus de nourriture en mars 2020 qu’en mars 2019.  Les conditions sont également similaires en Pennsylvanie.  « Je suis dans cette entreprise depuis 30 ans, et rien ne se compare à ce que nous voyons actuellement.  Même lorsque les aciéries ont fermé, nous n’avons pas vu une demande accrue comme celle-ci », a déclaré Sheila Christopher, directrice de Hunger, en Pennsylvanie.

Pendant ce temps. David Beasley, qui est le chef du Programme alimentaire mondial, a déclaré que le monde pourrait bientôt connaître des famines de  « proportions bibliques ».  Il prévient que 265 millions de personnes pourraient être confrontées non seulement à la faim, mais aussi, à la famine.  Ainsi, nous voyons à nouveau l’urgence de se tourner vers Dieu dans la prière.  Le monde est plongé dans un état de chaos et nous voyons des images effrayantes et des problèmes sans précédent.  En tant que tel, j’exhorte chaque lecteur de ce bulletin à se repentir de vos péchés si vous ne l’avez pas encore fait, à consacrer votre vie à Dieu et à vous rapprocher de Lui comme jamais auparavant.

En terminant, alors que nous faisons face aux épreuves et aux tribulations de cette époque moderne, nous voyons une opportunité de laisser la lumière que Jésus-Christ met en nous briller encore plus.  Dans Matthieu 5:14-16, Jésus nous dit alors qu’il prêchait peut-être le plus beau sermon jamais donné : « Vous êtes la lumière du monde.  Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; Et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.  Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »  Nous savons également par la Parole de Dieu que, malgré les circonstances désespérées de notre temps, nous avons toujours de l’espoir.  Lamentations 3:21-26 nous dit: « Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l’espérance.  Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme : Elles se renouvellent chaque matin,  Oh !  Que ta fidélité est grande !  L’Éternel est mon partage, dit mon âme ; C’est pourquoi je veux espérer en lui.  L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche.  Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel. »  Nous sommes en outre exhortés par l’apôtre Paul dans Romains 5:1-5 : « Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.  Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.  Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. »  Ainsi, nous voyons qu’en temps de lutte, le peuple de Dieu non seulement survit, mais grandit en tant que chrétiens.  Les tribulations nous apprennent la patience, la patience nous donne de l’expérience et l’expérience nous donne de l’espoir.

Merci à tous pour votre aimable soutien à ce ministère. Le Wisconsin est toujours sous le coup d’un ordre « plus sûr à la maison » mis en place par le gouverneur, mais ceci devrait être levé le 26 mai 2020.  Nous espérons certainement que ce sera le cas.  Je sais que certaines régions du pays rouvrent maintenant tandis que d’autres restent fermées, mais quels que soient les jours à venir, nous savons qu’il y aura beaucoup de travail à faire.

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous.  Amen.

Source: LAST TRUMPET NEWS LETTER  

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Des scientifiques veulent hacker vos rêves


Influencer nos songes par la technologie pour atténuer le stress ou accroître la créativité. (ou pour tout autre chose, de bien plus grave…) – Note de SENTINELLE SAPS

Certaines personnes, chanceuses mais rares, peuvent contrôler leurs rêves. Les autres, écrasante majorité, ne font que traverser ces ruminations nocturnes, passagères des scénarios oniriques que leur subconscient déroule pour elles.

Psychiatrie et sciences cognitives s’intéressent depuis longtemps au rôle que peuvent avoir nos songes, bizarres, doux ou effrayants, sur notre construction et notre équilibre mentaux.

Consolidation de l’apprentissage et de la mémoire, entretien neuronal, résolution de problèmes ou de conflits, équilibre émotionnel: les théories sont nombreuses mais l’effet concret de ces films nocturnes sur notre quotidien reste encore largement inexploré.

Au sein du Media Lab du MIT, un groupe nommé le Dream Lab, formé en 2017 et mené par Adam Horowitz (sans rapport avec le Beastie Boy), cherche à en savoir plus. «Rêver, c’est juste penser la nuit», décrit Horowitz, repris par OneZero«Quand on plonge dans ces pensées, on en ressort différent le matin. Mais nous ne nous sommes pas posé de question sur l’expérience de cette transformation de l’information ou sur les pensées qui la guident.»

La science des rêves

Ces questions, Horowitz et ses comparses cherchent à y répondrent en hackant nos rêves –en les augmentant, en les dirigeant– à l’aide de différents outils technologiques, développés spécifiquement et en open source.

L’un d’entre eux, baptisé «Dormio», est un gant bardé de capteurs, capable de détecter et d’étendre la durée de l’état hypnagogique, ce moment intermédiaire entre lucidité et sommeil, lorsque les pensées se détachent de la réalité pour s’associer et bâtir les rêves à venir.

Comme le note OneZero, de nombreux grands esprits ont, d’Edison à Dalí, cherché à utiliser les vertus de cette «sieste eurêka» pour résoudre des problèmes particuliers ou développer leur créativité. La technique la plus fameuse: à l’orée du sommeil, tenir une cuillère dans une main tout en réfléchissant à une problématique –l’endormissement provoque la chute de l’objet, un réveil soudain et, comme par magie, la résolution de l’équation.

Aidé par Dormio et en enregistrant les réactions sonores de cinquante cobayes, Horowitz a tenté d’influencer la formation de leurs rêves. En leur susurrant par exemple le mot «tigre» lors de cet entre-deux, l’équipe s’est rendu compte que les songes développés étaient en lien avec le félin. Mieux: le lendemain, ce type d’influence avait, comme le subodoraient Dalí et Edison, accru leur réussite dans des tâches créatives.

Une autre membre de l’équipe, Judith Amores, cherche à atteindre des niveaux de conscience plus profonds encore en faisant appel à la puissance évocatrice de l’odorat. Son wearable [objet connecté à porter sur soi, ndlr] se nomme «BioEssence» et diffuse, lors de la phase du sommeil associée à la consolidation de la mémoire, une senteur associée à la pensée sur laquelle la personne testée cherche à influer.

Dominer le subconscient

Amores, en utilisant ce «passage vers le bien-être», réfléchit à adapter ses travaux pour atténuer les effets du stress post-traumatique. «On peut guérir sans en avoir conscience», explique-t-elle. «Lors d’un rêve, nous transformons tout input sensoriel en composante d’une histoire», poursuit Horowitz. En passant par les sens, on hacke les rêves, on les adapte à un besoin, à un objectif: les recherches sont préliminaires, mais les possibilités nombreuses.

D’autres scientifiques, nuance OneZero, sont moins favorables à cette volonté d’intrusion et de modification dans le royaume du songe. Rubin Naiman, psychologue et spécialiste du sommeil, considère que la démarche du Dream Lab est «arrogante» et s’oppose à ce que l’on cherche à priver les rêves de leur liberté intrinsèque.

«L’inconscient est un autre type d’intelligence. Nous pouvons apprendre de lui. Nous pouvons dialoguer avec lui, plutôt que de le dominer, le pénétrer et essayer de lui imposer la direction que l’on souhaite», détaille le chercheur. Horowitz et Amores, de leur côté, assurent comprendre ces réticences et ne vouloir qu’offrir des outils, une porte vers quelque chose –à chacun·e ensuite de l’utiliser selon ses désirs.

Source: Korii

Sortir de l’ombre


Faites-vous parti de ceux-là qui croient à des arrangements ou collusions entre des groupes clandestins, des organisations secrètes ayant des intérêts particuliers, des entreprises illégales au sein même de leur pays, mais œuvrant dans le but de s’approprier des biens, revenus, privilèges, informations, connaissance privées ou inventions enregistrées ?

Faites-vous parti de ceux qui croient À L’ASSASSINAT de Jack F Kennedy par la CIA, que le « 911» : soit un coup de l’intérieur, de l’appropriation du Système Bancaire Américain par la FED, et d’autres à l’image de cette dernière ? Croyez-vous que des hommes travaillent dans l’ombre à conduire les peuples de la terre vers une Gouvernance Mondiale ?

Croyez-vous que l’Islam est une organisation ayant pour mission de détruire le Christianisme, qu’elle est approuvée par l’Église Catholique comme religion de paix jusqu’à l’intégrer à elle-même sous le nom de Chrislam ? Croyez-vous que les peuples de la terre seront très bientôt individuellement marqués et subordonnés à l’esclavage d’un nouveau régime de surveillance technologique avec défense de croire en Dieu ?

Croyez-vous qu’une organisation dont les objectifs sont cachés sous le nom de MK ULTRA possède le pouvoir de vous arraisonner à leur mode de penser et faire de nous tous des zombis à comportement aligné par leurs programmations résultantes de longs travaux payés avec vos taxes ?

Faits-vous parti de ceux qui croient que nous sommes à la fin des temps et que ceux qui croient en Jésus Christ et en sa promesse de revenir les chercher disparaîtront bientôt de la terre pour être emmenés avec Lui avant son retour physique sept années plus tard ! Croyez que les écritures bibliques nous aient tout annoncé d’avance ?

Chers amis si vous croyez tout cela, vous êtes des politiquement incorrectes, et mieux encore, vous êtes des THÉORICIENS DU COMPLOT ?

Ceci veut dire que vous êtes considérés comme marginaux et presque dangereux ou inaptes à répondre à un engagement politique important car socialement déconnectés ?

Je vous invite à visionner la vidéo ci-jointe pour y constater les sérieux dangers des visions unilatérales et naïves entre la réalité et la vérité ou entre l’illusion et le factuel …

 (Quoiqu’en anglais, cette vidéo est sous-titrée en français)

Pierre Gilbert / Pleins Feux sur l’Heure Juste

«Nous nous promènerons bientôt avec des puces électroniques dans le corps» : le coronavirus est une théorie du complot pour Marat Safin


L’ancien joueur de tennis Marat Safin a confié dans une interview récente que pour lui la pandémie de coronavirus qui touche la planète avait un but précis…

Joueur très technique mais au caractère assez curieux de temps en temps tout au long de sa carrière (1996-2009), le Russe a confié une théorie assez étrange. Pour le vainqueur de l’US Open 2000 et de l’Open d’Australie 2005, cette pandémie était prévue et aurait pour but l’implantation massive de puces électroniques dans la population.

«En 2015, Bill Gates avait annoncé que ce que nous devions redouter c’était une pandémie, pas une guerre nucléaire, a-t-il relaté à Sports.ru. Ils avaient même fait une simulation au forum économique de Davos. Bill Gates ne prédisait pas l’avenir, il le savait, c’est tout. Je pense qu’on ne nous dit pas tout à propos de cette pandémie, mais les gens croient tout ce qu’on leur raconte à la télé. (…) Certains pensent que la civilisation va s’éteindre. Je ne le pense pas. En revanche, nous nous promènerons bientôt avec des puces électroniques dans le corps.»

Marat Safin poursuit et pense même que certains «puissants économiques» sont derrière tout ça. «Je pense qu’il y a des gens bien plus puissants que les grands leaders mondiaux et ce sont eux les vrais maîtres du monde, les maîtres de l’argent, explique le Russe. Ils ont le pouvoir de renverser facilement l’ordre établi. Appelez ça un gouvernement de l’ombre, appelez-le comme vous voulez. Je pense que nous ne savons même pas qu’ils existent. Il y a des noms connus comme les Rothschild et les Rockefeller, mais il y a quelqu’un d’autre derrière eux.»

Source: CNEWS

Attali en 2009 : une pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial


Une pandémie majeure ferait surgir la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé.

 L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. 

La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes.   Si elle n’est pas plus grave que les deux précédentes frayeurs de ces quinze dernières années liées à un risque de pandémie (la crise de la vache folle en Grande-Bretagne et celle de la grippe aviaire en Chine), elle aura d’abord des conséquences économiques significatives (chute de l’activité des transports aériens, baisse du tourisme et du prix du pétrole) ; elle coûtera environ 2 millions de dollars par personne contaminée et fera baisser les marchés boursiers d’environ 15 % ; son impact sera très bref (lors de l’épisode de la grippe aviaire, le taux de croissance chinois n’a baissé que pendant le deuxième trimestre de 2003, pour exploser à la hausse au troisième) ; elle aura aussi des conséquences en matière d’organisation (toujours en 2003, des mesures policières très rigoureuses ont été prises dans toute l’Asie ; l’Organisation mondiale de la santé a mis en place des procédures d’alerte à l’échelle planétaire ; et certains pays, en particulier la France et le Japon, ont constitué des réserves considérables de médicaments et de masques).   

Si l’épidémie est un peu plus grave, ce qui est possible, puisqu’elle est transmissible par l’homme, elle aura des conséquences véritablement planétaires : économiques (les modèles laissent à penser que cela pourrait entraîner une perte de 3 trillions de dollars, soit une baisse de 5 % du PIB mondial) et politiques (en raison des risques de contagion, les pays du Nord auront intérêt à ce que ceux du Sud ne soient pas malades, et ils devront faire en sorte que les plus pauvres aient accès aux médicaments aujourd’hui stockés pour les seuls plus riches) ; une pandémie majeure fera alors surgir, mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé.   

Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est pas très grave, il ne faudra pas oublier, comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, afin qu’avant la prochaine – inévitable – on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle, ainsi que des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au xviie siècle, la mise en place d’un véritable Etat.  

En attendant, on pourrait au moins espérer la mise en oeuvre d’une véritable politique européenne sur le sujet. Mais, là encore, comme sur tant d’autres sujets, Bruxelles est muet.  

Source: L’Express (2009)

Kanye West se produit avec le sataniste Travis Scott au Astroworld 2019 durant lequel Marilyn Manson chantait « antichrist superstar » en brûlant la Bible


Huit jours avant que Kanye West ne monte sur scène à Lakewood Church pour célébrer son service dominical avec le faux professeur Joel Osteen, Kanye était de l’autre côté de Houston en tête d’affiche d’un festival de hip-hop appelé Astroworld, dirigé par Travis Scott qui sort avec Kylie Jenner, la belle-sœur de West. Travis Scott est un sataniste de longue date et hardcore, et son festival annuel Astroworld est rempli de toutes sortes de bêtes de somme provenant du puits de l’enfer. Exagération ? Voyez par vous-même…

Note de SENTINELLE SAPS: Avant de continuer l’article, j’aimerais encore mettre quelque chose au clair: si encore après ça des chrétiens pensent que ce chanteur se soit réellement converti, je ne pourrais que leur dire de demander au Seigneur de leur ouvrir les yeux et que non, je l’affirme à plus de 100%, KANYE WEST NE S’EST PAS CONVERTI ! Je vois beaucoup de choses provenant de chrétiens qui sont vraiment dans l’amour bonbon, mais je ne sais pas…. réveillez-vous ! En fin d’article il y a 2 vidéos. Mais attention, si elles sont présentent sur le site c’est vraiment pour ceux qui pensent que tout ça est « inventé » comme j’ai pu lire sur les réseaux sociaux. Je n’aime pas mettre ce genre de vidéos…. Je vous déconseille de les regarder si vous êtes particulièrement sensible. Le but de ces articles (et ce qui est contenu dedans) est de dénoncer avec des preuves la supercherie de cette histoire.

Marilyn Manson a chanté son tube ‘Antichrist Superstar’ et a brûlé la Bible lors du même spectacle AstroWorld qui a été en vedette par « le né de nouveau » Kanye West.

Une autre des têtes d’affiche de l’AstroWorld 2019 était Marilyn Manson, qui n’a pas besoin d’être présentée, l’un des artistes les plus diaboliques et reprobatreurs dans le monde musical. Parmi les nombreux numéros interprétés par Manson, vous serez peut-être intéressé de savoir qu’il a chanté l’un de ses succès intitulé ‘Antichrist Superstar’ alors qu’il brûlait une Bible devant des fans enthousiastes et en délire. C’est le même spectacle AstroWorld auquel Kanye West a prêté son nom et où il s’est produit. Vous pensez toujours que Kanye West est un « bébé chrétien » ? Il ne l’est pas, c’est un imposteur.

Le Festival AstroWorld a été créé par Travis Scott, père de Kylie Jenner et bientôt beau-frère de Kanye West, et c’est la deuxième année consécutive de production. AstroWorld propose un assortiment incroyable de la musique hip-hop la plus sale, la plus répugnante et la plus ouvertement satanique que vous puissiez imaginer. Pourtant, Kanye West n’a pas dit un mot contre et a été l’un des principaux artistes du spectacle de cette année. Que devons-nous en penser ? Est-ce le genre de musique qu’un chrétien né de nouveau pourrait faire ? Non, non, mille fois non comme disait DL Moody. Un vrai chrétien né de nouveau n’assisterait même pas à un spectacle comme celui-ci et encore moins n’en serait-il pas l’un des principaux acteurs.

Le Festival AstroWorld a été créé par Travis Scott, père de Kylie Jenner et bientôt beau-frère de Kanye West, et c’est la deuxième année consécutive de production. AstroWorld propose un assortiment incroyable de la musique hip-hop la plus sale, la plus répugnante et la plus ouvertement satanique que vous puissiez imaginer. Pourtant, Kanye West n’a pas dit un mot contre et a été l’un des principaux artistes du spectacle de cette année. Que devons-nous en penser ? Est-ce le genre de musique qu’un chrétien né de nouveau pourrait faire ? Non, non, mille fois non comme disait DL Moody. Un vrai chrétien né de nouveau n’assisterait même pas à un spectacle comme celui-ci et encore moins n’en serait-il pas l’un des principaux acteurs. Si vous voulez voir à quel point le futur beau-frère de Kanye est sataniste, jetez un coup d’oeil là-dessus, mais priez d’abord parce que c’est méchant.

Pourquoi pensez-vous qu’une si grande partie de la musique du service dominical de Kanye West est si gothique et sombre ? Il s’est produit sur scène à l’église de Lakewood pendant deux heures le dimanche soir et ils étaient tous vêtus de noir et d’autres couleurs sombres sur une scène très sombre. Pourquoi ? Jetez un coup d’œil à cette vidéo, vous saurez pourquoi.

Je le répète encore une fois, une fois de plus et plus fort pour vous tous, tièdes Laodicéens. Kanye West se produit dans un spectacle de hip-hop dirigé par des satanistes où Marilyn Manson a chanté ‘Antichrist Superstar’ pendant qu’il brûlait la Bible sur scène. Et Kanye l’a fait à peine 8 jours avant de se vanter de sa ‘conversion » avec Joel Osteen. Regardez ces deux vidéos (en anglais) sur Travis Scott et son Astroworld Festival, et si après tout cela vous pensez toujours que Kanye West est sauvé, vous changez sans doute d’avis…

Voici AstroWorld 2019 tel que créé par le sataniste Travis Scott, regardez-le à vos propres risques. Il est rempli d’un langage blasphématoire et d’une musique satanique forte et malsaine. Si vous commencez à regarder à 13 h 33 min 35 s, vous verrez Travis Scott présenter son futur beau-frère Kanye West, et le langage dégoûtant ne s’arrête pas. Regardez Kanye West diriger la foule en chantant avec les paroles méchantes et dégoûtantes. La foule en délire crie « Yeezy !, Yeezy ! » quand Kanye reçoit leur adoration. AstroWorld est le véritable service dominical que Kanye West, le trompeur, vend.

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Kanye West et son spectacle du dimanche avec l’œil de l’Horus Illuminati pour tous les spectateurs sur la scène de l’église de Lakewood, à guichets fermés.


Kanye West a assisté à deux services religieux à l’église Lakewood dimanche. La première était une période de questions et réponses pendant le service dominical du dimanche matin à Lakewood et la seconde était « Jesus is King » de West : « Expérience du service dominical. » West et sa chorale se sont produits pendant environ deux heures pendant le service du soir. Elle a été diffusée en direct sur les pages et le site Web des médias sociaux de l’église. Des lignes d’éventails s’enroulent autour du pâté de maisons.

Pourquoi Kanye West a-t-il utilisé l’Oeil d’Horus Illuminati, l’Oeil d’Horus illuminé, comme décor de scène à l’église de Lakewood pendant le service dominical  » Jésus est roi  » ?

Kanye West a donc présenté son spectacle itinérant à l’église Lakewood Church de Joel Osteen le dimanche soir, et tout le monde s’accorde à dire que ce fut un succès éclatant. Mais aucun des articles que j’ai vus jusqu’à présent ne fait mention du style étrange du décor utilisé. Du rez-de-chaussée, il s’agit d’un décor de scène bien éclairé et chorégraphié par des professionnels, mais lorsque la caméra nous montre la vue en plongée, nous voyons une bien autre chose.

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

2 Timothée 3:1-5

Qu’est-ce qu’on voit ? L’Oeil d’Horus qui voit tout, si aimé des Illuminati d’Hollywood, en plein milieu de l’office dominical de Jesus Is King. Hmm, je me demande comment c’est arrivé ? Vous pouvez donc parler encore et encore de la façon dont Kanye West et son service dominical est une « œuvre du Saint-Esprit », mais pouvez-vous m’expliquer pourquoi tout le spectacle était centré sur l’Oeil d’Horus, qui voyait tout ? 🤔 Réveille-toi, l’église, réveille-toi !

Presque toutes les superstars d’Hollywood et de la musique s’associent maintenant avec les Illuminati, la Franc-maçonnerie, l’OTO ou l’Église de Satan. Ils font apparaître des signes et des symboles occultes dans tous leurs vidéoclips, et nous sommes les mêmes dans presque tous les films et les films. Le symbole récurrent préféré qu’ils adorent utiliser est l’œil borgne d’Horus de l’Egypte ancienne.

Le Symbolisme de l’Œil Tout Voyant dans les Affiches de Cinéma

L’Oeil voyant d’Horus est un thème favori de l’occulte, des Illuminati et d’autres sombres tenues de fin des temps. Il a une signification très spécifique, pouvez-vous voir un thème commun dans toutes ces affiches de films ?

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

L’ancien prêtre catholique Jonathan Morris prédit que Kanye West se rendra bientôt au Vatican pour une rencontre privée avec le pape François


C’est ainsi que la Religion d’un seul monde, que le Pape François a passé presque toute l’année 2019 à assembler, se réunit enfin. Kanye West est l’épingle qui relie les habitants perdus d’Illuminati Hollywood aux chrétiens Laodicéens déficients sur le plan biblique, principalement des charismatiques qui sont plus de 100 millions, pour former le spectacle d’horreur œcuménique de la fin des temps que la Bible nous annonce.

Le Ravissement (Enlèvement) de la Prétribulation est plus une opération de sauvetage qu’autre chose, n’est-ce pas ? Dieu ne permettra pas aux chrétiens nés de nouveau d’entrer dans le temps de la détresse de Jacob, mais il commence à ressembler à cela avant que nous soyons tous tirés vers le haut et dehors, que beaucoup devront être libérés de l’unique religion du monde.

Préparez-vous maintenant et tenez-vous bien, l’ancien prêtre catholique et bon ami du pape François Jonathan Morris a fait une prédiction sur l’endroit où Kanye West pourrait atterrir ensuite.

Depuis quelques jours, la superstar du hip-hop Kanye West aspire tout l’oxygène de la salle avec son service dominical, s’empare de toutes les manchettes, domine les palmarès du Billboard et monte une vague de popularité parmi les chrétiens comme on n’en a peut-être jamais vu auparavant. À ce jour, son succès avec Jesus Is King  » Jésus est roi  » a augmenté son compte en banque de plus de 150 millions de dollars, et il ne semble pas y avoir de fin en vue. Alors, qu’est-ce qui pourrait être la prochaine étape pour Kanye West ? Le prix ultime pour toute superstar Illuminati – Rome.

Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l’impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d’elle, quand ils verront la fumée de son embrasement. Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment, ils diront : Malheur ! malheur ! La grande ville, Babylone, la ville puissante ! En une seule heure est venu ton jugement !

Apocalypse 18:9-10

Jonathan Morris, collaborateur de Fox News, était, jusqu’à tout récemment, connu sous le nom de Père Jonathan Morris, un prêtre catholique en règle. Par son propre témoignage, il s’est rendu en privé auprès du Pape François et a demandé ce qu’on appelle une  » laïcisation volontaire « , une libération de ses vœux sacerdotaux, qui lui a été accordée par le pape. À peine le père Morris est-il devenu citoyen Morris, qu’il débarque à Lakewood Church pour des rencontres privées avec Joel Osteen et Kanye West. Morris écrit ensuite des articles d’opinion qui font l’éloge de Joel Osteen et Kanye West, et aide à promouvoir le  » bon travail évangélique  » du spectacle itinérant de l’office du dimanche. Mais soyez prêts, maintenant, et gardez vos chapeaux, l’ancien prêtre catholique et bon ami du pape François a aussi fait une prédiction sur l’endroit où Kanye West pourrait atterrir ensuite. L’ancien père Morris dit que Kanye West se rend au Vatican pour obtenir la bénédiction papale lors de son service dominical.

Avant d’aller plus loin, il serait utile de nous rappeler le lien qui existe entre Joël Osteen et le Pape François. Le 5 juin 2014, Osteen s’est envolé pour Rome pour une rencontre privée avec le Pape François au Vatican, et a également assisté à la Convocation du Renouveau à Rome. C’est aussi à cette époque que d’autres dirigeants éminents de l’Église charismatique ont été vus en train de travailler avec le Vatican, trouvant un « terrain d’entente » sur la manière dont les deux parties pourraient se rencontrer. Kenneth Copeland a offert au pape François toute sa congrégation et a déclaré que  » la Réforme est terminée  » dans une démonstration d’unité. Vous vous souviendrez aussi comment Rick Warren, l’un des principaux moteurs de Chrislam, a qualifié François de  » notre pape « , ce qui signifie qu’il est le leader de tous les chrétiens du monde et pas seulement des catholiques.

Maintenant, au cas où vous ne vous rappelez vraiment pas cette vague d’activité œcuménique qui a eu lieu entre les Charismatiques et le Vatican, voici une petite vidéo pour vous aider à rafraîchir votre mémoire.

Les charismatiques, le Vatican et la religion d’un seul monde à venir
En 2014, le pape François n’a pas seulement tenu des services œcuméniques au Vatican où il a prié le dieu de l’Islam, Allah, il a également tenu des réunions de haut niveau avec le pasteur Joel Osteen et le sénateur américain Mike Lee qui était là pour représenter l’église mormone. Les acteurs sont montés sur scène, et d’autres arrivent encore, dans le déroulement de ce qui sera bientôt la prophétie biblique la plus folle jamais racontée – la Grande Tribulation.

Maintenant que vous êtes au courant, revenons à Kanye West et à son service dominical. Au cours des dernières 48 heures, nous vous avons montré comment Kanye a tenu son spectacle du service dominical à l’église de Lakewood sur une scène construite autour de l’Oeil de la vue de l’Egypte ancienne, puis nous vous avons montré le même Oeil de la vue lors de son tout premier service dominical à Coachella en avril dernier, juste pour vous prouver que ceci est une intention et non une coïncidence exceptionnelle. Puis nous vous avons dit que le 24 novembre, Kanye West commencera son opéra basé sur la vie du roi babylonien Nabuchodonosor, un type biblique d’antichrist. Aujourd’hui, nous vous présentons la prédiction de l’ancien prêtre catholique Jonathan Morris selon laquelle Kanye se rend au Vatican pour une rencontre avec le pape.

C’est ainsi que la Religion d’un seul monde, que le Pape François a passé presque toute l’année 2019 à assembler, se réunit enfin. Kanye West est l’épingle qui relie les habitants perdus d’Illuminati Hollywood aux chrétiens Laodicéens déficients sur le plan biblique, principalement des charismatiques qui sont plus de 100 millions, pour former le spectacle d’horreur œcuménique de la fin des temps que la Bible nous annonce. Le Ravissement de la Prétribulation est plus une opération de sauvetage qu’autre chose, n’est-ce pas ? Dieu ne permettra pas aux chrétiens nés de nouveau d’entrer dans le temps de la détresse de Jacob, mais il commence à ressembler à cela avant que nous soyons tous tirés vers le haut et dehors, que beaucoup devront être libérés des griffes du Pape François et de son unique religion du monde.

Regardez le faux professeur Kenneth Copeland tenter de vendre son troupeau au Vatican
Pourquoi Kenneth Copeland aurait-il fait un tel discours pour que son église se réunisse avec Rome ? L’argent, l’argent… L’ARGENT. Voilà pourquoi.

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS