Les brebis doivent se soumettre aux loups


Des mercenaires dans les chaires des églises américaines enseignent aux brebis à se soumettre aux loups.

Ils ouvrent les portes aux loups (Jean 10:12) pour que les brebis soient dévorées. (Matthieu 26:15)

« J’ai prié pendant vingt ans, mais je n’ai reçu aucune réponse tant que je n’ai pas prié avec mes jambes. »  (Fredrick Douglass, ancien esclave, abolitionniste)

Récemment, lors d’un discours, j’ai entendu un prédicateur poser la question aux fidèles, pourquoi, dans l’état dans lequel se trouve l’Amérique, des ministères tels que Franklin Graham, James Dobson, Pat Robertson, etc. … ne descendent pas dans les rues pour protester contre la corruption au sein du gouvernement (Matthieu 16:17-19).  Beaucoup de ces ministères nationaux sont mis en place pour garder le peuple en bas (1 Rois 13:33).  Le fruit prouve la semence (Matthieu 7:16).

En fait, ils soutiennent les oppositions créées, apprenant aux hommes à se soumettre à un gouvernement corrompu plutôt qu’à la loi morale de Dieu (Deutéronome 4:6).  D’après les Écritures, ils l’ont en arrière (Ésaïe 59)  et à l’envers (Deutéronome 17:9).

Maintenant que j’ai entendu le prédicateur poser sa question, j’ai pensé que c’était une bonne question pour ceux qui ne font pas attention.  Pourtant, il existe une réponse évidente à ceux qui prêtent attention.

« Malheur, dit l’Éternel, aux enfants rebelles, qui prennent des résolutions sans moi, et qui font des alliances sans ma volonté, pour accumuler péché sur péché !  Qui descendent en Égypte sans me consulter, pour se réfugier sous la protection de Pharaon, et chercher un abri sous l’ombre de l’Égypte !  La protection  de Pharaon sera pour vous une honte, et l’abri sous l’ombre de l’Égypte une ignominie.  Déjà ses princes sont à Tsoan, et ses envoyés ont atteint Hanès.  Tous seront confus au sujet d’un peuple qui ne leur sera point utile, ni pour les secourir, ni pour les aider, mais qui fera leur honte et leur opprobre. » (Ésaïe 30:1-5)

La première chose que je voudrais que vous remarquiez, c’est que les prédicateurs préférés des États-Unis ne sont pas la norme du Christianisme.  Le Christ Jésus est la norme.

« Il n’y a de salut en aucun autre ;  Car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »  (Actes 4:12)

Si les entraîneurs de la NFL avaient perdu autant de match que les prédicateurs américains ont perdu métaphoriquement (prière, avortement, mariage, etc.), ils auraient été écartés de leurs équipes depuis longtemps.

Les hiérarchies dans l’église américaine sont le problème.  Ils ont confisqué notre possession (à l’autre équipe perverse) par de fausses doctrines et par leurs inactions encore et encore.  C’est la raison pour laquelle la corruption règne au sein du gouvernement et parce qu’ils ne prêchent pas contre les péchés dont ils sont eux-mêmes coupables (Luc 6:41)Comment pourrait-il en être autrement lorsque la corruption règne dans les murs de l’Église ?

« Ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui. » (2 Pierre 2:19)

Ce sont également ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, convaincu le reste de la Chrétienté que la tiédeur est la température que le Seigneur a fixée lorsqu’il s’agit de ses enfants et comment ils doivent vivre leur démarche. Pourtant, Jésus a déclaré le contraire dans Apocalypse 3:16« Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. »

« Au moment où le chrétien moyen retrouve sa température normale, tout le monde pense qu’il a de la fièvre. » (Watchman Nee)

À quel point les Américains peuvent-ils être diamétralement opposés aux Écritures ?

Hébreux 1:7 nous dit : « De plus, il dit des anges : Celui qui fait de ses anges des vents, et de ses serviteurs une flamme de feu. »

Benjamin Franklin a déclaré que : « Quiconque introduira dans les affaires publiques les principes du christianisme primitif changera la face du monde ».

Ce que l’Église en Amérique est devenue est un groupe d’hommes sans sel, efféminés et sans épines qui ne se jugent pas eux-mêmes (Psaume 119:30) et n’ont donc aucun pouvoir pour affronter le monde (Matthieu 7:3) avec le message du repentir, car le royaume des cieux est proche (Matthieu 3:2).  L’église est appelée à témoigner contre la corruption (Matthieu 10:18).  Et, parce qu’ils ne sont pas le sel, ils sont simplement piétinés sous les pieds des hommes. Et, c’est comme ça.  L’Esprit du Seigneur ne témoignera pas de leurs compromis et de leurs mensonges (1 Jean 5:9-12).

« Vous êtes le sel de la terre.  Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ?  Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. » (Matthieu 5:13)

Que nous dit la hiérarchie de l’Église aujourd’hui : « Prions.  Dieu est sur son trône.  Jésus revient.  Fais simplement confiance à Jésus. »   Encore une fois, l’Écriture commande aux chrétiens de s’en occuper jusqu’à ce qu’Il vienne (Luc 19:13).

Ces mercenaires enseignent aux fidèles de se retirer plutôt que de protester, le cas échéant, avec leurs vies (Luc 12:4).  L’église doit être la caserne où les soldats de la croix doivent être équipés spirituellement (Éphésiens 6:12-18).

Ils ouvrent les portes aux loups (Jean 10:12) pour que les brebis soient dévorées. (Matthieu 26:15)

Ces ministères ont appris à leurs fidèles à se soumettre à ce que Dieu leur a ordonné de rejeter (Daniel 3).

« Pour l’instant, le chant commun de tous les hommes est le suivant :  « Nous devons obéir à nos rois, qu’ils soient bons ou mauvais, car c’est ce que Dieu a ordonné. »  C’est vrai, c’est Dieu qui a obéi aux rois ; Ce qu’ils ont commis contre sa gloire, il n’a jamais obéi. » (John Knox)

L’Église américaine appellera à la prière et n’agira pas encore.  Les mercenaires du jour ont apparemment oublié de lire le livre des Actes.  L’écriture est claire à ce sujet : « Le corps sans esprit est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte. » (Jacques 2:26).

« Ceux qui professent être en faveur de la liberté tout en dépréciant l’agitation sont ceux qui veulent des cultures sans labourer ;  Ils veulent de la pluie sans tonnerre et sans éclairs ;  Ils veulent l’océan sans le rugissement de ses nombreuses eaux.  La lutte peut être morale ou physique ou les deux.  Mais, ce doit être une lutte.  Le pouvoir ne concède rien sans une demande.  Cela n’a jamais été fait et ne le sera jamais. »  (Frederick Douglass)

« Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat. » (1 Timothée 1:18)

Le Christianisme est une bataille menée contre des ennemis invisibles qui sont toujours alertes et qui cherchent toujours à piéger, tromper et ruiner l’âme des hommes.

Je termine avec E. M. Bounds qui a déclaré : « La vie chrétienne n’est ni un pique-nique ni une excursion.  Ce n’est pas un divertissement ou un voyage d’agrément.  Cela implique des efforts, de la lutte et des difficultés (Actes 14:22). Cela demande de déployer toute l’énergie de votre esprit afin de contrecarrer l’ennemi et d’être, à la fin, plus qu’un vainqueur (Romains 8:37).  Ce n’est pas un chemin semé de fleurs, pas d’affaire parfumée à la rose.  Du début à la fin, c’est un combat spirituel.  C’est une bataille, pas un jeu.  Dès le moment où ils tirent pour la première fois leurs épées spirituelles, les guerriers chrétiens sont obligés de supporter la dureté, en tant que bon soldat de Jésus-Christ»(2 Timothée 2:3).

Quelle idée fausse beaucoup de gens ont de la vie chrétienne !  Combien peu de membres de l’Église en moyenne semblent connaître le caractère du conflit et ses exigences !  Comme ils semblent ignorer les ennemis qu’ils doivent affronter pour servir Dieu fidèlement, réussir à aller au Ciel et recevoir la couronne de la vie ! (Matthieu 7:13).  Ils semblent à peine se rendre compte que le monde, la chair et le diable s’opposeront à leur marche en avant et les vaincront totalement s’ils ne se livrent pas à une vigilance constante et à une prière incessante. (Apocalypse 12:17).

C’est juste à ce stade que je veux souligner les plus grands défauts de l’Église professée.  Il y a peu à rien de l’élément soldat en son sein (2 Timothée 2:3).  La discipline, le renoncement à soi-même, l’esprit de dureté et de détermination qui appartiennent à la vie militaire et qui y occupent une place prépondérante font défaut dans le Christianisme.  Pourtant, mes amis, la vie chrétienne est une guerre du début à la fin.

Rappelez-vous que Dieu est prêt à donner à l’Église ce pour quoi elle est disposée à se battre, mais vous ne remportez pas la victoire sans le combat.

Comment l’Église en Amérique est-elle en paix avec la corruption en guerre avec Dieu ?

Il est temps de commencer à lire et à agir pour nous-mêmes, car nous indiquerons ce que nous faisons et ce que nous ne faisons pas (2 Corinthiens 5:10), car, nous voyons que les professeurs de l’église américaine ne le feront pas.

« Dieu des vengeances, Éternel, Dieu des vengeances, parais !  Lève-toi, juge de la terre !  Rends aux superbes selon leurs œuvres. »  (Psaumes 94:1-2)

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

L’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations comme trouvé dans le livre de l’Apocalypse.


Ce « nouveau cantique » vous indique exactement qui est cette foule de personnes dans Apocalypse 5, parce que çà ne peut pas être autre chose.  C’est le seul groupe dans l’histoire humaine qui a été « racheté par le sang de l’Agneau ».

Si les Juifs avaient accepté les prédications d’Étienne, au lieu de les rejeter et de le lapider, le Jour du Seigneur serait arrivé directement avec Actes 7, et l’Âge de l’Église n’aurait jamais eu lieu.

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel.  La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite.  Aussitôt je fus ravi en esprit.  Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. » (Apocalypse 4:1-2)

De nos jours et dans l’Âge de l’Église, aussi inconcevable qu’il puisse paraître, il y a beaucoup de chrétiens qui assaillent et attaquent la doctrine biblique de l’Enlèvement avant les Tribulations de l’Église de Jésus-Christ.  Les moqueurs continuent à dire, à tort, que cette doctrine n’a pas été enseignée avant que Mary McDonald et John Nelson Darby en aient parlé au début des années 1830. Certains disent même que c’était une invention de CI Scofield dans ses études de référence de la Bible.  Encore une fois, ces déclarations n’ont aucune incidence sur la vérité d’aucune sorte, comme cet article s’efforcera de le souligner.  Une partie de la « confusion » pour certains arrive parce qu’il y a plus qu’un enlèvement dans la Bible, et il y a plus d’une fois que l’expression « viens ici » est utilisée.  Une bonne dose de 2 Timothée 2:15 est l’antidote sûr pour cette maladie pressante.  Alors, commençons.

Les trois « viens ici » et les trois enlèvements dans la Bible

Dans la parole conservée de Dieu tel que trouvée dans la Bible, l’expression « viens ici » n’apparaît que trois fois, et voici :

Car il vaut mieux qu’on te dise : Monte ici !  Que si l’on t’abaisse devant le prince que tes yeux voient. » (Proverbes 25:7)

 « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel.  La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

« Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici !  Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; Et leurs ennemis les virent. » (Apocalypse 11:12)

Et, étonnamment, il y a trois enlèvements dans la Bible aussi.  Bien que je sois certain que ce n’est qu’une « coïncidence ».  Les voici :

1. LE PREMIER ENLÈVEMENT :

Celui-ci a déjà eu lieu, et ceci n’a rien à voir avec l’Église.  « Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit.  Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.  Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. » (Matthieu 27:50-53)

2. LE DEUXIÈME ENLÈVEMENT :

Celui-ci est celui pour l’Église, et il aura lieu avant la période des Troubles de Jacob (Jérémie 30:7).  Les Troubles de Jacob sont la même chose que les Grandes Tribulations mentionnées dans Matthieu 24.  « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel.  La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

3. LE TROISIÈME ENLÈVEMENT :

Cela aura lieu pendant la période des Troubles de Jacob, alors que l’Église est déjà au Ciel. « Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; Et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient.  Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici !  Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; Et leurs ennemis les virent.  À cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville tomba ; Sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. » (Apocalypse 11:11-13)

L’astucieux étudiant de la Bible remarquera que le premier et le troisième enlèvement se produisent en présence d’un tremblement de terre.  Peut-être que cela a quelque chose à voir avec ce qui suit ? 

« … et qui maintenant a fait cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. » (Hébreux 12:26)

La voix de Dieu « a secoué la Terre » lorsque Jésus était sur la croix, et elle « sera secouée à nouveau » pendant la période des Troubles de Jacob.  Mais, pour l’Enlèvement de l’Église, aucune secousse.  Une voix comme une trompette que seulement les croyants sauvés peuvent entendre, et nous voila partis. Commencez-vous à voir la différence dans le plan de Dieu pour les Juifs et Son plan pour l’Église ?  Ils ne sont évidemment pas les mêmes.

Cela commence à être sensé quand nous comprenons que construire une église n’était pas la raison pour laquelle Jésus est venu.  Il est venu pour son peuple, les Juifs.  Créer l’Église était le plan de sauvegarde quand ils l’ont rejeté.  En effet, nous sommes dans la période de 2000 ans, insérés en sandwich entre la perte d’Israël et le rachat d’Israël.  Pierre a déclaré dans Actes 2 que le « Jour du Seigneur » dont parlait le prophète Joël était déjà en train de se produire en ces jours-là.  Et, si les Juifs avaient accepté les prédications d’Étienne, au lieu de les rejeter et de le lapider, le Jour du Seigneur serait arrivé directement dans Actes 7, et l’Âge de l’Église n’aurait jamais eu lieu.  Mais, ce n’est pas le cas.  Actes 8, le premier Gentil sauvé, et Actes 9, Saul qui devient Paul, et … nous voici ! Maintenant que nous avons « mis la table », jetons un coup d’œil à notre enlèvement, l’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations, tel que trouvé dans l’Apocalypse, aux chapitres 4 et 5.

Nous commençons par Jean.

Jean est un type de l’Église et expérimente un type d’enlèvement.

L’apôtre Jean n’était pas comme les autres apôtres, il était spécial, et la Bible le dit.  En fait, la Bible le dit plusieurs fois, voyez-les.

« Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : C’est le Seigneur ! » (Jean 21:7)

L’Église que Jésus a finalement créée et qu’Il aimait beaucoup, d’un amour très spécial qui est assimilé au mariage entre un homme et une femme.

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle. »  (Éphésiens 5:25)

En raison de la relation spéciale de Jean avec Jésus, il est l’apôtre qui a vécu le plus longtemps, et il est le seul apôtre qui n’est pas mort aux mains des Romains. De plus, la main de Jésus l’a choisi pour recevoir l’Apocalypse du temps de la fin.  Assez spécial, ne pensez-vous pas ?  Tout comme l’Église, il est assez spécial et très différent.  Jean a eu des tribulations avec un petit « t », mais, il n’est pas mort comme les autres.  De même, l’Église, bien qu’elle ait toujours eu des tribulations, ne traversera pas les Tribulations pour la même raison.  Pensez-y.

Dans Apocalypse 4, versets un et deux, Jean, comme type de l’Église, est appelé au Ciel dans un type d’enlèvement.  Ce que Jean a alors vécu, c’est ce que l’apôtre Paul dit qui va se passer pour l’Église quand le véritable enlèvement aura lieu pour nous :

« Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette.  La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »  (1 Corinthiens 15:51-52)

C’est à ce stade que la plupart des débats de l’enlèvement ont un « pneu crevé » et se retrouvent dans le fossé.  Les gens commenceront à discuter des « voix » et des « trompettes »  mentionnées dans la Bible.  Mais, nous allons contourner cela et nous concentrer sur ce que la plupart des gens manquent.  Nous allons regarder ce que Jean a vu quand il y est arrivé.

« Aussitôt je fus ravi en esprit.  Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis.  Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. » (Apocalypse 4:2-3)

Jean n’est pas au paradis, il n’est pas dans le sein d’Abraham, Jean est au ciel devant le trône de Dieu lui-même.  Ce qui, autre coïncidence étonnante, est exactement là où Paul dit que tous les croyants sauvés vont immédiatement quand ils meurent.

« Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur, car nous marchons par la foi et non par la vue, nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. » (2 Corinthiens 5:6-8)

Qui sont ces gens qui chantent ce « nouveau cantique » ?

Dans Apocalypse 5, l’émerveillement continu et Jean voit une énorme foule de gens qui « chantent un nouveau cantique ».  Vous demandez-vous quelles sont les paroles de cette chanson ?  Voyez par vous-mêmes …

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; Car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils règneront sur la terre. » (Apocalypse 5:9-10)

Ce « nouveau cantique » vous indique exactement qui est cette foule de personnes dans Apocalypse 5, parce qu’ils ne peuvent pas être autre chose.  C’est le seul groupe de l’histoire humaine qui a été « racheté par le sang de l’Agneau ».  L’Église Chrétienne !  En outre, il dit de ces personnes que Dieu en a fait « des rois et des prêtres » qui « régneront sur la terre ».  Un énorme indice est l’utilisation de la phrase « et ils régneront » ; Laissez-moi vous dire pourquoi.  S’il s’agit d’une vision de l’Église du Ciel lors de l’Enlèvement, nous ne serions pas en train de régner avec le Christ, comme le dit la Bible, jusqu’à de nombreuses années dans l’avenir, à partir du moment où le règne des Mille Ans du Christ (Apocalypse 20) commence.  Et, « les rois et les prêtres » ?  C’est exactement ainsi que Pierre décrit l’Église dans l’ère de la grâce.  Voyez par vous-mêmes :

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu    miséricorde. »  (1 Pierre 2:9-10)

Avez-vous compris cela ?  Pierre dit que nous sommes un « sacerdoce royal », des rois et des prêtres effectivement.  L’apôtre Paul nous dit, dans 2 Timothée, que les croyants sauvés régneront avec Jésus-Christ au cours du Millénium

« Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ; Si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; Si nous le renions, lui aussi nous reniera. » (2 Timothée 2:11-12)

De plus, seulement pour fermer et verrouiller la porte sur ceux qui sont « les rois et les prêtres » d’Apocalypse 5, permettez-moi d’attirer votre attention sur ce que Jean appelle l’Église dans le chapitre d’ouverture du Livre de l’Apocalypse.

« … et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles !  Amen ! » (Apocalypse 1:6)

Certes, si vous êtes un croyant dans la Bible, vous pouvez clairement voir que c’est l’Église qui est « les rois et les prêtres » de Dieu pendant le règne de Mille Années de Jésus-Christ.  Et, c’est sans aucun doute l’Église que Jean voit au chapitre 5.

Le mot « Église » disparaît et n’est plus utilisé après ce point.

Jean mentionne le mot « église » 7 fois dans les chapitres 2 et 3 de l’Apocalypse, et, après le commencement d’Apocalypse 4, le mot « église » n’est plus jamais mentionné à nouveau.  L’Église elle-même n’est pas vue sur la Terre jusqu’à la fin d’Apocalypse 19.  Et, ce qui se passe entre le début d’Apocalypse 6 et la fin d’Apocalypse 19 est la période des Troubles de Jacob qui est un temps de test et de raffinement pour la nation d’Israël.  L’enlèvement que les Juifs reçoivent est le Troisième Enlèvement mentionné ci-dessus, le même mentionné dans Matthieu 24.  Mais, ce n’est pas notre enlèvement, tout comme le premier ne l’était pas non plus.

Mais, l’Église de Jésus-Christ, la même Église dont vous et moi faisons partie  maintenant, est mentionnée en grands détails graphiques dans Apocalypse 5.  Si Apocalypse 4 n’est pas l’Enlèvement de l’Église, qu’est-ce que l’Église fait dans les chapitres 4 et 5 ?  Il n’y a aucun autre groupe qui a été,

a). Racheté par Son sang,

b). Faits des rois et des prêtres de Dieu,

c).  Arrivés pour diriger et régner avec Jésus dans le Millénium.

C’est exactement ainsi que Paul et Pierre décrivent l’Église.

Évidemment, et pour les raisons que nous avons montrées ici, l’Enlèvement de l’Église se produit avant le début des Tribulations dans Apocalypse 6.  Et, quand vous « étudiez correctement » votre Bible comme Paul nous l’ordonne, c’est exactement la conclusion que vous obtenez.

Source : Now The End Begins

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Pourquoi l’Enlèvement doit précéder la Grande Tribulation ?


Je reposte ici un article datant de 2014 car il est toujours bon de se rappeler des promesses de Dieu en ce qui concerne l’Épouse de Son Fils. Depuis quelques années déjà, de plus en plus de chrétiens ont abandonnés l’idée que Jésus viendrait cherché Son Épouse avant la Grande Tribulation et c’est assez problématique. Souvenons-nous encore une fois que Jésus nous exhorte à une chose extrêmement importante pour notre temps:

 Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?

Luc 18:8

La foi, c’est la confiance en ce que déclare la Parole, la confiance aux promesses de Dieu pour Son peuple.

Avant de débuter l’article en question, je vous propose différentes preuves bibliques que oui, l’Enlèvement DOIT avoir lieu avant la GT. Car n’oublions pas une chose, la GT c’est le règne de l’Antéchrist sur la terre.

  • L’Eglise n’est pas destiné à périr sous la main du diable. Si l’Eglise est présente durant cette période elle sera vaincue car la prophétie qu’à donné Jean dit bien que les saints seront vaincus (Apocalypse 13:7)
  • La GT dans son ensemble représente la Colère de Dieu. Or, l’Epouse de Christ n’est pas destiné à la Colère de Dieu. ( 1 Thessaloniciens 5:9) Demandez-vous une simple chose: pourquoi Jésus a-t-il bu la coupe de la Colère de Dieu si nous, qui avons été rachetés nous devrions la reboire ? (Luc 22:42)
  • Aussi, sachant que Jean a vu ce qu’il se produit sur Terre durant cette période terrible, pourquoi ne mentionne-t-il pas (pas même une fois) la présence de l’Épouse ? Car si l’Eglise serait présente durant cette période, Jean l’aurait sans doute vu, car elle aura jouer un grand rôle.
  • Rappelons-nous aussi, que l’Enlèvement à venir est bien l’une des seules choses qui nous fassent tenir encore debout, car c’est bien une bienheureuse espérance pour ceux qui y croit.

Mais, et là je vais assez dur dans mes propos, il devient évident d’une chose parmi ceux qui propage cette vision qui dit que l’Eglise (les vierges sages de Matthieu 25) devra vivre cette période, ce sont des loups dans la bergerie, car il est évident que ce genre de théologie retire toute la paix, apporte la peur et la crainte. Aussi, je défis quiconque de me dire que la Bible déclare ne serait-ce qu’une fois que l’Épouse de Christ passe par la GT. Il ne faut pas confondre persécutions (que l’Eglise subit depuis près de 2000 ans et que Jésus a annoncé) avec la GT. Parce que si vous confondez cela, je vous le dis, la GT n’a pas une durer de 7 ans, mais de plus de 2000 ans. Oui nous avons tous (et nous le sommes encore) persécutés de différentes manière.

Mais lorsque je lis un peu partout que l’Épouse doit vivre des persécutions terribles durant la GT, j’aimerais re-dire une chose: je suis surpris que vous souffrirez pas encore assez, car des milliers et des centaines de milliers de nos frères qui meurent chaque année à cause de leur foi. Dites leur à eux, qu’ils ne sont pas persécutés OU PAS ASSEZ…. Qu’ils doivent encore souffrir.

De plus, j’ai remarqué tout au long des ces dernière années une chose: ceux qui croient en l’Enlèvement après la GT, sont également ceux qui prient sans cesse pour retarder la venue de Christ. Pour 2 raisons principales: la peur…. et la peur. Mais la Parole nous enseigne appelé à l’établissement du royaume de Christ sur la Terre, à lui dire: Viens. 

L’Esprit et l’Epouse disent: VIENS ! (Apocalypse 22:17)

Pour terminer ce petit avant propos, j’aimerais encore spécifier une chose: rappelons-nous que parmi le peuple de Dieu, parmi le royaume des cieux, il y a 2 catégories: les vierges sages ainsi que les vierges folles. Qui sera enlevées (parmi le peuple) ? Les 10 vierges (folles et sages) ou bien alors que les 5 vierges sages ? Je vous renvois vers Matthieu 25.

SENTINELLE SAPS

Il nous est arrivé, par le passé, de mentionner que l’Antichrist ne sera pas opposé à CHRIST, comme pourraient le croire certains, mais qu’il prétendra être le CHRIST. Ceci étant dit, il faudra une église dite « chrétienne » sur la terre afin de suivre et de supporter ce faux « CHRIST », d’où l’apostasie que nous voyons croître aujourd’hui, dont le but est de créer une église apostâte qui sera l’épouse terrestre de l’Antichrist, tout comme la véritable Église est l’épouse céleste de CHRIST. Tel est le rôle important joué en ces « derniers jours » par le mouvement du Nouvel Âge et le nombre toujours croissant d’illusions et de séductions.

Grâce à un faux évangile, à de faux prophètes, à des pratiques religieuses à caractère occulte ainsi qu’à des « signes et miracles » trompeurs, les églises d’aujourd’hui se remplissent de milliers de gens qui se disent chrétiens mais qui ne le sont pas. Laissés en arrière au moment de l’Enlèvement, et heureux que l’influence « négative » de ces fauteurs de troubles qui se seront évanouis on ne sait où ne leur barrent plus le chemin, ils vénéreront et suivront fidèlement l’Antichrist, croyant qu’il sera le véritable CHRIST et que les choses n’auront jamais été aussi bien pour eux. Un « christianisme » œcuménique, en association avec toutes les religions, sera plus prospère et se portera encore mieux après l’Enlèvement que ce ne fut le cas auparavant. Le facteur d’unification sera l’intérêt porté à la Mère Terre. La propagande pour la paix et la plénitude écologique deviendront la nouvelle vérité à la base du christianisme, conformément à ce qu’a déjà décrété le Conseil mondial des Églises.

Loin d’être une excuse inventée par ceux qui désirent éviter la persécution (qui pourrait être très grande, en Amérique avant l’Enlèvement), l’Enlèvement aura lieu avant la Grande Tribulation pour un certain nombre de raisons : Premièrement, pour enlever de la terre tous les véritables chrétiens. Si ces derniers étaient présents au moment où l’Antichrist sera révélé, ils s’opposeraient à lui et l’exposeraient au grand jour. Une telle opposition doit être évitée afin de donner à Satan et à l’homme, sous le leadership de l’Antichrist, la pleine liberté de prouver que la terre peut redevenir un jardin d’Éden sans l’aide de DIEU. L’ESPRIT SAINT, qui est omniprésent aujourd’hui, continuera Son œuvre de conviction et attirera plusieurs âmes à CHRIST pendant la Grande Tribulation. Cependant, l’influence restrictive qu’Il a exercée dans ce monde au travers de milliers de véritables chrétiens sera soudainement retirée, laissant dans les foyers, dans l’entourage, dans les affaires et dans les écoles un vide moral et spirituel presque impossible à imaginer.

Une autre raison justifiant la nécessité d’un Enlèvement avant la Tribulation est que l’Antichrist recevra de DIEU le pouvoir « de faire la guerre aux saints et de les vaincre » (Apocalypse 13:7). Un tel destin ne peut être réservé à l’Église puisque CHRIST a dit que « les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle » (Matt. 16:18). De plus, les véritables chrétiens ont l’autorité et le pouvoir de « résister au diable » et « il fuira loin de vous » (Jacques 4:7) car « Celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde » (I Jean 4:4). Ainsi, le fait que l’Antichrist reçoive de DIEU le pouvoir « de faire la guerre aux saints et de les vaincre » (c’est-à-dire de les tuer), prouve que la véritable Église ne sera plus là.

Les « saints » dont il est question sont ceux qui n’ont pas entendu et rejeté l’Évangile avant l’Enlèvement et qui croiront en CHRIST durant la Grande Tribulation. Ils paieront leur foi de leur vie. Ceux qui prendront la marque de la bête subiront la colère de L’AGNEAU alors que ceux qui la refuseront seront massacrés par l’Antichrist. Ceci élimine l’éventualité d’un Enlèvement post-Tribulation (après la Tribulation), puisqu’il resterait très peu de chrétiens, si même il en restait, pour être enlevés à ce moment. De plus, ces chrétiens qui seraient encore en vie, en voyant le jugement de DIEU déversé sur l’humanité et sur les armées terrestres réunies pour la bataille d’Harmaguédon dans le but de détruire Israël, sauraient sans l’ombre d’un doute que la seconde venue de CHRIST est sur le point de se produire, et ils veilleraient afin de Le voir arriver. CHRIST a pourtant déclaré qu’Il reviendrait à un moment où la surveillance serait tellement relâchée que même les « cinq vierges sages » « dormiraient paisiblement ». Il a donné cet avertissement: « … car le FILS de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matt. 24:44). Difficile de croire que ce sera en plein milieu de la plus grande destruction jamais connue par le monde !

L’« homme du péché », l’Antichrist, recevra de DIEU le pouvoir « de faire la guerre aux saints et de les vaincre » (Apocalypse 13:7).

Pour mieux comprendre comment les événements actuels préparent le conflit final entre CHRIST et l’Antichrist, il serait approprié de considérer certaines similitudes et certains contrastes entre ces deux antagonistes. Tout d’abord, le déroulement des événements est entre les mains de DIEU. Bien que nous ne puissions connaître le jour et l’heure du Retour de notre SEIGNEUR, la Bible nous donne un certain nombre d’indices concernant le « timing » général de ce grand événement.

Un jour précis est prévu pour la seconde venue de CHRIST tout comme il y en eut un pour Sa première venue : « … mais lorsque les temps ont été accomplis, DIEU a envoyé Son FILS … » (Galates 4:4). Ainsi en est-il pour l’Antichrist. Bien que déjà présent en ce monde et attendant dans les coulisses de la scène mondiale, cet « homme du péché », connu comme « l’homme impie », ne pourra user de son pouvoir qu’au temps fixé par DIEU : « Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps » (II Thess. 2:6).

Ce qui est intéressant, c’est que l’empire romain joue un rôle important pour la révélation du MESSIE et de Satan. L’ancienne Rome a préparé la voie pour la naissance de CHRIST : « En ce temps-là on publia un édit de César Auguste, pour faire le dénombrement des habitants de toute la terre. » (Luc 2:1). C’est ce décret qui a poussé Joseph et Marie à se rendre à Bethléem afin que puisse s’accomplir la prophétie de Michée 5:2. De plus, JÉSUS devait être exécuté à l’époque du règne de l’empire romain, qui a introduit la crucifixion, pour que s’accomplisse le Psaumes 22.

Pour que CHRIST revienne une seconde fois, l’empire romain doit revenir à la vie, ce qui ressort clairement de l’interprétation de Daniel selon laquelle les différentes parties de la statue qu’avait vue Nebucadnetsar (« … La tête de cette statue était d’or pur; sa poitrine et ses bras étaient d’argent, son ventre et ses cuisses étaient d’airain; ses jambes, de fer … » Daniel 2:32-33) représentaient quatre royaumes : l’empire babylonien, l’empire des Mèdes et des Perses, l’empire grec ainsi que l’empire romain. Que « les pieds, en partie de fer et en partie d’argile », représentent le quatrième royaume revenu à la vie au cours des derniers jours ressort clairement du verset suivant : « Dans le temps de ces rois (qui sont représentés par les dix orteils), Le DIEU des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit … et Il brisera et détruira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (Daniel 2:44).

Cette prophétie ne fut pas accomplie à la première venue de CHRIST, c’est pourquoi Il doit revenir afin d’en permettre l’accomplissement. Quand ? « Dans le temps de ces rois », c’est-à-dire quand l’empire romain sera revenu à la vie et que de son sein s’élèvera l’Antichrist. Au moment de Sa seconde venue, loin d’être « un agneau que l’on amène à la boucherie », CHRIST reviendra cette fois dans la puissance et dans la gloire afin d’exécuter Son jugement contre ceux qui L’ont crucifié et détruire cet empire impie. Ainsi, même si la date ne nous est pas donnée, l’époque du Retour de CHRIST est clairement indiquée.

Une autre raison pour laquelle il est essentiel que l’empire reprenne vie est de permettre à l’Antichrist de paraître. Daniel a prophétisé que « le peuple d’un chef qui viendra (c’est-à-dire l’Antichrist) détruira la ville et le sanctuaire … » (Daniel 9:26). En l’an 70, les armées romaines, sous les ordres de Titus, ont détruit Jérusalem et le Temple. C’est donc du sein de ce peuple que doit s’élever l’Antichrist. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il sera romain puisque les nombreuses légions de l’ancienne Rome provenaient de plusieurs coins de l’empire. Il doit cependant s’élever du sein de ce royaume, et pour que cela soit rendu possible, l’empire romain doit revenir à la vie. Nous voyons aujourd’hui cette remarquable prophétie s’accomplir juste sous nos yeux.

Le fait que l’Antichrist soit appelé « le prince qui viendra » indique que tout comme les anciens Césars, il régnera sur l’empire lorsque ce dernier sera « revenu à la vie ». De plus, l’ancien empire romain n’était pas seulement une entité politique, économique et militaire mais aussi une religion ayant à la tête de sa prêtrise un dieu-empereur. C’est ainsi que conjointement à un gouvernement mondial, une religion mondiale, dirigée par le nouveau César qui ne sera nul autre que l’Antichrist, doit être instituée dans les derniers jours, exactement comme l’indique Apocalypse 13.

Durant les vagues périodiques de la persécution romaine endurée par les premiers chrétiens, tous les citoyens de l’empire devaient se prosterner devant une image du César de l’époque et l’adorer comme dieu. Ceux qui refusaient étaient tués. La même chose se produira sous le règne de l’Antichrist dans l’empire romain revenu à la vie : « Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dans le Iivre de vie … et qu’elle fasse que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête [l’Antichrist] soient tués » Apocalypse 13:8-15.

Il serait tout aussi intéressant de considérer les contrastes entre CHRIST et l’Antichrist. Notre SEIGNEUR fut méprisé et rejeté par Israël et par le monde alors que l’Antichrist sera acclamé. Les hommes se sont moqués de CHRIST et L’ont ridiculisé, alors que l’Antichrist, lui, recevra des louanges. Le cri de ceux qui ont rejeté CHRIST était : « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous ! » Il est terrible de réaliser que l’Antichrist sera accepté à Sa place non seulement par le monde mais aussi par Israël. JÉSUS a dit aux leaders juifs de Son temps : « Je suis venu au Nom de Mon PÈRE, et vous ne Me recevez pas; un autre vient en son propre nom, vous le recevrez » (Jean 5:43).

Le Royaume de CHRIST, qui est un Royaume de lumière et de vérité, est un Royaume céleste (« Mon royaume n’est pas de ce monde » Jean 18:36), alors que celui de l’Antichrist, un royaume de ténèbres fondé sur le mensonge et la tromperie, est entièrement de ce monde. II est triste de voir que tant de chrétiens évangéliques s’attachent de plus en plus à ce monde, se joignant aux catholiques, aux mormons ainsi qu’à d’autres cultistes et occultistes pour atteindre les objectifs politiques et sociaux de ce royaume terrestre, perdant par le fait même leur espérance céleste. L’Église primitive était communément appelée l’Ekklesia, les élus qui n’étaient désormais plus de ce monde (Jean 17:6-16), qui attendaient impatiemment (I Thess. 1:10) que CHRIST revienne pour les emmener au Ciel (Hébreux 9:28Jean 14:2-3). C’est cette même espérance qui doit nous animer aujourd’hui.

Bien des mystères entourent CHRIST et l’Antichrist. De CHRIST, Paul écrit : « … le mystère de la piété est grand : DIEU a été manifesté en chair … » (I Tim. 3:16). Concernant l’Antichrist, il écrit : « Car le mystère de l’iniquité agit déjà » (II Thess. 2:7). Tous deux ont une épouse : l’une est une vierge, l’autre une prostituée. Le mystère de la piété, qui sera révélé dans l’Épouse de CHRIST, l’Église, est « resté un mystère caché pendant des siècles » (Romains 16:25). Ce mystère, c’est : « CHRIST en vous, l’espérance de la gloire » (Col. 1:27); il ne peut être pleinement « révélé que dans les derniers temps » (I Pierre 1:5).

Le mystère de l’iniquité, qui pourrait être appelé « Satan en vous, l’espérance de la damnation », sera aussi révélé au travers d’une épouse, celle de l’Antichrist. Elle a pour nom « Mystère, Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre » (Apocalypse 17:5). Alors que CHRIST aime Son Épouse et en prend soin, Satan « haïra la prostituée, la dépouillera et la mettra à nu; il mangera ses chairs, et la consumera par le feu » (Apocalypse 17:16).

II est clair que la seconde venue de CHRIST en puissance et en gloire pour secourir Israël, détruire les armées qui sont sur le point de la détruire, et instaurer Son Royaume en S’asseyant sur le trône de David est un événement distinct de l’Enlèvement de Son épouse, l’Église. Certains veulent croire que ce ne sont là qu’un seul et même événement en suggérant que « nous serons enlevés pour rencontrer Le SEIGNEUR dans les airs » juste quand Il reviendra sur la terre, et que nous ferons tout de suite demi-tour pour L’accompagner au Mont des Oliviers ainsi que dans Son intervention à Harmaguédon. Pourtant, Apocalypse 19:7-8 nous parle des noces de CHRIST avec Son Église dans le Ciel, avant qu’Il ne revienne sur terre pour exécuter Son jugement et instaurer Son Royaume.

L’une des raisons justifiant la seconde venue de CHRIST est la destruction de l’Antichrist : « que Le SEIGNEUR JÉSUS … écrasera par l’éclat de Son avènement » (II Thess. 2:8). II est donc certain que la seconde venue de CHRIST ne se produira pas tant que l’Antichrist n’aura pas été révélé et qu’il n’aura pas établi son royaume dans le monde. Si l’Enlèvement n’était pas un événement distinct de la seconde venue et qu’il ne se produisait pas avant que l’Antichrist ne soit révélé, alors les chrétiens ne surveilleraient pas et n’attendraient pas la venue de CHRIST mais plutôt celle de l’Antichrist, ce qui est impensable !

L’une des plus grandes séductions d’aujourd’hui est la croyance selon laquelle l’Église ne sera pas du tout enlevée et que lorsque nous aurons réussi à étendre notre domination sur le monde (et pas avant), CHRIST reviendra pour régner sur ce royaume que nous aurons instauré pour Lui. Pourtant, CHRIST nous a promis ceci : « Et lorsque Je M’en serai allé, et que Je vous aurai préparé une place (dans le Ciel), Je reviendrai, et Je vous prendrai avec Moi, afin que là où Je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:3). Paul a écrit que « les morts en CHRIST ressusciteront premièrement, ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du SEIGNEUR dans les airs [certainement pour être amenés dans la maison de Son PÈRE où iI y a plusieurs demeures], et ainsi nous serons toujours avec Le SEIGNEUR (dans le Ciel, où Il est allé pour nous préparer une place) » (I Thess. 4:16-17).

Au lieu de cela, beaucoup de gens qui se prétendent chrétiens s’attendent à avoir les pieds fermement posés sur la planète terre pour rencontrer un « christ » qui ne viendra pas pour les emmener au Ciel mais pour régner sur le royaume qu’ils auront instauré pour lui. Quelle déception ! Ces personnes ne travaillent pas pour Le véritable CHRIST mais pour l’imitation, qui est l’Antichrist. Ils ne se sont pas « amassé des trésors dans le ciel » (Matt. 6.20) et ont préféré bâtir un royaume terrestre. Puisse notre statut d’Épouse raviver notre amour pour Le SEIGNEUR JÉSUS, et puissent nos cœurs, comme c’est le cas pour une jeune mariée, désirer ardemment Le voir et être avec Lui !

« Ce JÉSUS, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière dont vous l’avez vu aller au ciel. » (Actes 1:11)

Source: Pleins Feux

La divulgation prochaine des OVNIS


Les anglophones ont forgé le terme « godsend » à utiliser dans des situations où quelqu’un reçoit une bénédiction soudaine et inattendue ou un cadeau au bon moment.  En ayant principalement une connotation positive, on ne l’emploie pas habituellement dans un sens négatif … jusqu’à ce que l’on considère   

2 Thessaloniciens 2:11 : « Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge. »

Maintenant, voici un tournant intéressant : Dieu envoie une forte illusion à ceux qui périssent afin qu’ils croient ce qui est faux.  Oui, beaucoup de ceux qui seront laissés derrière après notre départ (2 Thessaloniciens 2:1-3) accueilleront le sans-loi à venir comme envoyé par le ciel … un véritable envoyé de Dieu.

En plus de la publication de Gary, le mois dernier, et de beaucoup d’autres qui ont concentré leurs efforts à révéler la tromperie étrangère (extraterrestre) et le phénomène OVNI, j’ajouterai mes deux sous et j’intégrerai des passages des Écritures qui, nous l’espérons, éclaireront ce sujet pertinent des temps de la fin.

Guerre Intergalactique vs Inter-dimensionnelle

Comme beaucoup avertissent, ce que les croyants perceptifs ont remarqué, le prince et souverain de ce monde (Jean 14:30 ; Éphésiens 2:2) a bombardé les masses avec des idées extraterrestres et des séries de films entraînées par la prémisse habituelle, la Terre est gravement menacée soit par une menace intérieure ou extérieure ; Les sauveurs extraterrestres arrivent juste à temps pour aider l’humanité ; Parfois, ils sont bons … parfois, mauvais.  De plus en plus, à travers les films, les livres, la télévision, et surtout les jeux vidéo;  mon Dieu, les jeux vidéo !  Savez-vous ce que vos enfants regardent/jouent/absorbent, puis, adoptent comme leur vision du monde ?

Même le New York Times a décidé que l’augmentation exponentielle des observations d’OVNIs est une « nouvelle qui convient pour l’impression ». Presque quotidiennement, je vois un titre où la NASA a trouvé de nouvelles planètes qui ont un potentiel de vie intelligente.  Et, ne le sauriez-vous pas, dans une année où beaucoup d’entre nous s’attendent à ce que le Seigneur fasse l’inattendu en 2017, Ridley Scott récidive à nouveau ce mois-ci avec, Extraterrestres : Alliance.  Quelle étrangeté … comment un titre peut-il être aussi approprié compte tenu de ce que beaucoup d’entre nous attendent bientôt sous la forme d’une alliance trompeuse de paix entre Israël et les nations.

Une grande partie du monde est maintenant prête à accueillir les sauveurs extraterrestres.  À la suite de la résurrection/enlèvement du Corps du Christ, le vide spirituel créé ouvrira la porte aux personnes désespérées pour faire des tentatives désespérées pour la paix et la sécurité.  Un des pionniers de l’exposition de la tromperie extraterrestre et à sonner l’alarme a été L.A. Marzulli.  Si vous l’avez suivi, vous pourriez l’avoir entendu dire une ou deux fois : « Quand nous montons, ils apparaissent.  Quand nous montons, ils descendent ».  Je pense qu’il avait raison.

Avant le dévoilement de notre Seigneur Jésus-Christ au monde, il y aura un autre dévoilement … une divulgation d’une autre sorte.  Contrairement aux mensonges et aux agendas anti-bibliques promus par les milieux universitaires, les médias et un certain nombre d’enthousiastes des extraterrestres, ces êtres qui apparaissent pour sauver le monde ne seront pas des extraterrestres d’une autre galaxie ; Ce sont des êtres inter-dimensionnels : Des anges rebelles qui vont être chassés du ciel et jetés sur terre …

Apocalypse 12 définit la scène

Nous montons.  Ils descendent.  À Unsealed, nous avons écrit de nombreux articles concernant ce chapitre incroyable dans le livre de l’Apocalypse.  Ce chapitre définit vraiment la scène pour les temps de la fin et révèle tous les acteurs majeurs, y compris la naissance du Corps du Christ et son enlèvement vers la Maison du Père (Apocalypse 12:5).  Cependant, un mot de prudence : En ce qui concerne le calendrier des événements, même les signes littéraires dans le ciel, nous devons reconnaître le style superposé des visions de Jean et ne pas essayer de pousser un mouchard lorsque nous lisons le chapitre, verset par verset.

Par exemple, Apocalypse 12:5  vient immédiatement avant 12:6, et le verset 6 est immédiatement avant les versets 7 à 12.  Le moment de ces événements n’est pas strictement séquentiel dans l’ordre.  Il semble y avoir un chevauchement entre l’enlèvement de l’enfant mâle dans 12:5 et le déclenchement de la guerre dans le ciel dans 12:7-12  (une autre couche/chevauchement se produit avec 12:6 et 12:13-17).  La cachette d’Israël dans le désert, nous le savons à partir d’autres passages des Écritures, se produit au cours du milieu jusqu’à la fin des Tribulations.  Selon Ésaïe 66:7-8, nous savons que le moment de notre départ arrive avant les douleurs de l’enfantement d’Israël (voir la publication de Gary). Donc, ne soyez pas découragé, par exemple, si vous n’avez pas marqué tous les détails concernant le signe du dragon (Apocalypse 12:3-4) ; L’incertitude entourant ce signe particulier ne doit rien détourner de l’immense importance du Grand Signe apparaissant le 23 septembre 2017 !

D’accord.  Maintenant, je dois revenir sur la bonne voie.  Nous montons, ils descendent.  Selon le chevauchement mentionné ci-dessus dans 12:5 et 12:7-12, notre départ et notre arrivée au trône de Dieu semblent coïncider avec l’expulsion de Satan et de son entourage d’anges voyous.  En quelques mots, « …et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. » (Apocalypse 12:8).

Hmmm … qu’est-ce qui pourrait donner un indice à cette échelle, quand Michael et ses anges peuvent se battre et prévaloir sur Satan et ses anges ?  Peut-être la présence de l’Église nouvellement glorifiée, une armée de croyants qui viennent d’être ressuscités, transformés et transférés au ciel ?  Je le pense.  Considérons également l’absence flagrante de l’accusateur dans la scène de la salle du trône dans les chapitres 4 et 5 de l’Apocalypse, alors que dans les visions passées, l’adversaire est un antagoniste toujours présent dans la cour céleste de Dieu  (Job 1:6-12 ; Zacharie 3:1-4).

Examinons quelques autres passages de l’Ancien Testament qui révèlent la véritable identité de ces « sauveteurs extraterrestres » tombés qui tromperont les habitants de la Terre après l’Enlèvement.

Ô, comment le puissant est tombé !

Tout d’abord, nous allons commencer par le Psaume 82, et pendant que nous y serons, je vais aussi parler du livre du Dr Michael Heiser, Le Royaume Invisible. Il a rendu un excellent service au Corps du Christ en écrivant ce livre.  Pour un, contrairement à la plupart des pasteurs et des savants, il ne sort pas des ruches pour courir dans les collines quand on lui pose des questions sur Genèse 6:1-4. Provenant du milieu universitaire, il a ouvert la porte à de nombreux autres chrétiens qui étaient autrefois des sceptiques des soi-disant « groupes sociaux » au sein de l’Église.  Vous savez, ceux qui continuent à parler des Nephilim, des Observateurs et du livre d’Hénoch.

Si vous réussissez à obtenir son livre, veuillez lire les deux premiers chapitres.  Il partage un témoignage personnel d’avoir gardé ses yeux ouverts et d’avoir ébranlé le monde en lisantPsaumes 82:1, un jour, devant l’église.  Par conséquent, il a découvert que toute interprétation qui renie que Dieu [l’hébreu, Elohim] détient un tribunal et juge parmi « les dieux » [l’hébreu, Elohim] supprime la vérité et dépouille le passage de son contexte surnaturel et céleste.

Bien sûr, Psaumes 82 est inconfortable pour ceux qui maintiennent rigoureusement un parti pris anti-surnaturel, ou peut-être ne veulent-ils pas être accusés d’enseigner le polythéisme.  Mais, comme l’indique Michael Heiser tout au long de son livre, nous ne devrions pas être protégés de nos Bibles, en expliquant des passages difficiles en faveur de ceux qui s’insèrent dans nos systèmes théologiques bien rangés.  En tant que bons élèves de la Parole, nous devons laisser la Bible être la Bible et nous devons chercher à comprendre les Écritures dans leur contexte original et culturel.

D’accord.  Si vous êtes à bord du Psaume 82 décrivant une scène dans le ciel, où notre Dieu Trinitaire émet des jugements sur « les dieux »ou des êtres célestes aussi appelés Elohim, alors, je veux me concentrer sur les versets 6 et 7. Concernant ces deux versets, Michael Heiser écrit :

« Une lecture rapide du Psaume 82 nous informe que Dieu a appelé cette assemblée du conseil pour juger les Elohim pour la gérance corrompue des nations.  Le verset 6 du psaume déclare que ces Elohim sont des fils de Dieu. Dieu leur dit : J’ai dit : Vous êtes tous des dieux [elohim] et des fils du Très-Haut [beny elyon], vous tous. »  (page 27)

Le gouvernement corrompu des nations ?  D’où vient cette idée ?  Vérifiez Deutéronome 32:8-9, en particulier les versions ESV ou NET (également LXX). Je suis désolé de faire éclater des bulles ici, mais d’autres traductions font que tout est tout à fait inexact.  Le verset 8 devrait lire que Dieu a fixé les limites des nations [après les avoir divisées à Babel] selon « le nombre des fils de Dieu », ou, en grec, « les anges de Dieu », pas n’importe quels dirigeants humains comme « les fils d’Israël ».

Sur la page 322 dans Le Royaume Invisible, Michael Heiser commente plus loin sur la raison de l’Éternel de juger les fils de Dieu placés sur les nations dans  Psaumes 82 :

« Bien que leurs dominations aient été primordialement données par Yahweh, les Elohim inférieurs avaient gouverné d’une manière corrompue et n’avaient pas conservé leur fidélité au Très-Haut.  Au lieu de cela, ils ont accepté les adorations qui auraient du aller à Yahweh seulement. »  (Deutéronome 17:3 ; 29:25)

Et maintenant, avec cette perspicacité, lisez attentivement Psaumes 82:7 :

« Cependant, vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme un prince quelconque. »

Whaou !  C’est vrai.  Ces puissants fils de Dieu qui dominent actuellement les nations, les mêmes puissances et principautés dont parle l’apôtre Paul dans Éphésiens 6, mourront … comme les hommes (le texte hébreu dit littéralement « … tu mourras comme Adam »).  Je crois qu’Apocalypse 12:7-12 saisit le moment où l’Éternel valide Son décret et que ces méchants fils de Dieu sont jetés hors du ciel, juste après que nous ayons été ressuscités et élevés comme des fils nouvellement adoptés et glorifiés de Dieu (Romains 8:19 ; 1 Corinthiens 6:2-3 ; Galates 4:5-7).  Hallelujah, Amen !

* J’ai remarqué un motif intéressant entre les Psaumes 81, 82 et 83.  Tous les trois sont regroupés dans le Livre III dans le Psalmiste et semblent avoir une forte connexion les uns avec les autres, en particulier en ce qui concerne le calendrier prophétique des événements au début des Tribulations.  Le Psaume 81 est notre quintessence par excellence de la « Fête des Trompettes » (Psaumes 81:3) ; La trompette résonne pendant la nouvelle lune et nous sommes enlevés et cachés ce jour-là (Apocalypse 12:5).  Psaumes 82, comme nous l’avons discuté précédemment, correspond à ce qui se produit après l’Enlèvement et implique la chute des « dieux » sur Terre (Apocalypse 12:7-12).  Psaumes 83, comme beaucoup d’entre vous le savez, se rapporte à l’invasion d’Israël par ses voisins arabes environnants lorsque le dragon a été libéré sur la terre pour aller après la femme (Apocalypse 12:6; 13-17).  Cool, n’est-ce pas ?

Les étoiles tombent du ciel et une prison du puits sans fond éclate

Dans le passé, j’ai écrit sur la « langue des étoiles » de la Bible, qui se réfère généralement aux êtres célestes, en particulier dans le livre de l’Apocalypse. Encore une fois, les Écritures sont claires que ces êtres qui tombent sur la terre pendant le Jour de l’Éternel sont des trompeurs malveillants qui se déguisent en anges de lumière et qui désirent les adorations réservées exclusivement à l’Éternel (Corinthiens 11:14-15 ; Apocalypse 19:10).

Notre prochain passage de l’Ancien Testament relatif à la chute de Satan et de ses anges dirigeants provient d’Ésaïe 24:21-23.  Voici le texte dans son intégralité avec quelques points forts et des notes explicatives :

« En ce temps-là [les Troubles de Jacob/Tribulations], l’Éternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, et sur la terre les rois de la terre.  Ils seront assemblés captifs dans une prison, ils seront enfermés dans des cachots, et, après un grand nombre de jours [à la fin du règne Millénaire – Apocalypse 20:7-10], ils seront châtiés.  La lune sera couverte de honte, et le soleil de confusion [les corps célestes sont ébranlés – Matthieu 24:29], car l’Éternel des armées régnera sur la montagne de Sion et à Jérusalem [Règle millénaire – Apocalypse 20:1-6], resplendissant de gloire en présence de ses anciens [vous et moi inclus ! – Apocalypse 2:26-27 ; 4:4, 10]. »

Un autre trésor dans le livre d’Ésaïe !  Qu’Il est génial, l’Éternel, notre Dieu, qui couvre même la lune littérale de honte [éclipses lunaires] et qui obscurcit le soleil [éclipse solaire] avant le grand et terrible jour de Sa colère (Joël 2:30- 31 ; Apocalypse 12:1-2).

Des sauveurs extraterrestres d’une autre planète dans le cosmos ?  Non, pas du tout.  Que ceux qui sont laissés sur la terre pour être témoins de la divulgation prochaine regardent les Écritures pour être guidés.  Avec miséricorde, Yahweh a révélé l’identité de ces anges rebelles, et, comme nous l’avons vu dans Ésaïe, il a donné un avertissement à l’avance.

Il est également intéressant de noter qu’une fois que « les hôtes du ciel » sont jugés et jetés sur la terre, ils sont rassemblés avec « les rois de la terre ».  La scène mondiale pendant les Tribulations devient alors le bassin de la colère de Dieu, alors que les anges déchus sont dépouillés de leur immortalité et expulsés du royaume céleste afin de rejoindre les fils rebelles d’Adam ci-dessous.  Je crois que ces anges déchus vont certainement conserver une partie de leur force et de leur puissance après leur chute sur la terre, mais ils faneront et diminueront progressivement, peut-être même jusque dans le Millénaire quand ils seront liés et emprisonnés (pensez à une force décroissante et à la durée de vie des enfants suivants d’Adam, après la chute).

* Les super-héros de Marvel Comics vous sont-ils venus à l’esprit lorsque vous réfléchissez à ce que ressembleront les habitants sans méfiance de la terre après la chute de ces fils de Dieu ?

Non seulement il y aura des créatures puissantes et terrifiantes tombant du ciel, mais il y aura aussi des visions encore plus effrayantes venant d’en bas, des monstres angéliques sérieusement infernaux qui seront libérés des parties les plus profondes et les plus sombres du monde souterrain pour faire des ravages à la surface de la terre.

Sur cette question, je proposerai plusieurs passages des Écritures pour la comparaison et l’étude : Genèse 6:1-4 ; Joel 2:1-11 ; 2 Pierre 2:4-5 ; Jude 6 ; et Apocalypse 9:1-11.  Voyons si je peux tracer et connecter les points ici, en commençant par Joel 2 :

 L’armée surnaturelle décrite dans Joël 2:1-11, ce ne sont pas des agents humains de la colère divine ; Ils ne sont même pas des anges bienveillants, non plus.  Contrairement à l’affirmation selon laquelle l’armée de Joël est une forme de militants de l’Église, cette bande de destructeurs qui apparaissent au début du Jour de l’Éternel est également mentionnée dans Apocalypse 9:1-11. Remarquez le contexte immédiat du livre de Joël, une peste littérale des locustes va dévaster la terre d’Israël (Joel 1:4) et le prophète voit aussi un jour où les « locustes » d’un autre type terrorisent les habitants de la terre.

 Comparer Joel 2:4-5 avec Apocalypse 9:3, 7-9 (voyez-vous la connexion ?). Dans l’Apocalypse, on nous donne plus de détails concernant l’origine de cette armée horriblement puissante (Apocalypse 9:1-3).

 Pierre et Jude confirment leur identité et leur origine :

« …qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure. » (Jude 6)

« Car, si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement. » (2 Pierre 2:4)

  • Le « Tartare » est un terme adopté de la pensée grecque concernant le plus bas endroit où l’on pourrait aller, encore plus bas que l’Hadès [ou, « enfer »]. Frères et sœurs, si vous considérez l’enfer comme un lieu réel (et vous le devriez, parce que Jésus l’a fait aussi – Matthieu 5:29 ; 10:28 ; Luc 16:22-23), alors vous devriez également considérer le Tartare, ou l’abîme [grec, abussos], comme étant un lieu tout aussi réel (les démons que Jésus a rencontrés le considéraient comme un vrai lieu également – Luc 8:31).
  • Finalement, le passage bref, mais profondément important de Genèse  6:1-4 explique l’origine de ces esprits emprisonnés qui seront libérés lors des  Tribulations.  Les mêmes « anges qui ont péché et n’ont pas gardé leur propre demeure » sont les mêmes « fils de Dieu »qui ont pris « les filles humaines » et ont engendré une progéniture gigantesque [Nephilim]avec elles (Genèse 6:2-4).

Une fin Hollywoodienne

D’accord.  Maintenant, voici l’astuce : Et si nous n’avions pas lu des livres comme Daniel et Apocalypse dans la lumière appropriée ?  Et si ceux d’entre nous qui se soucient des prophéties bibliques s’attendaient à ce qu’un dirigeant humain monte sur la scène en tant que candidat à l’Antéchrist, quand il ne serait même pas entièrement humain ou descendu d’Adam ?

Je suis toujours en train de lutter contre cela, alors, je l’offre comme une nourriture finale pour y réfléchir.  J’ai réinterrogé Daniel 9:24-27, surtout en ce qui concerne les deux « princes » opposés mentionnés dans la prophétie.  Je pense que c’est l’heure d’un nouveau regard sur un territoire familier pour ceux d’entre nous qui l’ont été depuis un certain temps.

Compte tenu du contexte du livre dans son ensemble, que se passe-t-il si le « prince à venir »dans Daniel 9:26 est un ange déchu, ou une autre créature hybride ?  Est-ce trop égaré compte tenu de ce que nous connaissons du Christ, « le prince » (Daniel 9:25), qui a des débuts surnaturels ?  Comparez ces « princes » avec Michael, « un prince en chef », qui lutte contre « le prince du royaume de Perse » ainsi que les autres « rois » surnaturels mentionnés dans Daniel 10:13.  Pendant que nous y sommes, peut-être que nous devrions revisiter « Gog »d’Ézéchiel 38-39, il est aussi un « prince en chef » comme Michael (Ézéchiel 38:1-2 ; Daniel 12:1 ; Apocalypse 12:7-12).

Considérez également que l’apôtre Jean n’utilise jamais le terme « Antéchrist » dans l’Apocalypse ; Au lieu de cela, il identifie « l’homme du péché » de Paul   (2 Thessaloniciens 2:3)comme « la bête qui s’élève du puits sans fond » [grec, abussos], ou l’abîme ! (voir Apocalypse 9:11 ; 11:7 ; 17: 8).  Je trouve intriguant que « la bête » de la période des Tribulations ait un court règne avec dix autres rois (Apocalypse 17:12) …  Pourraient-ils aussi être des fils tombés de Dieu qui luttent pour le pouvoir parmi la race humaine ?  Après tout, même s’ils ont été chassés du ciel et révélés à toute l’humanité (Ésaïe 14:16-21), ils ne vont pas abandonner sans combattre et continueront à utiliser tous les moyens nécessaires pour tromper et asservir l’humanité (je vous regarde, religions prostituées du monde.  (Apocalypse 17:1-6, 16-17)

* Un autre lien dans la chaîne : Dans 2 Thessaloniciens 2:8, l’apôtre Paul se réfère au prince de Daniel 9:26 comme à « l’homme du péché ».  Il peut emprunter le langage de l’écrivain de 1 Hénoch et, par conséquent, insinuer son identité surnaturelle.  Voir 1 Hénoch 7:6 où les Nephilim s’appellent « les sans-loi ».

Nous savons que les tombés ont travaillé dans les coulisses, surtout en ce qui concerne la tromperie extraterrestre.  Au cours des Tribulations, ils reviennent où ils ont laissé et utilisent des faux signes, des miracles et des merveilles (2 Thessaloniciens 2:9-10 ; Apocalypse 13:13-14) comme un moyen d’asservir (par conséquent, l’avertissement du saint ange à Jean dans Apocalypse 19:10). Lorsque les « sauveurs extraterrestres » arrivent, l’humanité sera encore séduite dans le culte de ces créatures, tout comme Paul l’a déclaré dans Romains 1:25 :

« …eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement.  Amen ! »

La terre ferait mieux de se préparer pour la vraie vie, un film hollywoodien. Tout ceci arrive bientôt sur la scène mondiale près de chez vous …

Source : Unsealed 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Comme aux jours de Noé


C’est vraiment honteux de le dire, mais l’église a permis de façon ou d’une autre à l’histoire de Noé d’être réduite à n’être rien de plus qu’une histoire de conte de fées, ne servant qu’à endormir les enfants au moment du lit.

Quand vous regardez dans la section des enfants dans les librairies chrétiennes, presque la moitié des livres et des Bibles ont une image du modèle des dessins animés, représentant des animaux alignés deux par deux, marchant côte à côte le long d’une rampe d’un petit bateau avec une maison sur le dessus. De temps en temps, on y retrouve des enseignements au sujet de la façon dont Dieu nous protégera dans notre vie, comme il l’a fait pour Noé, et c’est très bien. Cependant, caché au plus profond de cette histoire, il existe un message très important qui est la clef pour la compréhension des événements du temps de la fin. Yeshua, naturellement savait qu’il e n était ainsi, et c’est pourquoi il nous a dit que cela arrivera comme il en fut du temps de Noé.

MATTHIEU 24 :36-37 “Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, non pas même les anges du ciel, mais mon Père seul. Mais comme il en était aux jours de Noé, il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

Ceci semble un texte peu commun pour débuter une discussion au sujet de la synchronisation des événements du temps de la fin, vous ne pensez pas ? La plupart des personnes vous diront qu’il est impossible de connaître la synchronisation du plan de Dieu et que ce passage le prouve. Mais lisons plus attentivement pour trouver ce qu’expriment ces mots. Nous y retrouvons plusieurs choses concernant les événements de la fin des temps. Premièrement, il nous est dit qu’il en sera comme du temps de Noé. Bien, mais qu’en était-il alors ? Bien que plusieurs détails nous aient échappé, nous savons tout de même que le monde d’alors était descendu à un tel niveau de péché, que Dieu avait décidé de purger le monde des hommes méchants pour se consacrer un reste qu’il sauvegardera de la destruction.

Nous savons également que les gens de ce temps-là étaient tombés dans l’endurcissement, rejetant la parole de Dieu et ses prophètes. Énoch et Noé avaient averti le peuple que la fin était proche, pourtant ils ont secoué leurs têtes et ont ri et ont abordé leurs affaires quotidiennes sans se soucier de rien, même lorsque Noé et sa famille entrèrent dans l’arche.

Gardons à l’esprit que Yeshua dit ces choses à un moment où l’église n’existe pas encore. Mais il dira à ses disciples qu’en recevant le Saint-Esprit, ils seraient conduits par celui-ci à la connaissance de toute la vérité.

JEAN 14 :25-26 “Je vous dis ces choses, tandis que je demeure avec vous. Mais le Consolateur, le Saint-Esprit, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire toutes celles que je vous ai dites.”

Les livres de la connaissance ont été scellés à l’époque de Daniel, mais ils devaient être ouverts à la fin des temps par l’entremise du livre de l’apocalypse. C’est le seul livre dans la bible qui a une garantie écrite selon laquelle une bénédiction reposerait sur quiconque lirait ce livre (Apocalypse 1 :3). Dans celui-ci, nous sommes avertis de nous tenir sur nos gardes et de rechercher l’avènement du retour du Seigneur.

APOCALYPSE 3 :3 “Que si tu ne veilles pas, je viendrai vers toi comme un larron, et tu ne sauras point à quelle heure je viendrai vers toi.”

Cette phrase pourrait aussi se lire ainsi : “Si vous prêtez attention et que vous démontrez de la vigilance, vous saurez quand je viendrai chez vous, et vous ne serez pas surpris, comme par un voleur dans la nuit.”

LUC 12 :39-40 “Vous savez que si un père de famille était averti à quelle heure un larron doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. Vous donc aussi, soyez prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous ne penserez point.”

Et dans 1 THESSALONOCIENS 5 :4 “Mais quant à vous, frères, vous n’êtes point dans les ténèbres, pour que ce jour-là vous surprenne comme un voleur.”

De ces enseignements de Yeshua, nous remarquons qu’il voulait nous avertir afin que nous ne nous relâchions pas dans notre attente. C’est pourquoi Dieu nous a tout révélés depuis le début. En effet, il nous est dit dans Amos 3 : 7 “Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien, qu’il n’ait révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.”

Jésus nous dit que quand l’Esprit est venu, il nous a donné une nouvelle compréhension des choses célestes, incluant le plan de Dieu pour son retour. Dans JEAN 16 :12-15, Jésus nous dit: “J’ai encore plusieurs choses à vous dire; mais elles sont encore au-dessus de votre portée. Mais quand celui-là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera point par lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et vous annoncera les choses à venir. C’est lui qui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.”

COMME AUX JOURS DE NOÉ
Tout en étudiant ceci, je me suis rendu compte d’un caractère indicateur de synchronisation dans l’histoire de Noé qui semble avoir une application directe avec aujourd’hui.

Dans toute l’histoire de l’église, il y a une base à la croyance selon laquelle l’avènement du Seigneur aurait lieu après une période de 6000 ans, et qu’il s’ensuivrait une période de 1000 ans de paix avec le Seigneur lui-même comme roi. Ceci est le plan servant de base, tel que démontré dans les semaines de la création. Dans le livre biblique supplémentaire l’Épître de Barnabas, ce dernier énonce ceci très clairement. Bien que ce livre n’ait pas été inclus dans les canons de la Bible, il est néanmoins un document historique véritable qui ajoute foi à l’existence de cette croyance dans l’église primitive.

Barnabas 13 :3-4 “Et même dans le début de la création, il (Moïse) fit mention du sabbat. Et Dieu a fait ses œuvres en six jours et il les a terminés le septième jour, puis il se reposa de ses œuvres le septième jour, et il l’a sanctifié. Considère, mon enfant, qu’est-ce que cela signifie, il les a terminées dans six jours. La signification de cette histoire est celle-ci ; que dans six mille ans, le Seigneur Dieu amènera toutes choses à leur fin. Car pour lui un jour est comme mille ans ; tel qu’il l’a authentifié, disant, Voici, ces jours seront comme mille ans. Par conséquent, enfants, en six jours, qui sont six mille ans, toutes choses seront accomplies”.

Le plan de Dieu pour l’humanité avant le royaume du Millenium est d’approximativement 6000 ans, qui est divisé en trois périodes d’environ 2000 ans chacune. Ou 40 Jubilés de 50 ans chacun. Ceci nous est démontré à plusieurs reprises dans l’Ancien Testament en tant que symboles et ombres des choses à venir. Un exemple de cette affirmation est la vie de Moïse qui est divisée en trois périodes de 40 ans chacune, lesquelles représentent 40 jubilés, soit trois périodes de 2000 ans chacun, pour un total de 6000 ans.

Les 40 premières années, Moïse vivant sous la domination d’un roi des Nations païennes (non-juives) fut élevé au titre de fils du Pharaon. C’était une figure symbolique du temps où le peuple juif vivait sous la domination des nations païennes. C’est ce que nous appellerons l’époque du premier âge avant que le peuple hébreu ne devienne un peuple mis à part et séparés des autres nations.

Les 40 années suivantes, Moïse les vécus en tant que berger et père de famille au pied de la montagne de Dieu. C’était une image symbolique représentant l’époque où Dieu les appela pour se les consacrer en tant que peuple et en les appelant à être un peuple saint et séparé sous le commandement de Dieu lui-même, à travers l’oeuvre de ses bergers et juges. C’est ce que nous appellerons le deuxième âge.

À la fin de cette période de 40 ans, Moïse revint en Égypte pour délivrer le peuple de Dieu de l’esclavage et pour accomplir la promesse de Dieu à leur égard. Mais ils rejetèrent les promesses de Dieu par leur incrédulité et furent contraints d’errer dans le désert pendant 40 ans. Durant cette période, Moïse demeura avec eux dans leur épreuve, participant à leur opprobre. C’était un symbole de la période où les juifs ayant rejetés le salut de Dieu par eshua devaient être dispersés à travers le désert des nations, jusqu’à ce que le temps des nations soit accompli. C’est ce qu’entendait Jésus lorsqu’il dit dans Luc 21 : 24, “Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, et ils seront menés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.” C’est ce que nous appellerons le troisième et le dernier âge des nations.

Yoshua (Josué en Hébreu), qui est une image symbolique de Yeshua (Jésus en hébreu) sera celui qui demeurera fidèle à Dieu pendant la dispersion du peuple. Ce sera aussi celui-ci qui ultimement dirigera le peuple vers la terre promise. Yoshua est un type du Messiah pour le peuple juif, pour son avènement à la fin des âges. Il est à noter qu’après que les Israélites aient entré dans la terre promise, un des premiers adversaires qu’ils ont dû faire face était Jéricho. Et contre toutes probabilités, avec la main puissante de Dieu, ils ont défait cette ville enrichie et ont réclamé un morceau énorme de terre en tant que leur prix. La bataille n’a duré que six jours. Encore une fois, cette histoire trouve une application pour les événements de notre temps. En effet, Dieu ayant accomplis ses promesses de rétablissement envers le peuple d’Israël en 1948, celui-ci est redevenu une nation après presque 2000 ans de dispersion. Tout comme au temps de Josué, ils ont eu à faire face à un adversaire qui était beaucoup plus fort qu’eux.

1 SAMUEL 17 :37 “David dit encore : L’Éternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera de la main de ce Philistin. Alors Saül dit à David : Va, et que l’Éternel soit avec toi !”

Ce sera alors le combat de David contre Goliath. Dieu leur donna alors la victoire et ce en six jours seulement. Ce sera la célèbre “guerre des six jours” de 1967 laquelle a retenu l’attention des médias du monde entier par son caractère exceptionnel et qui a été l’objet de nombreuses recherches de la part des stratèges militaires jusqu’à aujourd’hui. Par cet événement, Israël augmenta de quatre fois son territoire et gagna aussi Jérusalem qu’il annexa pour sa capitale.

LE PREMIER ÂGE
Le premier âge débutera avec la création du premier homme : Adam. Adam vécu 930 ans. Les gens de cette époque vivaient beaucoup plus longtemps qu’aujourd’hui. En effet il y avait une protection supplémentaire au-dessus de l’atmosphère qui diminuait l’incidence des rayons ultraviolets, infrarouges et autres qui irradient maintenant la terre. C’est ce que la Bible appelait l’écluse du grand abîme céleste qui fut ouvert lors du déluge. En ce temps-là il n’avait jamais plu et la bible dit qu’une vapeur montait du sol et arrosait la terre. Adam vécu donc assez longtemps pour voir ses enfants et ses petits enfants jusqu’à neuf générations.

Durant ces générations les enfants d’Adam, à travers de Seth son fils, commenceront à tomber dans le péché, étant séduit par les enfants de Caïn, le premier né d’Adam. La Bible nous dit que les enfants de Caïn qui avaient quitté la montagne de Dieu s’allièrent avec les anges déchus et s’entrecroisèrent avec eux. Ils devinrent de plus en plus viles aux yeux de Dieu, au point que celui-ci éprouva du regret d’avoir fait l’homme. Ainsi Dieu décida de purifier la terre de ses abominations et de son levain de malice et pour rendre à la terre sa pureté originelle ainsi que celle de la race humaine. L’homme choisi pour échapper à ce jugement était Noé. Noé était un homme juste et la Bible dit qu’il était “pure dans toutes ses générations”. Il ne s’était pas mélangé avec la race des anges déchus, les Nephilim. Adam qui était le commencement de cet âge a vécu presque entièrement cette génération et il mourut 124 ans avant la naissance de Noé. Noé deviendrait pour sa part le dernier des enfants du premier âge. Il sert donc de point de repère pour la fin du premier âge.

Il est intéressant de noter sur ce point-là que Enoch, qui vécut 365 ans et fut enlevé vivant dans le ciel par Dieu, est demeuré sur la terre 58 ans après la mort d’Adam. Lemech vécu jusqu’à l’âge de 777 ans. C’est un chiffre très étrange qu’il soit constitué de trois 7, le symbole de la trinité de Dieu. Je me demande s’il y a plus à apprendre au sujet de ce nombre ?

Quand Noé avait 480 ans, Dieu prononça son jugement contre la terre. Il ne sera exécuté que 120 ans après cette déclaration, mais son décret a été proclamé à ce temps-là.

GENÈSE 6 :3 Et le SEIGNEUR dit, “Et l’Éternel dit: Mon esprit ne contestera point dans l’homme à toujours; dans son égarement il n’est que chair; ses jours seront de cent vingt ans.”

C’était le premier âge de la grâce. L’humanité aurait 120 ans pour se repentir et être sauvé, depuis cette déclaration jusqu’au Déluge. Peu tirèrent avantage de ce don de Dieu. Et il en est de même de la génération d’aujourd’hui. Il s’est maintenant écoulé 120 ans depuis que le premier règlement Juif s’établisse en Palestine. Ceci peut être vu comme le commencement de la fin de l’âge des nations, et le début du rétablissement du peuple d’Israël. (Il est à noter que les 120 années peuvent avoir une double référence. Il pourrait aussi se rapporter à 120 années de jubilé, qui est de 6000 ans.)

Vingt ans après ce jugement quand Noé avait 500 ans, il commença à avoir des enfants. Trois fils sont mentionnés, Sem, Cham et Japheth. Ces fils étaient la principale source d’assistance et de support pour le travail de Noé durant les presque cent années qu’il a été nécessaire pour la construction de l’arche. Quand Noé fut âgé de 600 ans, Dieu les enferma dans l’arche et le Déluge vint et ceux qui avaient rejeté l’offre de Dieu furent emportés. Après le Déluge, Noé vécu un autre 350 ans et mourut à l’âge de 950 ans. La mort de Noé marque donc la fin du premier âge, pour un total de deux mille six ans, à partir de la création d’Adam. Mais ce qu’il y a de plus surprenant dans tout cela, est que la naissance d’Abraham eu lieu avant la mort de Noé, plus précisément 58 ans avant celle-ci. Ceci m’a frappé comme un impair. C’est le même nombre d’années qui ont marqué la mort d’Adam et maintenant elle apparaît encore avec le dépassement de la fin du premier l’âge.

Abram, qui fut plus tard connu comme Abraham, “le père de multitudes de nation”, est le point de départ du prochain âge. On peut se poser la question suivante : “Que diriez-vous des fils de Noé ? De quel âge font-ils partis ?”

Ils appartiennent au premier âge, mais Noé était le repère. Noé et ses trois fils vécurent tous avant le Déluge, mais Noé fut le seul à vivre avant la proclamation du jugement prononcé par Dieu. Les fils de Noé furent nés après la proclamation. Ainsi Noé mourut à la fin du premier âge, mais avant qu’il ne se termine (58 ans avant ce temps) eu lieu la naissance d’Abram. Il sera le point de repère pour le deuxième âge. Ces deux périodes se chevauchent par 58 ans. Le second âge débute avant que le premier soit terminé. Abram eu naissance 1,948 ans après Adam. Il deviendra le père de la nation juive, et la famille par laquelle Dieu enverra son Messiah sur la terre. Mais que veut dire la superposition de ces 58 ans dans la transition des deux premiers âges. Abram fut appelé par Dieu quand il avait 75 ans. Celui-ci sera le commencement de la lignée pour la nation Israël. Mais Dieu avait déjà établi son plan pour Abraham avant même le jour de sa naissance.

Ainsi quel est le repère pour la fin du deuxième âge ? Cela ne nous est pas clairement indiqué. Mon opinion personnelle serait que la configuration des 58 ans s’appliquerait encore et que la destruction de Jérusalem, du temple, et la dispersion des juifs serait la fin finale de cette période. Si vous deviez compter à rebours 58 ans depuis cette date (70 ans de notre ère), Yeshua devait avoir 13 ans soit l’âge de la responsabilité. Maintenant, il y a plusieurs choses à découvrir ici. Yeshua est le point de repère pour le début du troisième âge, l’âge de la grâce, celui où nous sommes jusqu’à maintenant.

LE COMMENCEMENT DU TROISIÈME ÂGE, LA NAISSANCE ET LA MORT DE YESHUA
Ceci est la naissance du deuxième Adam, Yeshua. Dieu avait promis qu’il viendrait dans la chair à travers la descendance d’Abraham et pour venir sauver tous ceux qui mettraient leur confiance en lui. Yeshua vint comme rédempteur, terminant avec succès la mission que Adam avait échouée. C’est ainsi que Jésus est désigné sous le nom du deuxième Adam à plusieurs endroits dans la Bible.

La prochaine question est quelle est la date de cette naissance. C’est une question qui a suscité plusieurs débats sur le sujet. Mais, plusieurs des théories avancées se heurtent aux évidences historiques en la matière. La plupart estiment que cette naissance aurait eu lieu en 4 Av. J.-C. en raison du lien entre la mort de Hérode s’étant produite dans une année où selon les rapports du temps, il y aurait eu une éclipse solaire. Il y eu en effet une éclipse solaire en 4 Av. J.-C. Cependant, des récentes découvertes ont démontré qu’il y a eu une éclipse totale, visible en Palestine le 9 janvier de l’an 1 Av. J.-C. Ainsi ceci pourrait avoir été l’éclipse à laquelle l’historien Joséphus fait référence dans ses écrits. Aussi Luc l’évangéliste nous dit que Cyrénius était gouverneur en Syrie quand le recensement eu lieu. La date de 4 Av. J.-C. a été considérée comme une bonne date parce que Cyrénius a été gouverneur de 7 Av. J.-C. à 3 Av. J.-C. Mais les récentes découvertes archéologiques prouvent que Cyrénius a été gouverneur à deux reprises en Syrie ayant servi sous un deuxième mandat de 3 Av.J.-C. à 1 Av. J.-C.

Mon opinion est que cette année du 1 Av. J.-C. est exacte pour la naissance de Yeshua. Il existe plusieurs évidences qui attestent ce point de vue. La tradition nous dit que le premier Adam est né au premier jour de la première année de l’humanité, c’est à dire le Rosh ha-Shanah en cette date du Tishri 1 du calendrier hébreu.

Il semblerait parfaitement logique que Jésus, le second Adam soit né également en cette date du Tishri 1. Ce jour était un Sabbat dans l’année 1 Av. J.-C. Ceci semble également s’harmoniser avec la naissance du Prince de Paix et Roi du Millenium, le repos de Dieu pour l’histoire de l’humanité. Mais il y a aussi de bonnes raisons de croire que Jésus eu naissance durant les festivités des Tabernacles, appelé Sukkot par les Juifs. Ces différences de point de vue ne sont pas critiques en regard de cette étude, n’étant séparés que par un intervalle de seulement 15 jours. Cette festivité composée de trois jours est connue comme la fête du grand rassemblement ou comme les festivités de la dernière moisson (celle de la fin du monde). Ce seul sujet en lui-même est riche en signification.

Si la naissance de Jésus peut être établie pour l’année 1 Av. J.-C. nous devrions facilement connaître la date de sa mort sur la croix. Nous savons en effet qu’il ne commencera pas son ministère avant qu’il n’ait 30 ans. Nous savons également qu’il a prêché pour une période définie de 3 ans. Je pense en cela qu’il est juste d’affirmer que son ministère fut de la même longueur que celui des deux témoins qui prêcheront pendant trois ans et demie durant la Tribulation. Si Jésus commença à prêcher pendant ou après son trentième anniversaire, et que trois ans et demie plus tard vous arriviez au jour de la pâque de l’année 33 Ap. J.-C. cela ferait un total de 33 ½ ans à la mort de Jésus.

Est-ce que les événements à l’époque de cette Pâque du 33 Ap. J.-C. s’accordent avec le décompte biblique ? Oui. Exactement.

Dans les jours de Yeshua, il y avait un temple à Jérusalem à l’intérieur duquel Yeshua se rendait chaque année pour diverses fêtes. Une de ces fêtes était la Pâque. Celle-ci comportait deux Seders (rituels du repas de la Pâque). Le premier Séder devait se tenir le 14 de Nisan et le deuxième Séder devait être pour le 15. Yeshua et ses disciples ont eu leur Seder dans la soirée du 14 Nisan, le jour de la Pâque, lequel devait avoir commencé à six heures de ce même soir. Le vocabulaire et le rituel rapporté dans les évangiles relativement à cet événement nous indiquent qu’il s’agissait bien du repas de Séder. Durant ce repas, Yeshua fit de nombreuses références au fait qu’il était lui-même la réalisation de ce repas. Ce repas se termina avant l’heure de minuit et Yeshua sera arrêté et emmené vers le Grand Prêtre Caïphe.

JEAN 18 :28 “Ils menèrent ensuite Jésus de chez Caïphe au prétoire; c’était le matin, et ils n’entrèrent point dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.”

De ceci, nous pouvons voir qu’il était tôt le matin, dépassé minuit, et que les prêtres étaient préoccupés par leur pureté rituelle pour ne pas se souiller. En effet, cela les aurait rendus impur pour un jour entier, ce qui les empêcheraient de manger la Pâque. Ayant déjà manqué le premier Seder (à cause de l’arrestation de Jésus), ils ne voulaient pas manquer le deuxième qui devait être tenu plus tard dans la soirée, qui serait alors le 15ème de Nisan. Ceci nous montre très clairement que Yeshua mangea la Pâque le 14ème jour de Nisan.

Plus tard dans la matinée, à la troisième heure du jour (de la partie éclairée du jour), à 9 AM, le Grand Prêtre introduirait l’agneau sacrificatoire dans le temple et l’attacherait au bas de l’autel. Dans le même temps Yéshua sera attaché et cloué à la croix.

MARC 15 :25 Il était la troisième heure quand ils le crucifièrent.
(26) Et le sujet de sa condamnation était marqué par cet écriteau : « LE ROI DES JUIFS. »

Alors à 3 heures PM, qui serait la neuvième heure de la partie éclairée du jour, le prêtre monterait sur l’autel et couperait la gorge de l’agneau en disant les mots, “TOUT EST ACCOMPLIS”. Juste en dehors des portes de la ville à cette même heure, Yéshua mourant sur la croix en tant que notre grand prêtre officiant son propre sacrifice sur la croix, dira ces mêmes mots, “TOUT EST ACCOMPLIS”, puis il mourut.

MARC 15 :33 “Quand vint la sixième heure, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure Jésus s’écria d’une voix forte : Éloï, Éloï, lamma sabachthani? C’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?”

JEAN 19 : 30 “Et quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et ayant baissé la tête, il rendit l’esprit.”

JEAN 19 :31 Or, les Juifs, de peur que les corps ne demeurassent sur la croix le jour du sabbat (car c’était la préparation, et ce sabbat était un grand jour), demandèrent à Pilate qu’on rompît les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.”

C’était un sabbat spécial parce que c’était le deuxième Seder de la Pâque, le 15ième jour de Nisan. Ils se devaient de recouvrir les corps en exécutant à tout le moins leur ensevelissement avant la tombée du jour. Rappelez-vous que le jour juif commence en soirée car l’obscurité vient avant la lumière du jour comme dans la création. En 33 Ap. J.-C. au jour de la Pâque, le 14 Nisan, était un vendredi. Cela correspond parfaitement avec les circonstances entourant la Pâque du temps de la mort de Jésus. Il fut crucifié un vendredi, car les écritures nous disent que c’était le jour de la préparation, le jour précédant le Sabbat, (samedi).

*Note. Dans la Torah (le livre de la loi) il nous est dit que les prêtres devaient manger la Pâque “entre les deux soirs” Nombres 9 :2-5 Toutes les traductions anglaises ont “au crépuscule.” Cette traduction n’est pas adéquate. “Entre les deux soirs” ont une signification différente. Cela implique qu’il serait le jour suivant le coucher du soleil, d’après la détermination des jours juifs. Ce jour devait commencer à 6 heures P.M. Il était divisé en deux parties. La nuit en serait la première partie depuis 6 heures P.M. jusqu’à 6 heures A.M. La seconde partie devait commencer au début du jour à 6 heures A.M. et se terminer à 6 heures P.M.

Chacune de ces parties a été divisé encore en deux autres parties. La nuit a été divisée depuis 6 heures P.M. Jusqu’à minuit et l’autre partie s’étendra à partir de minuit jusqu’à 6 heures P.M. au matin. La partie du jour est également divisée en deux, soit de 6 heures A.M. à midi qui sont les heures ascendantes (calculées selon les heures où le soleil s’élève à l’horizon) et de midi à 6 heures P.M. qui sont les heures descendantes qui terminent la fin du jour. Ce sont les heures déterminées après l’Apex selon la configuration du soleil et qui deviennent en quelque sorte, le soir de la deuxième partie du jour. En raison de ce système, il y avait deux soirs (symboliques) dans un même jour. Ainsi, le début des heures de soirées du jour débutera à midi, ce qui veut dire que le soir devenait la fin du premier jour et le commencement du jour suivant à partir de 6 heures P.M. jusqu’à minuit de cette même période. Le terme, “entre les deux soirs” est donc situé à trois heures après le commencement des heures de soir, (midi) soit à partir du milieu du jour, ce qui veut dire 3 heures P.M.

Les écritures du Nouveau Testament nous disent que Jésus est mort à la 9ième heure du jour. Ceci indique bien sûr 9 heures après 6 AM ce qui fait 3 PM. Ainsi Jésus est mort exactement à la même heure que le grand prêtre exécuta l’agneau sur l’autel. Et Jésus dit les mêmes paroles que le grand prêtre, “Tout est accomplis !”

Mais comment pouvait-il être mort le vendredi et ressuscité le dimanche, le premier jour de la Semaine, dans les premières lueurs du jour, et être considéré mort pendant trois jours ? Comme déjà dit précédemment, les jours juifs débutent par l’obscurité, la soirée de ce que nous considérons comme la veille. Jésus a été arrêté et condamné dans la première partie du jour, (ou ce que nous pensons être la nuit du jeudi) crucifié dans la dernière partie du jour (aux environs de midi) et mourut ensuite. D’après le calcul des heures juives, il mourut vendredi et cela compta pour un jour. Ils se sont précipités pour le placer dans le tombeau avant que le sabbat n’ait commencé, au soleil descendant. Il demeura dans le tombeau ce premier soir du premier jour (se terminant à 6 heures P.M.) ainsi qu’au début du second soir du sabbat qui suivit et qui se terminera à la fin du jour suivant (samedi à 6 heures P.M) Alors les heures de soirées vinrent encore (pour la troisième fois) et les premières heures du premier jour de la semaine vinrent. Puis, Marie et les autres femmes se rendirent au tombeau à la première lueur du jour, ou en d’autres termes quand le jour était à demi terminé. Et Jésus, Yéshua était vivant.

Ainsi de ces trois jours nous devons compter vendredi, qui était la Pâque, samedi, le Sabbat et dimanche, le premier jour de la semaine, jusqu’à la dernière moitié du jour.

Jésus est incontestablement connu comme le second Adam. Abraham, le père d’Israël est né 1 948 ans après la naissance du premier Adam. Israël, la nation libérée de ses ennemies, a également eu naissance 1 948 ans après la naissance du second Adam, Jésus. Si vous additionnez 1 948 ans à partir de 1 Av. J.-C. vous arriverez à 1948 Ap. J.-C. Cela est dû au fait qu’entre 1 Av. J.-C. et 1 Ap. J.-C. il n’existe pas d’année zéro. En effet, il n’y avait qu’un an d’intervalle entre les deux. L’an 1 Av. J.-C. prend donc fonction d’année zéro pour le calcul des années Après Jésus-Christ. Ce fut le 29 novembre 1947 que l’ordre fut donné par les Nations Unis de permettre aux Juifs d’élire domicile en Palestine. Mais, ce n’est qu’au 14 mai 1948, six mois plus tard, qu’il devint une réalité en tant que la Nation d’Israël lorsqu’elle se proclama elle-même un état indépendant. Cette naissance de la nation d’Israël marquera donc le point de départ pour la fin du troisième âge. Pour voir ceci, nous devons retourner à nouveau aux jours de Noé comme indiqué par le seigneur. Rappelez-vous que le père d’Israël, Abraham, est né et que 58 ans plus tard les jours de Noé arrivèrent à leur fin. Si nous additionnons maintenant 58 ans à la date miraculeuse de 1948 cela nous amènera à 2006 Ap. J.-C. Ceci fait alors un compte total de deux mille et six ans à partir de la Naissance du Christ. Exactement le même nombre qu’au jour de Noé.

Est-ce que 2006 Ap. J.-C. peut-être la fin du troisième âge ? Oui, cela est très plausible. Selon ces calculs, nous sommes maintenant en équilibre entre deux âges, entre la fin des 6000 ans de grâce et le début de la dernière période de 1000 ans qui est le Sabbat, le grand jour de 1000 ans de Dieu. Si tout cela est vrai, alors nous sommes sur le point de voir s’accomplir deux autres événements. La première est l’enlèvement de l’église. En effet, tous les croyants qui ont mis leur confiance en Christ seront enlevés bientôt de la terre, pour être emmenés vers Dieu dans un lieu préparé par lui. Ceci arrivera comme il le fut pour Enoch qui fut enlevé au ciel avant que le déluge ne vint dans les jours de Noé. Et la deuxième chose qui doit arriver est le commencement de la Tribulation, la période de temps la plus destructrice que n’ait jamais connu l’humanité, depuis le déluge.

Voici maintenant une brève revue de la détermination de l’intervalle de temps s’étendant du premier jusqu’à la fin du troisième âge.

Comme déjà expliqué précédemment, le plan de Dieu pour sa création s’exécute sur une période de temps d’une semaine. Ceci est conforme au fait que dans les jours de la création, toutes choses ont été créées le sixième jours et Dieu s’est reposé le septième jour de son travail. Ceci est une parfaite indication des jours, mais la grande durée des âges ne nous permet pas d’être plus précis. Mais nous savons tout de même que la grande semaine d’année du temps de Dieu ayant affaire avec l’humanité est de 7000 ans. La dernière période de 1000 ans sera le sabbat de Dieu, le temps pour son Royaume de mille ans sur la terre. Il y a beaucoup de références scripturaires se référant à cette association, et je n’entrerai pas dans ce détail pour l’instant.

Par les chronologies de la Bible, je fus à même de trouver qu’il y avait 1 948 ans depuis la création d’Adam jusqu’à la naissance d’Abram. Depuis la naissance du second Adam, Yehua, à la naissance du second Abraham, Israël il y a aussi 1 948 ans.

Israël s’est déclarée une nation le 29 novembre 1947 mais la date officielle pour son indépendance est la 14 mai 1948. Parce que le calendrier Juif place le nouvel an au Septième mois, ce qui équivaut approximativement au mois d’octobre pour nous, ces deux événements arrivèrent dans cette même année Juive 5708.

De Adam à la mort de Noé, il y a 2006 ans qui représentants la durée pour le premier âge. Abram, eu naissance 58 ans avant la mort de Noé, créant un chevauchement de 58 ans entre la fin du premier âge, et le commencement du deuxième âge. Depuis le second Abraham, Israël, de sa naissance 1 948 ans après le second Adam, en additionnant ces même 58 ans, cela nous donne un intervalle de temps identique pour le troisième âge, soit 2006 ans. Ceci est la même configuration qu’au jour de Noé. Ainsi, l’ajout des 58 ans dans le calendrier de Dieu nous fait dépasser le total des 6000 ans par un total de 7 ans. Ces sept ans se superposent avec la période du millenium, laquelle sera la semaine manquante de la prophétie de Daniel, trois ans et demi pour les douleurs de l’enfantement et trois ans et demi pour le jugement du monde, la Tribulation, qui marquera le temps pour les troubles de Jacob (Israël).

Nous avons décrit le premier et le troisième âge, et avons démontré de quelle façon ils s’entrecroisaient avec le deuxième âge. Cette période de temps est très difficile à délimiter car nous n’avons pas un enregistrement historique précis, et Dieu ne nous a pas fourni une chronologie détaillée comme il a fait pour les jours de Noé et du premier âge.

LE DEUXIÈME ÂGE OU L’ÂGE MOYEN
Le second âge commence avec la naissance d’Abram et continue jusqu’à la naissance de Christ. Cette période est très difficile à déterminer exactement en raison des ruptures dans les enregistrements et les différences existant entre les calendriers. À ce jour toutes les recherches effectuées dans ce domaine divergent entre elles par plus de 100 ans d’écart. C’est ce que j’ai eu le loisir de vérifier à partir de différentes sources sur le sujet. Je pense que c’est pourquoi le Seigneur a répété cette même configuration dans le premier âge et qu’il nous l’a indiqué comme plan à suivre pour le temps d’aujourd’hui. De cette façon, cela nous donne un bon point de repère pour déterminer à quelle époque nous sommes. En utilisant cette même configuration comme point de départ pour déterminer l’âge moyen, cela nous a révélé un ensemble de nombres qui s’adaptent au reste de la chronologie, en s’adonnant aussi à plusieurs autres chronologies connues pour cette période de temps.

Intervalles des temps :

  • Depuis la naissance du premier Adam jusqu’à la naissance d’Abram (Israël) : 1948 ans
  • Second Adam (Yeshua) jusqu’à l’Israël moderne : 1948 ans
  • Naissance du premier Adam jusqu’à la fin du premier âge : 2006 ans
  • Naissance du Second Adam (Yeshua) à la fin du troisième âge : 2006 ans
  • Naissance d’Israël (Abraham) jusqu’à la fin du premier âge : 58 ans
  • Naissance de l’Israël moderne jusqu’à la fin du troisième âge : 58 ans
  • Total du règne de l’homme pécheur (Adam) jusqu’à la Tribulation : 6000 ans

Je pense que c’est pourquoi cet indice nous a été donné par Jésus, “Comme il en a été du temps de Noé, ainsi en sera-t’il à l’avènement du fils de l’homme”. Ainsi cet indice qui allait être caché pour un temps ne serait décodé et compris qu’après que la pleine configuration apparaisse d’elle-même à travers l’accomplissement de l’histoire de l’humanité. Pourrions-nous comprendre ceci ? Nous ne pouvons seulement calculer ce temps que depuis la naissance moderne d’Israël en tant que Nation. Dans cette conjoncture, Israël apparaît en quelque sorte comme l’horloge de l’humanité. Cet événement est un “des temps marqués” pour la fin qui nous sert de point de repère placé par Dieu, pour ceux qui recherchent son retour.

Regardons maintenant les derniers 7 ans du troisième âge. La période de la Tribulation est acceptée par la plupart comme étant pour une période de sept ans, durée représentant la 70ième semaine manquante (sept ans) de la prophétie de Daniel. Le temps de la Tribulation soit de 3 1/2 ans ou 1260 jours, est décrit dans l’Apocalypse en tant que le “Temps des troubles de Jacob (Israël)”. Si la Tribulation doit s’étendre sur sept ans jusqu’à la fin des âges en 2006, le compte à rebours pour le début de la Tribulation nous conduit à l’année 1999.

Le temps de l’année le plus logique pour le retour du Seigneur est durant les festivités des jours d’automne. La signification de ces festivités n’a pas encore été accomplis dans l’histoire jusqu’à ce jour, mais ils le seront lors du second avènement du Seigneur. Ces festivités d’automne sont aussi connues comme les festivités de la moisson finale, ou les festivités du rassemblement. Les festivités du Shavuot (Pentecôte) sont pour leur part la fête des prémices, c’est à dire des premiers fruits de la moisson. La seconde moisson n’est pas un événement limité dans le temps, mais elle s’étend sur une période de 21 jours. Cet événement commence son déroulement au premier jour de ces jours de festivités en date de Tishri un, Rosh ha-Shanah, la Dernière Trompette. Ce jour de festivité est aussi connu comme le jour de la résurrection et le jour de l’ouverture des portes du ciel. Je crois que la signification de ces festivités s’accomplira littéralement lors de la résurrection des morts et l’enlèvement des saints de la Tribulation, ceux qui deviendront croyants durant la Tribulation. Ce rassemblement est fait au moyen des anges et il est différent et séparé du rassemblement de l’église. Le rassemblement de l’église connu comme l’Enlèvement, est fait par le Seigneur Yeshua lui-même et aura probablement lieu 7 ans avant la dernière moisson, pendant les prémices.

Par la tradition Juive, Rosh ha-Shanah appel l’homme pour une période de dix jours de repentance, avant que les portes du ciel ne se ferment pour la fête du Yom Kippour. Ce jour marquera alors le commencement pour le déversement des plaies en vue du jugement final contre ce monde d’incrédule. Durant ces dix jours, les armées des nations s’assembleront autour d’Israël pour la dernière bataille, Armageddon. Ce sera à cette bataille que le Seigneur reviendra et tous verront son retour glorieux. Quand il viendra, nous (les croyants préalablement enlevés et ressuscités) seront avec lui, dans un nouveau corps immortel, habillés d’une grande robe blanche, chantant les louanges du Seigneur. Durant cette période de 10 jours, il y aura encore des gens pour venir salut, mais les persécutions durant cette période seront incroyables. Je pense que les versets de l’Apocalypse peuvent nous donner des indices pertinents là-dessus. L’église de Smyrne au premier siècle était une église qui subissait couramment la persécution. Cela peut être envisagé comme une image de ce que les croyants des derniers jours de la Tribulations auront à subir pour le nom de Jésus.

APOCALYPSE 2: 10 “Ne crains rien des choses que tu auras à souffrir; voici, le diable va jeter en prison quelques-uns de vous, afin que vous soyez éprouvés; et vous aurez une affliction de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.”
Le dixième jour de Tishri est le Yom Kippour, le jour des expiations. Il est aussi connu comme le jour de la Grande Trompette, celle qui ferme les portes des cieux. Les dix jours de repentance sont maintenant définis. Vous pourriez vous demander ; “Pourquoi les hommes de la terre après une lecture de la Bible et ayant vu ces événements se produire ne se repentiraient pas pour arrêter leur folie ?” Je pense que la réponse à cette question est qu’ils ont déjà fait leur choix envers Dieu et Yeshua, et ceci en raison qu’ils ont endurci leur cœur depuis ce jour en ne voulant pas croire un seul mot de ce que Dieu dit dans sa Parole. Cette situation sera semblable à celle du Pharaon au temps de la sortie d’Égypte qui endurcie son cœur, lequel après avoir vu toutes les merveilles se produire mettra la folie à son comble en poursuivant les Israélites au travers du passage de la mer. Et comme la bataille de Jéricho se gagna après six jours, et comme aussi la guerre de 1967 pour la conquête de Jérusalem se termina en six jours, Je crois que la bataille finale, de laquelle les autres sont des types, se terminera en six jours. Ces six jours représentent aussi les six jours de la création, après lesquels Dieu dominera enfin la terre. Ainsi le plan de Dieu pour l’humanité se répétera par vague successive au travers de l’histoire et augmentera en fréquence jusqu’à ce que tout soit accomplis.

Si cette bataille doit commencer au Yom Kippour ces six jours nous conduisent à Tishri 15. C’est le jour de la victoire et le commencement du règne de Yeshua pour mille ans. Ce jour est le Sukkot, connu comme la fête des Tabernacles. C’est la fête qui pendant des siècles a recherché son accomplissement, le début du temps où Dieu habitera parmi les hommes, le commencement du Sabbat de Dieu, dans la grande semaine des jours de 1000 ans.

Ces jours de fêtes sont accomplis dans la personne de Christ et en réalité, nous serons avec lui, participant depuis les cieux en tant que son épouse. Marilyn Agee, qui a fait une grande quantité de recherche sur le jour de l’enlèvement croit que l’église pourrait être enlevé à la Pentecôte. Son interprétation vient du fait que l’église ayant commencé le jour de la Pentecôte quittera aussi la terre le jour de la Pentecôte. Un autre point est que la Pentecôte est aussi appelée le jour des prémices de la moisson.

Dans les synagogues Juives pendant la Pentecôte, il est usuel de veiller toute la nuit et d’attendre pour la venue du Messiah tout en partageant un repas frugal où l’on raconte les festivités futures du banquet en l’honneur du mariage du Messiah. Ceci est de merveilleuses allusions à l’enlèvement de l’église et du mariage de l’agneau. Mais la vérité est que cela peut survenir à tout moment, peut-être même avant que vous ne terminiez de lire cet article. Dans l’analyse finale, la fête de la Pentecôte a déjà été accomplis du temps de Jésus par le déversement de l’Esprit-Saint et par la conclusion de la nouvelle alliance, tel que décrit dans Jérémie 31:31. L’écriture de la loi (enseignement de Dieu) dans nos coeurs. Je crois qu’il y aura encore un autre déversement de l’esprit après l’enlèvement, tel que décrit par Joël : “Dans les derniers jours je déverserai mon Esprit sur toute chair”. Ce sera la dernière pluie de l’arrière-saison, le déversement de l’Esprit avant la moisson finale. Je crois que c’est ce que l’Apocalypse appelle le sceau de Dieu, dont il marquera ses serviteurs pendant la Tribulations.

Ce sont les jours des festivités d’automne qui représentent la seconde venue et l’établissement du royaume de Dieu sur la terre. Rosh ha-Shanah est le jour du jugement, et l’ouverture des portes des cieux, le souffle du réveil des morts, la dernière trompette, le jour du mariage du Messiah. Tous ces noms pour les festivités des trompettes, Rosh ha-Shanah, parlent vigoureusement du retour du Seigneur. Il se peut que l’enlèvement de l’église soit l’accomplissement partiel de ce jour et que la résurrection finale à l’avènement soit la réalisation complète du jour prophétique du Seigneur.

C’est une hypothèse, mais il y en a d’autres très intéressantes qui sont basées sur le calcul des jours de Noé. Ceux-ci sont des indications scripturaires dépeignant l’enlèvement en établissant des temps définis pour celle-ci.

GENÈSE 7 :4 “Car dans sept jours je ferai pleuvoir sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits; et j’exterminerai de dessus la terre tous les êtres que j’ai faits.”

Cet avertissement de 7 jours pourrait-il être une indication de la protection Divine avant le jugement ? Je pense que oui et qu’il représente les sept années avant la fin de cet âge.

GENÈSE 7 :8 “Des animaux purs et des animaux qui ne sont pas purs, et des oiseaux, et de tout ce qui rampe sur la terre, 9 Deux par deux, mâle et femelle, entrèrent vers Noé dans l’arche, comme Dieu l’avait commandé à Noé. 10 Et il arriva, au bout des sept jours, que les eaux du déluge furent sur la terre.”

GENÈSE 7 :17 Et le déluge fut quarante jours sur la terre ; et les eaux crûrent, et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva de dessus la terre.”

L’arche se souleva au-dessus de la terre. Ce détail ne semble pas pertinent au prime abord, mais rien dans la parole de Dieu n’apparaît par accident. Chaque lettre a été sélectionnées et placées par Dieu dans un but bien précis. Le mot utilisé dans la Torah pour élever est NASA (nawsaw) et il trouve plusieurs applications dans les écritures et qui ont trait à l’enlèvement. Littéralement, NASA veut dire : Pour se soulever ; pour supporter honorablement ; pour se marier ; pour magnifier ; pour recevoir ; pour emporter vers le haut. Ces choses ne ressemblent-t ’elles pas à l’enlèvement de l’église, la montée, le mariage, l’honneur ? Et puis les animaux purs et impurs qui entrèrent dans l’arche ne représentent-t-ils pas les nations juives et païennes qui entreront dans le millenium.

Le Seigneur a pris grand soin de nous exposer les temps où le déluge vint sur la terre. Cela doit être pour une raison :

GENÈSE 7:11 “En l’an six cent de la vie de Noé, au second mois, au dix-septième jour du mois, en ce jour-là, toutes les sources du grand abîme éclatèrent, et les bondes des cieux s’ouvrirent.”

Dans les jours de Noé, le premier mois a été figuré comme étant la nouvelle lune associée avec l’équinoxe du printemps, en d’autres mots, selon le calendrier sacré le 1 Nisan. Toutes les fêtes juives données par Moïse sont basées sur ce calendrier. Maintenant, s’accordant avec le calcul des jours de Noé, le déluge vint le 17ième jour du second mois, ce qui veut dire le 17 Iyar.

Un élément qui très important à considérer est la loi Lévitique concernant ceux qui devaient servir dans la tente d’assignation.

NOMBRES 4 :1 “L’Éternel parla encore à Moïse et à Aaron, en disant: 2 Faites le compte des fils de Kéhath, d’entre les enfants de Lévi, selon leurs familles, selon les maisons de leurs pères, 3 Depuis l’âge de trente ans et au-dessus, jusqu’à l’âge de cinquante ans, tous ceux qui entrent en rang pour s’employer au tabernacle d’assignation.”

Les nombres trente et cinquante apparaissent ensemble à plusieurs reprises dans le plan de Dieu. L’arche de Noé avait 50 coudées de largeur et 30 coudées de haut. Les rideaux de la tente d’assignation, avaient 30 coudées de longueur et étaient joint ensemble à l’aide de 50 boucles et de 50 agrafes d’or.

La maison du Seigneur que Salomon construisit mesurait 60 coudées de long (30 x 2), 20 coudées de largeur et 30 coudées de hauteur. (30 + 20 = 50) chaque section était reliée aux autres avec 50 tiges d’or. La maison que Salomon bâti pour lui-même mesurait 100 coudées de long x 50 coudées de largeur x 30 coudées de hauteur. Et le portique de sa maison était de 30 x 50 coudées. Ce 14 mai 1998 Israël fêta ses 50 ans d’existence et Jérusalem ses 30 ans. Cela indiquerait que le temps pour la Rédemption pour le peuple d’Israël est très proche, et que l’avènement de leur Messiah est à la porte.

NOÉ, UNE AUTRE INDICATION POUR LES TEMPS DE LA TRIBULATIONS
GENÈSE 7 :24 “Et les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours.”

Je me demande si les 150 jours ont à voir avec les jours d’Apollyon :

APOCALYPSE 9 :9 “Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer ; et le bruit de leurs ailes était semblable au bruit de chariots à plusieurs chevaux qui courent au combat. 10 Elles avaient des queues semblables à celles des scorpions, et à leurs queues un aiguillon ; et leur pouvoir était de nuire aux hommes pendant cinq mois. (150 jours) 11 Et elles avaient au-dessus d’elles un roi, l’ange de l’abîme, appelé en hébreu Abaddon, et dont le nom en grec est Apollyon (Exterminateur).”

Si 2006 est la deuxième venue, comme ces choses semble le présager, juste avant cet événement doit avoir lieu la collision de la terre avec un astéroïde, événement décrit comme un des jugements de Dieu.

APOCALYPSE 8 :8 Et le second ange sonna de la trompette, et comme une grande montagne tout en feu fut jetée dans la mer; et la troisième partie de la mer fut changée en sang. 9 Et la troisième partie des créatures qui étaient dans la mer, et qui avaient vie, mourut ; et la troisième partie des navires périt.

APOCALYPSE 8 :10 “Et le troisième ange sonna de la trompette, et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme un flambeau, et elle tomba sur la troisième partie des fleuves, et sur les sources des eaux. 11 Et le nom de l’étoile était Absinthe ; et la troisième partie des eaux fut changée en absinthe; un grand nombre d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.”

Nous savons maintenant qu’il y a plus de 1500 astéroïdes qui croisent régulièrement la trajectoire de la terre, et qui sont plus grands qu’un kilomètre de diamètre, ainsi que 135 000 autres ayant plus de 100 mètres. Mais jusqu’ici, le plus étrange de ces objets est certainement Toutatis. Celui-ci fait presque trois milles de longueur et un mille et demie de largeur. De plus, il a une rotation très étrange qui est décrite “comme un ballon de football.” Sa rotation est dans une direction une fois tous les 5.4 jours terrestres et tourne dans l’autre axe une fois tous les 7.3 jours terrestres. Dernièrement, il a croisé notre orbite sur une distance astronomique très petite, soit à trois fois la distance de la Terre à la Lune (environs 800 000 milles), ce qui n’est pas peu dire en regard des grandes distances célestes qui existent dans notre système solaire. Cette grande proximité a eu un effet sur son orbite le rendant quelque peu imprévisible. Cet astéroïde a été analysé comme étant composé d’un métal très rare étant très toxique selon nos sources. Elle fera un passage encore plus étroit, se rapprochant plus que jamais de la terre pour le 29 septembre 2004. Cette date, selon le calendrier juif est aussi celle des festivités des tabernacles pour cette année-là. Est-ce seulement qu’une coïncidence ? Seulement le temps nous le dira, mais comme l’évidences des nombres démontrés plus haut nous l’indique, il y a énormément de possibilités pour que cela se réalise. Une chose nous indique que la Tribulations approche est la prophétie concernant la bataille de Gog au pays de Magog tel que décrite dans Ezékiel 38 et 39.

Avec le nouveau durcissement de Saddam Hussein et le ralliement des forces arabes contre leur ennemi commun Israël et la participation de la Russie (autrefois connue sous le nom de Gog) à l’armement des pays arabes il est difficile de croire que ceci pourrait être autre chose que la réalisation des anciennes prophéties bibliques. Je crois que Dieu est en train de préparer son peuple (Israël) pour cette bataille. J’en veux à preuve la lettre écrite par Guershom Salomon, le chef des fidèles du temple (voir la lettre explicative de son mouvement en regard des prophéties bibliques). Celui-ci croit en effet que cette bataille précédera le retour glorieux du Messiah fils de David et que Dieu par cette délivrance démontra sa gloire à toutes les nations. Le mouvement pour la reconstruction du temple croit également à une période de trouble qui surviendra pour Israël et que la reconstruction du temple à Jérusalem en sera l’accomplissement. Déjà ce mouvement est très proche des églises américaines laquelle est un appui majeur pour l’accomplissement de l’espérance d’Israël. Ce rapprochement entre Juifs et chrétiens laisse entrevoir le jour où le nom de Yeshua sera connu par les juifs en tant que le Messiah fils de David dont ils attendent la venue. En attendant, quel plus beau témoignage ne pouvons-nous rendre envers eux en les appuyant dans leur démarche. Ne serait-ce pas le Seigneur Jésus lui-même qui pousse son église dans cette direction afin de pouvoir sauver son peuple.

D’autres signes tel que la proximité d’une grande crise économique mondiale, les nouvelles maladies étranges, une augmentation considérable de la fréquence des tremblements de terre et la préparation de la guerre entre les nations et les groupes ethniques sont tous des évidences qui s’accélèrent depuis la fondation de l’état d’Israël en 1948. Il semble maintenant une certitude que nous sommes bel et bien en tête du wagon express qui nous conduit tout droit à la fin des âges. Ce sera un temps glorieux pour plusieurs, pour ceux qui aiment le Seigneur, et un temps de détresses pour ceux qui ont rejeté son offre de Salut. Les choses se passent vraiment comme il en fut dans les jours de Noé, et maintenant il semblerait que la synchronisation des événements sont également semblables comme elles avaient été du temps de Noé.

DANIEL 12 :8 “Et moi j’entendis, mais je ne compris pas. Et je dis : Mon seigneur, quelle sera l’issue de ces choses?”

DANIEL 12 :9 Il répondit : “Et il dit : Va, Daniel, car ces paroles sont cachées et scellées jusqu’au temps de la fin. 10 Plusieurs seront purifiés, blanchis et éprouvés, mais les méchants agiront avec méchanceté, et aucun des méchants ne comprendra, mais les intelligents comprendront.”

Et maintenant le livre n’est plus scellé pour nous !

APOCALYPSE 22 :10 Et il me dit : ” Il me dit aussi : Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre ; car le temps est proche. 11 Que celui qui est injuste, soit encore injuste ; que celui qui est souillé, se souille encore ; que celui qui est juste, devienne plus juste encore ; et que celui qui est saint, se sanctifie encore davantage.”

APOCALYPSE 22 :12 “Or, voici, je viens bientôt, et j’ai mon salaire avec moi, pour rendre à chacun selon que ses oeuvres auront été.”

CONCLUSION
Note du traducteur:

La traduction de ce texte a quelque peu été modifié quant aux dates énoncées par l’auteur, car elles m’apparaissaient quelque peu erronées. En effet l’auteur nous parle de l’année 2005 comme étant le début du mille ans de paix du règne de Yeshua. Cela est dû en partie au fait que l ‘auteur ajoute 7 ans à partir du 50 ième anniversaire d’Israël qui a eu lieu le 14 mai 1998. Si on ajoute 7 ans à la date de 1998 on arriverait effectivement en 2005. Une autre raison qui a dirigé l’auteur dans cette direction est la définition des temps suivants tel qu’apparaît à la fin de son ouvrage :

“Nous pouvons supposer l’attestation suivante, que la période pour l’enlèvement de l’église serait susceptible de survenir pendant les jours des festivités d’automne. Ces jours sont connus comme étant le grand rassemblement, la fête de la moisson finale. Tout le langage figuré de ces festivités sont reliés au retour du Messiah chez le peuple Juif. À la différence des jours de festivité du printemps qui ont toutes été accomplis à la première venue du Messiah, la signification de ces jours de fête n’ont pas encore été accomplis. Ainsi j’ai commencé à regarder ces dates dans la perspective des jours des festivités d’automne pour la fin de cette période de 2006 ans en l’année 2005. Et cette configuration intéressante est apparu :

Il y a 1260 jours depuis la fin de la fête des Tabernacles en 1998, jusqu’à la Pâque de 2002, 1260 jours est 3 ½ ans, un temps, des temps et la moitié d’un temps. Ceci est en relation directe avec la première moitié de la Tribulations tel qu’il nous est démontré dans le livre de l’Apocalypse ainsi que dans la 70ième semaine manquante de la prophétie de Daniel. Cette période représenterait alors le commencement de la Tribulations tel que nous a été annoncé par le Seigneur dans Matthieu 24.

Conformément au livre de Daniel il doit y avoir 1290 jours depuis le temps ou commencera “la profanation du Saint lieux”, quand “Abomination sera dressé”, jusqu’à la fin du temps de la Tribulations, qui est l’apparition du Messiah. Depuis la Pâque, 2002, il y a 1290 jours jusqu’aux festivités du Rosh ha-Shanah de l’année 2005. Cette fête est aussi connue comme la fête des trompettes, le jour de la résurrection des morts, de l’ouverture des portes du Ciel, des festivités du Mariage du Messiah, l’anniversaire du monde, La dernière trompette. Quand je comptai les jours, Je fus un peu désappointé de que ce jour ne tomba pas au premier jour de la fête. Mais comme je regardais de plus près, je m’aperçut que ce jour tombait le cinquième jour de la fête. Ce détail ne pourrait être que de peu d’importance, mais en l’année 2005, Rosh ha-Shanah aura lieu un mardi, et le cinquième jour de cette fête tombera un samedi, un jour de Sabbat. Le Sabbat qui tombe pendant les 10 jours du Rosh ha-Shanah est un Sabbat spécial. Il est connu comme le Sabbat du Retour.”

Retour au traducteur :

L’indication de l’auteur concernant les jours de fêtes sont peut-être pertinentes, mais je crois pour ma part qu’ils doivent s’appliquer en toute circonstance quelle que soit l’année où débutera la Tribulations. Je crois en effet que les fêtes Juives marqueront les temps de la Tribulations d’une façon ou d’une autre puisqu’elles suivent les révolutions lunaires, qui elles sont constantes. Mais par la configuration qui apparaît dans le premier âge, l’âge de Noé, nous voyons un espace de temps égal à 2006 ans depuis la création d’Adam, le commencement de cet âge, jusqu’à la mort de Noé, à la fin de cet âge. Cette même configuration s’applique pour le dernier âge où nous nous trouvons, lequel, je crois, expirera au Rosh ha-Shanah de l’an 2006.

Ceci représente bien sûr mon opinion, et non pas une révélation spéciale de Dieu, mais seulement des investigations basées sur les données que vous avez put lire ici, ainsi que de nombreuses autres qui n’ont pas été incluses dans cet ouvrage. Il n’y a pas dans cette étude des indications précises quant à l’enlèvement de l’église, mais il est logique de supposer que si la Tribulations est sur le point de commencer comme cela semble nous l’indiquer, alors l’enlèvement ne peut pas être encore loin. Le temps prouvera ces choses. Rappelez-vous que notre foi est dans le Seigneur Yeshua et en son amour pour nous. Ne plaçons pas notre foi dans notre propre compréhension. Je crois que ces choses nous ont été données comme des indicateurs pour nous encourager à la sanctification et nous attacher au vrai chef de notre foi, le dispensateur de toutes choses. Ainsi si nous avons tort, nous continuerons à observer et à nous attendre à celui qui nous délivre du siècle présent, notre Seigneur et notre Dieu Yeshua Ha Mashiach. Que son nom soit sanctifié !

Traduction : Louis Davidson

Source : Pleins Feux