La croix: Signe d’une malédiction


Pourquoi le Ku Klux Klan brûle-t-il des croix ?  Ils en ont eu l’idée d’un film.

La tactique terroriste consistant à brûler des croix autrefois popularisée par le Ku Klux Klan persiste toujours comme une arme potentielle de terreur en 2019.

Si je voulais partager l’évangile de Jésus-Christ avec vous, je pourrais frapper à votre porte pendant que le soleil brille et vous inviter poliment à venir à l’église avec moi.  Après que vous ayez donné votre réponse, je vous remettrais probablement un tract évangélique et vous remercierait de votre temps.  Cette invitation serait étendue indépendamment de votre race, de votre sexe ou de toute autre preuve extérieure de qui vous êtes.  D’un autre côté, si je voulais vous terrifier, je me rendrais chez vous la nuit, avec un groupe d’amis qui porteraient tous une capuche et une robe, mettraient une énorme croix sur votre pelouse et y mettraient le feu.  Voyez-vous la différence ?

La croix, portée autour du cou de millions de chrétiens, n’est pas un symbole du Christianisme, c’est une arme de meurtres conçue par le KKK d’il y a deux mille ans, les Romains.

Parlez à un homme du Klan d’une croix qui brûle et il vous corrigera en disant qu’il se réfère à cette pratique comme étant un « éclairage de la croix ». Quand ils le font, ils se contentent de « laisser la lumière du Christ briller » devant leur prochain.  Barry Black, un dirigeant du Klan qui a interjeté appel de sa condamnation pour incendies en Virginie, a décrit l’incendie de la croix comme  « un rituel très sacré »« Nous n’allumons pas la croix pour la profaner », a-t-il déclaré au Roanoke Times, en 1999.  « Nous l’allumons pour montrer que le Christ est toujours en vie. »  La combustion symbolise le « brûlage du mal ».  Ouais, voulez-vous acheter une propriété en bord de mer dans le Kansas ?

« Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois. » (Galates 3:13)

Voici un autre choc.  La croix, portée autour du cou de millions de chrétiens, n’est pas un symbole du Christianisme, c’est une arme de meurtres conçue par le KKK d’il y a deux mille ans, les Romains.  Les chrétiens du premier siècle ont utilisé un poisson comme symbole de leur nouvelle foi retrouvée, pas une croix. La Bible dit que la croix est une malédiction et quiconque y est suspendu est maudit.  La croix est l’endroit où Jésus est devenu une malédiction pour nous sauver, et, Dieu merci, il l’a fait, mais devinez quoi ?  Il a dû le faire à cause de nos péchés sales et pourris, ce qui est honteux comme le dit Hébreux 12:2.  Alors, pourquoi mettriez-vous quelque chose comme ça autour de votre cou ?  Et, pourquoi voudriez-vous en planter une dans la cour de quelqu’un et le mettre en feu ?

Vous seul pouvez répondre à la première question, mais je peux me permettre d’essayer la deuxième.

Aucune personne qui a été lavée par le sang versé de Jésus-Christ sur la croix au Calvaire n’aurait jamais, dans un million d’années, fait quoi que ce soit avec un groupe dégoûtant comme le KKK.  Le Ku Klux Klan, malgré leurs revendications, n’est pas un groupe « chrétien » et est en fait réfuté par la Bible dans les deux testaments.  Si vous êtes un membre du KKK ou un partisan qui lit cet article dès maintenant, vous devriez vous repentir de cette ordure et demander à Dieu de vous en pardonner.  Et, arrêtez de vous appeler chrétien parce que vous n’êtes rien de tel.

Pourquoi le Ku Klux Klan brûle-t-il des croix ?  Ils en ont eu l’idée d’un film.

DE TIME LINE : En regardant vers l’est lors d’une froide nuit de Thanksgiving en 1915, les habitants d’Atlanta ont été accueillis avec un regard inconnu. Quinze miles plus loin, le sommet aride de Stone Mountain était illuminé par des flammes s’élevant très haut dans le noir.  La ville, encore sous le choc d’un été d’antisémitisme angoissé par la condamnation pour meurtre et le lynchage ultérieur de l’industriel juif Leo Frank, aurait été excusée de penser que la croix géante brûlante était une œuvre de vengeance juive.  En fait, ce sont les mêmes hommes violemment anti-immigration qui ont commis l’acte récent de justice populaire et qui inaugurent maintenant le renouvellement du Ku Klux Klan. C’était la première fois qu’une croix en feu était utilisée comme symbole de la haine en Amérique.  Mais, l’acte, autrefois anodin, deviendrait bientôt une des caractéristiques du Klan, toujours assimilé à de l’intimidation, de la peur et de la violence dans le sud et au-delà.

Au sommet de la montagne, quinze hommes menés par William Joseph Simmons, étudiant en médecine et ancien combattant ayant échoué, avait été inspiré par le nouveau film populaire La Naissance d’une Nation.   Le film muet de D.W. Griffith, basé sur le roman de 1905, L’Homme du Klan : Une romance historique du Ku Klux Klan, comprend des scènes représentant des membres du Klan en train de brûler des croix avant de lyncher un homme noir accusé de meurtre.  Simmons et sa compagnie, qui venaient de commettre leur propre acte de justice extrajudiciaire, ont adopté le symbole de la croix enflammée.  Mais, les origines de cette pratique étaient bien loin de la cohue raciste suscitée par la seconde venue du Klan.

Les incendies de croix remontent à l’Europe médiévale, lorsque des membres de clans écossais incendiaient des collines en guise de déclaration de défi militaire ou d’appel à l’action des soldats avant le combat.  Aujourd’hui, le KKK s’est beaucoup inspiré des fraternités écossaises.  Les rituels, les cagoules, tout le « clan ».Mais, la combustion croisée ne faisait pas partie de la série avant La Naissance d’une Nation.  (Et qui dit que la violence au cinéma n’a aucun effet ?)

Depuis lors, mettre le feu à une croix est devenu presque synonyme de KKK, son objectif premier étant l’intimidation.  (Bien sûr, vous n’avez pas besoin d’une croix pour le faire.)  Mais, incorporer une iconographie religieuse peut ajouter un peu de mystère à la menace.

Certes protestant, le Klan a toujours prétendu qu’il « allumait la croix » en signe de célébration et non à la brûler malicieusement.  Et, dans une certaine mesure, la loi a accepté.  La décision rendue par la Cour Suprême en 2003 dans l’affaire Virginia vs. Black a invalidé une loi de l’État qui classait les brûlages de croix comme une intimidation prima facie.  L’affaire du Premier Amendement reconnaissait la capacité du KKK à exprimer des « messages d’idéologie partagée », laissant le fardeau de la preuve à l’État de prouver son intention d’intimider.

Aujourd’hui, le nombre de membres dans le KKK est réduit à environ 5000 dans l’ensemble du pays.  C’est une infime fraction du sommet de 4 millions atteint dans les années 20, mais non moins problématique, car la haine continue de se manifester de manière un peu plus subtile.  Et, si la récente controverse au sujet d’un brûlage de croix prévu pour la Caroline du Nord en mars 2017 est un indicateur, la pratique persistera probablement aussi longtemps qu’il y a de la haine pour les nourrir.

La naissance d’une nation

L’histoire est généralement écrite par les gagnants.  Mais, ce n’était pas le cas lorsque La Naissance d’une Nation a été libérée le 8 février 1915.  En un peu plus de trois heures, le film épique controversé de D.W. Griffith sur la guerre civile et la reconstruction a décrit le Ku Klux Klan comme de vaillants sauveurs d’un sud de l’après-guerre ravagé par des pilleurs nordistes et des noirs libérés et immoraux.  Le film était une superproduction instantanée.  Et, avec une cinématographie innovante et un point de vue faussé par les Confédérés, La Naissance d’une Nation a également contribué à raviver le KKK.

Jusqu’à ses débuts dans le film, le Ku Klux Klan, fondé en 1865 par des vétérans confédérés du Parti Démocrate à Pulaski, dans le Tennessee, était une organisation régionale sudiste pratiquement anéantie par la suppression du gouvernement.  Cependant, le récit de la naissance d’une nation accusée par des considérations raciales, Jim Crow, ainsi que le climat anti-immigrés américain, ont amené le Klan à s’aligner sur le succès du film et à l’utiliser comme outil de recrutement.

Source: Now The End Begins

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Le timing de l’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations comme trouvé dans Le Cantique de Salomon.


Le Cantique de Salomon dit que lorsque l’Enlèvement de l’Église se produira, Israël aura déjà été regroupé de nouveau dans leur terre (14 mai 1948).

« C’est la voix de mon bien-aimé ! Le voici, il vient, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines.  Mon bien-aimé est semblable à la gazelle ou au faon des biches.  Le voici, il est derrière notre mur, il regarde par la fenêtre, il regarde par les treillis. Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantiques des Cantiques 2:8-10)

Tout au long de la Bible, Dieu utilise beaucoup de choses pour dépeindre des images d’événements à venir, c’est ce qu’on appelle la « typologie ».  Merriam-Webster définit la typologie comme « une doctrine des types théologiques ; Surtout : Soutenant que les choses de la foi chrétienne sont préfigurées ou symbolisées par les choses dans l’Ancien Testament ».  Par exemple, lorsque Jonas était dans le ventre de la baleine pendant trois jours et trois nuits, c’était un type des souffrances de Jésus et Son paiement au Calvaire sur la Croix.

« Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. »  (Matthieu 12:40)

Oui, le vrai Jonas a été vraiment dans le ventre d’une vraie baleine pendant 72 heures, mais, en même temps, c’était une image type d’un événement futur dans la prophétie.  C’est une des choses que Jésus confirme dans le passage ci-dessus. Dieu utilise la typologie à un degré très élevé dans l’Ancien Testament pour illustrer les événements prophétiques futurs.

Un autre grand type de l’Ancien Testament dans la Bible se trouve dans la Genèse.  La Bible nous parle d’un homme appelé Hénoch, un gentil qui était l’arrière-grand-père de Noé.  Hénoch a vécu pendant 365 ans, ce qui coïncide parfaitement avec les 365 jours du calendrier païen (le calendrier hébraïque a 360 jours).  La Bible dit qu’Hénoch a commencé à marcher avec Dieu après la naissance de son fils Métuschélah, le plus vieil homme vivant dans la Bible.  Et puis, quelque chose d’étonnant s’est produit, voici :

« Hénoc, après la naissance de Métuschélah, marcha avec Dieu trois cent ans ; et il engendra des fils et des filles.  Tous les jours d’Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; Puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » (Genèse 5: 22-24)

Voyez-vous ce que nous avons ici ?  C’est une image type de l’Enlèvement de l’Église.  Hénoch était un païen croyant en Dieu, il avait une communion avec Lui et « il marchait avec Lui ».  Puis, à un certain moment dans cette démarche, Dieu l’a emmené au ciel littéralement et physiquement sans jamais avoir à mourir avant.  Mais, ce n’est pas tout.  L’enlèvement d’Hénoch se produit peu de temps avant que la tribulation du Déluge de Noé détruise la Terre.  Vous avez compris ?  Hénoch est enlevé avant le Déluge qui a détruit le monde.  L’Apôtre Paul enseigne dans le Nouveau Testament que l’Église sera enlevée avant la période des Troubles de Jacob qui causera la mort, la misère et la destruction globale.

Maintenant que vous avez une bonne compréhension de ce qu’est la typologie dans la Bible, nous allons regarder une image type étonnante dans les Cantiques de Salomon sur le calendrier de l’Enlèvement de l’Église.

Dans le deuxième chapitre du Cantiques des Cantiques, Dieu nous dépeint une image de l’Enlèvement de l’Église.  Non seulement cela, Il nous dit quelle période de l’année où l’Enlèvement aura probablement lieu.  Dans les versets 8 et 9, nous voyons Jésus regardant par les fenêtres du ciel vers sa bien-aimée.

« C’est la voix de mon bien-aimé !  Le voici, il vient, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines.  Mon bien-aimé est semblable à la gazelle ou au faon des biches.  Le voici, il est derrière notre mur, il regarde par la fenêtre, il regarde par les treillis.  Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantiques des Cantiques 2:8-9)

Dans le Nouveau Testament, quand l’Apôtre Étienne était lapidé à mort, il a levé les yeux et qu’est-ce qu’il a vu ?  Il a vu les « fenêtres du Ciel ouvertes » et Jésus se préparant à revenir dans la Seconde Venue.

« Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.  Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » (Actes 7: 55-56)

Dans le Livre de l’Apocalypse, la « fenêtre du ciel » s’ouvre deux fois.  Une fois dans une image type de l’Enlèvement de l’Église dans le chapitre 4:1-2, et encore dans le chapitre 19:11-14 lors de la Seconde Venue où nous revenons avec lui à la bataille d’Armageddon.  Dans les Cantiques des Cantiques de Salomon, nous voyons Jésus « regarder à travers le treillis » vers Son Épouse bien-aimée, l’Église.  Mais, notez qu’Il l’appelle à « s’élever » vers où Il est et à « s’éloigner » avec Lui.  Maintenant, où dans le Nouveau Testament entendons-nous quelque chose qui ressemblerait à cela ?  Ici :

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel.  La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

L’Enlèvement avant les Tribulations est relié à la Fête des Premiers Fruits qui a lieu au printemps.

Sa bien-aimée est appelée à se lever et à sortir pour être avec Lui.  Non seulement cela, mais nous voyons le moment probable de l’Enlèvement comme donné dans le contexte.  Cela arrive après la disparition de l’hiver, et que le printemps glorieux est arrivé où de nouvelles vies remplissent une fois de plus la Terre. Certains diront que ce n’est pas le Printemps partout dans le monde en même temps.  C’est vrai, mais, Dieu ne se préoccupe pas du monde entier.  Les prophéties de la Bible et leur accomplissement se concentrent autour de la terre sainte d’Israël, et autour de sa capitale, Jérusalem, en particulier.

« Car voici, l’hiver est passé ; La pluie a cessé, elle s’en est allée.  Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.»  (Cantiques des Cantiques 2:11-12)

De nombreux érudits de la Bible ont tenté de fixer le moment de l’Enlèvement de l’Église avec la Fête des Trompettes, parce la voix d’une trompette annonce l’Enlèvement.  Mais, il est beaucoup plus probable et il semble être indiqué dans le passage que l’Enlèvement va s’aligner avec la Fête des Premiers Fruits qui a lieu au printemps.  C’est clairement ce qui se passe dans les Cantiques des Cantiques de Salomon.

Enfin, les Cantiques des Cantiques de Salomon disent que lorsque l’Enlèvement de l’Église aura lieu, Israël aura déjà été regroupé dans leur terre (14 mai 1948). Comparez le passage avec ce que Jésus a dit dans Matthieu 24 ce qui se passerait, et nous aurons l’harmonie.

« Le figuier embaume ses fruits, et les vignes en fleur exhalent leur parfum.  Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! »  (Cantiques des Cantiques 2:13)

« Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier.  Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.  De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. »  (Matthieu 24:32-33)

Rappelez-vous que le Jour du Seigneur, tout en étant le jour réel de Son retour, est aussi une période de temps couvrant un peu plus de 1000 ans.  La période du Jour du Seigneur débute avec l’Enlèvement de l’Église en premier, puis, déclenchera la période des Troubles de Jacob, ce qui mènera à la Bataille d’Armageddon où nous reviendrons avec Jésus sur des chevaux blancs (c’est le jour au singulier), et commencera le règne de 1000 ans de Jésus-Christ à partir de Jérusalem, puis, la bataille de Gog et Magog, le jugement du Grand Trône Blanc, puis … l’éternité !

J’espère que vous avez apprécié ce bref aperçu des types dans la Bible. L’Enlèvement avant les Tribulations est démontré dans les Cantiques des Cantiques de Salomon, mais, c’est caché, c’est un « mystère », qui ne devait pas être connu avant que l’Apôtre Paul ait été appelé.

« Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette.  La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. » (1 Corinthiens 15:51-52)

Dieu nous dépeint une belle image de type dans le chant d’amour de Salomon, de l’avenir glorieux futur pour les croyants lavés dans le sang et nés de nouveau dans l’Épouse sans-précédent de Jésus-Christ quand nous serons appelés à « nous éloigner » avec Lui.

Êtes-vous prêt pour ce qui vient après ?  Je le suis.

Source : Now The End Begins

Traduit par: Pleins Feux

Pas de place pour le Christ


Il y a plus de 2000 ans, Dieu est venu sur la terre.

L’humanité ne savait pas qui il était, puisque Jean 1:9-10 déclare, « Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. » Et ceci inclus l’aubergiste de Bethléem qui avait placé une affiche « No Vacancy » sur la porte de son hôtel à la visite du Seigneur Jésus-Christ. (Luc 2,7)Et elle mit au monde son fils premier-né, et elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait point de place pour eux dans l’hôtellerie. Lire la suite

Règne de Jésus-Christ


Le règne littéral, visible et physique de mille ans de Jésus-Christ sur cette terre à partir de Jérusalem.

Une fois que le règne de mille ans du Roi Jésus commencera, le règne de Jésus ne prendra jamais fin, comme en témoigne la Bible.  À la fin des mille Ans, Jean dit que Dieu laissera Satan se débarrasser de ses chaînes et lui permettra de tromper le monde une dernière fois.  Cette fin avec la bataille de Gog et Magog, qui se termine presque avant qu’elle ne commence.  Après cela vient le Jugement du Grand Trône Blanc, le rejet du Diable et de tous ses partisans de l’Enfer dans le Lac de Feu, et ensuite, la Terre entière sera brûlée et refaite complètement. Lire la suite