Le Pentagone a mobilisé près de 1.600 soldats dans la région de Washington


« Les troupes sont en état d’alerte renforcé mais ne participent pas au soutien des opérations civiles »

Le Pentagone a mobilisé près de 1.600 soldats de l’armée américaine et les a déployés dans la région de Washington, a déclaré mardi le département américain de la Défense, tandis que neuf jours après la mort de George Floyd, la vague de contestation historique ne faiblit pas.

« Des éléments en service actif sont postés sur des bases militaires dans la région du Capitole, mais ne se trouvent pas à Washington même », a toutefois précisé le porte-parole du Pentagone, Jonathan Rath Hoffman, dans un communiqué.

Les troupes sont en « état d’alerte renforcé » mais « ne participent pas au soutien des opérations menées par les autorités civiles », a-t-il souligné.

Le chef du Pentagone Mark Esper avait déclaré lundi que les forces de l’ordre devaient « dominer le champ de bataille » pour rétablir l’ordre, après l’annonce de Donald Trump indiquant qu’il était disposé à déployer l’armée à Washington et dans les villes où les autorités locales ne parviendraient pas à contrôler les émeutes.

Le président de la commission des Forces armées de la Chambre des représentants, Adam Smith, a de son côté rappelé que le rôle de l’armée américaine dans le maintien de l’ordre sur le territoire était « limité par la loi ».

Une loi interdit en effet d’utiliser des soldats d’active dans des missions de maintien de l’ordre, sauf en cas d’insurrection. En cas de désordres publics, il revient à chaque Etat américain de faire appel à d’anciens policiers réservistes de la Garde nationale.

Source: i24 News

Une douzaine de séismes enregistrés aux États-Unis en 24 heures


Onze tremblements de terre, tous d’une magnitude relativement faible, ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures à proximité du parc de Yellowstone, aux États-Unis.

L’Institut d’études géologiques des États-Unis (US Geological Survey) a enregistré le 29 mai 11 tremblements de terre dans une zone proche du parc national de Yellowstone, dans le nord-ouest de l’État du Wyoming.

La plus forte des secousses affichait une magnitude de 3,1 pour un épicentre situé à une profondeur de 4,8 kilomètres. Au cours des 30 derniers jours, la zone en question a été frappée par 34 tremblements de terre, rappelle l’institut.

Zone sismique

La région de Yellowstone est l’une des plus actives des États-Unis sismiquement. En effet, entre 700 et 3.000 tremblements de terre, généralement de très faible magnitude, y sont enregistrés chaque année. Autre caractéristique: les séismes à Yellowstone se produisent généralement en essaims: les secousses à un endroit donné sont réparties sur plusieurs jours, voire plusieurs mois ou années.

Le plus gros essaim de tremblements de terre s’est produit à Yellowstone en 1985: plus de 3.000 séismes ont été enregistrés en trois mois du côté nord-ouest du parc.

Ce phénomène est lié au transport de fluides volcaniques le long des nombreuses petites fractures dans les roches peu profondes, au-dessus du magma, selon un modèle similaire à celui trouvé dans les volcans du monde entier.

Source: Sputnik News

George Floyd : pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux


Pour beaucoup, l’inculpation pour « homicide involontaire » du policier est insuffisante : ils réclament son inculpation pour homicide volontaire et l’arrestation des 3 autres agents.

Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué samedi soir plusieurs grandes villes des Etats-Unis, placées sous couvre-feu pour tenter de calmer la colère qui s’est emparée du pays depuis la mort atroce de George Floyd.

Le président Donald Trump a promis de « stopper la violence collective », après plusieurs nuits d’émeutes à Minneapolis, où cet Afro-Américain de 46 ans est décédé lundi après qu’un policier, accompagné de 3 collègues l’ont tué. Le policier en question, Derek Chauvin, a appuyé son genou sur le cou de George Floyd, la main à la poche et sous les caméras de passants en plein jour.

Dans cette ville du Minnesota, dans le nord du pays, des agents en tenue anti-émeutes ont chargé les manifestants qui ont défié le couvre-feu, les repoussant avec des fumigènes et des grenades assourdissantes.

Peu de temps avant, les manifestants affichaient leur détermination à rester sur place. « Ils ne nous donnent pas le choix, il y a tellement de colère », expliquait Deka Jama, une femme de 24 ans venue « réclamer justice » pour George Floyd.

Des affrontements ont également eu lieu à New York, Philadelphie, Los Angeles et Atlanta, conduisant les responsables de ces deux dernières villes, ainsi que ceux de Miami et Chicago, à annoncer à leur tour un couvre-feu.

Donald Trump, qui a dénoncé à plusieurs reprises la mort « tragique » de George Floyd, a estimé que les émeutiers déshonoraient sa mémoire.

« Nous ne devons pas laisser un petit groupe de criminels et de vandales détruire nos villes », a-t-il lancé en attribuant les débordements à « des groupes de l’extrême gauche radicale » et notamment « Antifa » (antifascistes).

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a lui aussi condamné dimanche les violences. « Manifester contre une telle brutalité (policière) est un droit et une nécessité (…) Mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l’est pas », a-t-il affirmé.

Police militaire

Le gouverneur du Minnesota Tim Walz a également dénoncé des éléments extérieurs à son Etat qui pourraient être, selon lui, des anarchistes mais aussi des suprémacistes blancs ou des trafiquants de drogue.

Pour reprendre le contrôle de la situation, il a annoncé la mobilisation des 13 000 soldats de la Garde nationale de l’Etat, une première, et a demandé l’aide du ministère de la Défense.

Des unités de la police militaire ont été mises en alerte pour pouvoir éventuellement intervenir à Minneapolis dans un délai de quatre heures, a précisé le Pentagone.

La police militaire ne peut légalement intervenir sur le territoire américain qu’en cas d’insurrection.

Vendredi soir, 2 500 policiers et soldats de la Garde nationale et l’imposition d’un couvre-feu n’avaient pas empêché Minneapolis de s’embraser, avec de nombreux pillages et incendies volontaires.

Dans la journée, les habitants, armés de balais, ont tenté de donner une autre image de leur ville. Minneapolis « a mal, brûle », commentait Kyle Johnson, 28 ans. « Tout ce que je peux faire, c’est faire le ménage. »

D’autres s’étaient préparés à de nouveaux débordements, en calfeutrant leurs commerces avec de grands panneaux en bois. « On les installe, on croise les doigts et on espère que ça va bien se passer », résumait Nicole Crust, propriétaire d’un salon de beauté déjà vandalisé la nuit précédente.

« Miracle »

Mais à Minneapolis, comme ailleurs, la tension est rapidement montée. Des foules de protestataires se sont rassemblées à Dallas, Las Vegas, Seattle, Memphis, etc.

Et même à Washington sous les fenêtres du président Trump, où des gaz lacrymogènes et des incendies ont assombri l’horizon.

À New York, plus de 200 personnes ont été arrêtées après des échauffourées ayant fait plusieurs blessés au sein des forces de l’ordre. Un cocktail Molotov a été lancé à l’intérieur d’une voiture de police qui était occupée. « C’est un miracle qu’aucun policier n’ait été tué », a déclaré le chef de la police Dermot Shea.

À Atlanta, ou à Miami, des véhicules de patrouille de la police ont été brûlés.

À Los Angeles, cinq policiers ont été blessés et plusieurs centaines de personnes arrêtées lorsqu’une manifestation pacifique a dégénéré avec, là aussi, des commerces incendiés et des pillages, surtout dans les magasins de luxe de Beverly Hills.

Partout les manifestants ont dénoncé les bavures policières qui frappent les Noirs de manière disproportionnée.

À Houston, la ville d’origine de George Floyd où il doit être inhumé, Chavon Allen s’est dite « fatiguée, écœurée » de voir ses « frères et soeurs mourir aux mains de la police ». « Mon frère a été abattu, par erreur, par la police de Houston et la justice n’a jamais été rendue », a confié cette mère de famille.

Les manifestants veulent que cette fois, les forces de l’ordre rendent des comptes pour l’arrestation mortelle de George Floyd, dont les images éprouvantes ont fait le tour du monde.

Le policier blanc Derek Chauvin qui, sur cette vidéo, maintient son genou pendant de longues minutes sur le cou du quadragénaire, a été arrêté vendredi et inculpé pour « homicide involontaire ». Sa femme aurait demandé le divorce. « Elle est dévastée par le décès de Monsieur Floyd. Toutes ses pensées vont vers sa famille, ses proches et tous ceux qui le pleurent », ont déclaré les avocats de Kellie Chauvin, selon le Daily Mail.

Pour nombre d’Américains, l’inculpation pour « homicide involontaire » du policier n’est pas suffisante : ils réclament son inculpation pour homicide volontaire et l’arrestation des trois autres agents impliqués dans le drame.

Source: Times of Israël

USA: affrontements et tirs de gaz lacrymogène devant la Maison Blanche


Un couvre-feu a été imposé à Washington, comme dans d’autres grandes villes des Etats-Unis.

La police a tiré des gaz lacrymogènes dimanche devant la Maison Blanche pour disperser une manifestation contre les violences policières et le racisme, alors que de violents affrontements avaient lieu dans Washington.

Une foule de manifestants s’était rassemblée devant la résidence du président américain Donald Trump en scandant des slogans, en allumant des feux et en brandissant des pancartes, dans la capitale américaine soumise au couvre-feu.

Un couvre-feu a été imposé à Washington, comme dans d’autres grandes villes des Etats-Unis, pour empêcher que de nouvelles émeutes n’émaillent les manifestations contre les violences policières et le racisme auxquelles des milliers de personnes ont pris part dimanche à travers le pays.

Tout en disant comprendre leur colère, nombre de responsables locaux ont exhorté les manifestants à la retenue pour cette sixième nuit de protestations, tandis que le président Donald Trump, confronté aux désordres civils les plus graves de son mandat, fustigeait les « anarchistes ».

La colère qui a explosé à Minneapolis, dans le Minnesota, après le décès lundi dernier de George Floyd, un homme noir de 46 ans, aux mains d’un policier blanc, s’est rapidement propagée à tout le pays.

Des manifestations étaient aussi en cours à Miami et New York notamment. « Black Lives Matter » (« La vie des Noirs compte »), « Je ne peux pas respirer » (les derniers mots prononcés par George Floyd), martelaient les foules.

Joe Biden, l’ancien vice-président de Barack Obama et candidat à l’élection présidentielle de novembre, a annoncé s’être rendu sur les lieux d’une manifestation qui s’est tenue samedi dans son Etat du Delaware. 

Source: i24 News

Annexion de pans de la Cisjordanie: les Palestiniens menacent d’annuler les accords avec Israël et les USA


« Les États-Unis n’ont pas le droit de céder des terres palestiniennes »

L’Autorité palestinienne (AP) a fustigé mercredi les propos du secrétaire d’État américain Mike Pompeo selon lesquels il appartenait à Israël de décider d’annexer des pans entiers de la Cisjordanie.

« Les Israéliens prendront ces décisions en dernier ressort, c’est une décision qui revient à Israël », a déclaré plus tôt le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse à Washington.

Le président de l’AP, Mahmoud Abbas, a affirmé dans un discours en amont du mois du Ramadan avoir averti Israël et les États-Unis que toute annexion entraînerait l’annulation de tous les accords avec eux, une menace souvent répétée.

« Les États-Unis n’ont pas le droit de céder des terres palestiniennes », a de son côté souligné Nabil Abu Rudeineh, porte-parole de M. Abbas, estimant que les déclarations de M. Pompeo risquaient de donner le feu vert au nouveau gouvernement israélien pour faire avancer les plans d’annexion.

« Ces commentaires prouvent que les États-Unis ne peuvent pas jouer le role de médiateur dans les négociations de paix », a-t-il par ailleurs ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Malki, a pour sa part exhorté son homologue français, Jean-Yves Le Drian, à rallier l’Europe aux côtés des Palestiniens pour mettre un terme aux plans d’Israël.

Source: i24 News

La France ressuscite le Saint Empire romain


La France défie l’Amérique et la Grande-Bretagne, s’allie à l’Église catholique et habilite une superpuissance européenne dirigée par l’Allemagne.

Sous la direction du président Emmanuel Macron, la France s’est retournée contre l’Amérique et la Grande-Bretagne. Au lieu de se ranger du côté de ses anciens alliés, la France courtise maintenant l’Allemagne, son ennemi de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

À la lumière de la prophétie biblique, cette tournure des événements est très alarmante ! En fait, cela conduira à une crise horrible. Mais en même temps, cette nouvelle peut vous donner une grande espérance si vous comprenez les promesses de Dieu.

L’année dernière, le monde entier a été témoin d’un affrontement amer entre la France et l’Amérique. Dans une interview accordée à The Economist en novembre, le président Macron a déclaré : « Les États-Unis nous tournent le dos. Ce que nous vivons actuellement, c’est la mort cérébrale de l’OTAN [Organisation du traité de l’Atlantique nord]. »

Les États-Unis n’ont pas parfaitement dirigé l’OTAN, mais ils paient pour la sécurité de l’Europe depuis des décennies ! Pendant ce temps, les États membres européens—y compris la France—n’ont pas dépensé les exigences minimales pour leurs forces armées, comme l’exigent les règles de l’OTAN. Mais au lieu d’appeler l’Europe à contribuer davantage à l’OTAN, Macron attise une rébellion contre les États-Unis.

Pourquoi des mots si durs ? Pourquoi Macron est-il si négatif envers les États-Unis alors que la France a tant profité de cette relation ? Sans le rôle de l’Amérique lors de deux guerres mondiales, la France ferait partie de l’Allemagne aujourd’hui !

Le président américain Donald Trump a répondu : « Personne n’a besoin de l’OTAN plus que la France, si vous regardez en arrière sur la dernière longue période de temps. Personne n’a plus besoin de l’OTAN que la France—et franchement, celui qui en profite le moins, ce sont les États-Unis. Nous en profitons le moins. Nous aidons l’Europe. »

M. Trump a parfaitement raison : La France a bénéficié le plus de l’OTAN. Mais il y a une raison profonde pour laquelle Macron s’oppose à l’Amérique comme il le fait.

Le véritable catalyseur de cette nouvelle approche de la France est l’ALLEMAGNE. L’Allemagne est la seule à bénéficier des déclarations de Macron. Il ne s’agit pas principalement de la sécurité de l’Europe. Il s’agit d’un ordre mondial en évolution. Il s’agit d’accepter ou de s’opposer à la domination de l’Amérique.

Il s’agit également de savoir si la France est disposée à capituler face à la domination allemande.

Macron ne discute pas de conflits d’intérêts mineurs ; il rejette les objectifs américains. Il croit que l’Europe et les États-Unis ont des objectifs militaires opposés.

Le premier secrétaire général de l’OTAN, Lord Hastings Ismay, a décrit les objectifs de l’alliance : « Garder les Russes dehors, les Américains dedans et les Allemands sous contrôle. »

Si vous considérez à quel point la France a souffert aux mains des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, vous penseriez que ce serait dans l’intérêt de Macron. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Russie et l’Allemagne ont fait une alliance qui a permis à l’Allemagne de conquérir presque toute l’Europe ! Après la guerre, les Alliés voulaient s’assurer que l’Allemagne ne pourrait plus se réarmer. Ils ont convenu que l’Allemagne ne devrait jamais être autorisée à déclencher une autre guerre. L’OTAN a été créée pour protéger le continent de la menace russe sans laisser l’Allemagne se réarmer.

Macron s’oppose à ces objectifs. Il pense que le temps de la coopération américano-européenne contre la Russie est révolu. « Nous sommes dans une Europe où nous avons laissé la question des armes sous le contrôle de traités antérieurs à la fin de la guerre froide entre les États-Unis et la Russie », a-t-il déclaré à The Economist. « Est-ce que cela est une Europe qui pense à son destin et qui construit ? »

La France veut que l’Europe sorte de l’ombre du parapluie militaire américain. Elle veut une Europe indépendante des États-Unis et qui ne considère plus la Russie comme l’ennemi principal.

Mais sans l’OTAN, l’ordre d’après-guerre est en grave danger ! De nouvelles alliances militaires sont destinées à se former et à modifier considérablement l’équilibre des pouvoirs. Cela est particulièrement dangereux étant donné que le monde est désormais armé de bombes nucléaires. Une rupture de la paix relative depuis la Seconde Guerre mondiale conduirait à la fin de l’humanité si Dieu le permettait !

Macron risque tout cela et vous devez comprendre pourquoi.

La trahison de la France envers l’Amérique et la Grande-Bretagne devrait être un avertissement fort à ce monde. Macron ne demande pas seulement une réévaluation des relations—il demande une armée européenne, qui sera sans aucun doute dirigée par l’Allemagne ! En laissant l’Allemagne se réarmer après la guerre, l’Amérique et la Grande-Bretagne prenaient un risque calculé—comme le disaient à l’époque leurs dirigeants et même le chef de l’Allemagne. Je prophétise qu’à moins que l’Amérique et la Grande-Bretagne ne se repentent maintenant, ils vont regretter cette décision un millions de fois de plus ! C’est ce que dit votre Bible.

Ancré à l’Allemagne

Une tendance claire se dessine : le président Macron demande ce que l’Allemagne veut. Je ne pense pas que Macron dirait ce qu’il a dit à moins que l’Allemagne ne l’approuve. Il agit comme une sorte de marionnette pour l’Allemagne !

Lors d’un discours en octobre 1995, le Premier ministre Margaret Thatcher a averti : « Vous n’avez pas ancré l’Allemagne à l’Europe », qui était le plan d’origine, « vous avez ancré l’Europe à une Allemagne nouvellement unie et dominante. À la fin, mes amis, vous verrez que cela ne fonctionnera pas ! » La position ferme de Mme Thatcher contre l’Allemagne a contribué à la faire évincer de ses fonctions, et à ce jour elle est critiquée pour cela. Mais c’est la vérité !

C’est une grande raison pour laquelle une majorité d’électeurs britanniques a choisi de quitter l’Union européenne en 2016 : ils savent que l’Europe est ancrée à l’Allemagne. Comme CNBC l’a annoncé en février 2019, « Le Brexit est une révolte contre un super-État européen dirigé par l’Allemagne. »

Si la France soutenait l’opposition britannique à la domination allemande, le contrôle de l’Allemagne sur l’Europe serait considérablement diminué ! Mais Macron fait exactement le contraire.

Dès le début de son mandat, Macron a appelé toute l’Europe à se ranger derrière Bruxelles. En septembre 2017, Macron a déclaré que les critiques « oublient que Bruxelles, c’est nous, toujours, à chaque instant !… C’est à l’Europe de faire des propositions, à nous de les soutenir, ici et maintenant. » Cette demande est à l’opposé de ce que des millions de Britanniques ont voté. Mais c’est exactement ce que veut l’Allemagne ! Pour comprendre pourquoi, vous devez comprendre qui contrôle Bruxelles.

La force économique de l’UE dépend de l’Allemagne. L’Allemagne est le plus grand contributeur net de l’UE. Avec environ 83 millions de citoyens et un PIB de près de 4 trillions de dollars américains, l’Allemagne est le pays le plus peuplé de l’UE et sa plus grande économie. Pour ces raisons, l’Allemagne envoie le plus de membres au Parlement européen.

L’Allemagne en tire un pouvoir énorme. Les finances du gouvernement sont saines ; il rembourse en fait sa dette. Si un pays européen a besoin d’être renfloué, l’Allemagne est la seule à pouvoir offrir une aide substantielle. Mais cette aide nécessite de répondre aux conditions de l’Allemagne.

Le poids de l’Allemagne signifie qu’un bon nombre des meilleurs postes à Bruxelles sont occupés par des Allemands. La présidente de la Commission européenne—la position la plus puissante à Bruxelles—est allemande. Au Parlement européen, le parti le plus important et le plus puissant est dirigé par un Allemand. Le secrétaire général du Parlement est un Allemand. Il en va de même du secrétaire général dans la version européenne de son ministère des Affaires étrangères. D’autres pays de l’UE se plaignent généralement qu’il y a trop d’Allemands dans les postes les plus importants de Bruxelles.

Macron annonce la venue de cette armée européenne. Mais l’Allemagne va le réaliser.

Une armée dirigée par l’UE ferait entrer cette domination allemande dans la sphère militaire. Le fondateur de Geopolitical Futures, George Friedman, a écrit : « Collaborer sur les budgets de défense, avec chaque nation contribuant en fonction de la taille économique, signifierait que l’Allemagne serait à la fois la première puissance économique et militaire en Europe. »

L’ensemble du système de l’UE est conçu pour créer un super-État dépendant de, et dominé par l’Allemagne. Et la Grande-Bretagne quittant l’UE donne à l’Allemagne encore plus de pouvoir. L’opposition britannique est une des principales raisons pour lesquelles Bruxelles n’a pas été plus puissante.

En appelant toute l’Europe à soutenir Bruxelles, Macron demande essentiellement la reddition à l’Allemagne ! Plus l’Europe est unie, plus il sera difficile pour la Grande-Bretagne d’échapper aux griffes de l’Allemagne. Macron trahit la Grande-Bretagne et se rend à l’Allemagne !

Imaginez si un chancelier allemand prononçait un discours comme M. Macron, exigeant que toute l’Europe soutienne les diktats de Bruxelles. L’Allemagne n’oserait pas faire une telle proposition maintenant ! Mais c’est certainement dans l’intérêt de l’Allemagne—et Macron est celui qui pousse pour cela !

Lors d’un voyage en novembre 2018, Macron a déclaré au parlement allemand : « Si vous ne comprenez pas les mots de la France, souvenez-vous que la France vous aime » (je souligne tout au long). Il l’a dit juste après avoir appelé à une « véritable armée européenne » pour protéger l’Europe « vis-à-vis de la Chine, de la Russie et même des États-Unis d’Amérique » !

L’Amérique et la Grande-Bretagne ont littéralement sauvé la France, lors de deux guerres mondiales, d’être absorbée par l’Allemagne. Pourtant, aujourd’hui, la France méprise la Grande-Bretagne et l’Amérique et aime l’Allemagne ! C’est une tournure étonnante des événements !

Macron annonce la venue de cette armée européenne. Mais l’Allemagne sera celle qui fera que cela se produise, que le reste de l’Europe le veuille ou non, et beaucoup d’entre eux n’aimeront pas ça ! La Bible révèle dans Apocalypse 17 et d’autres passages que l’Union européenne sera réduite à 10 nations ou 10 rois.

Le regretté Herbert W. Armstrong l’a prédit pendant plus de 50 ans. Il a basé son avertissement sur la parole sûre de la prophétie biblique. Nous continuons de faire retentir cet avertissement. Dieu avertit et avertit parce qu’Il ne veut pas que l’humanité subisse cette souffrance. Mais nos nations, si elles ne se repentent pas, seront sévèrement punies.

La France et le Saint Empire romain

Alors que Macron cherche une alliance plus étroite avec l’Allemagne, il s’allie également avec la plus ancienne institution d’Europe : l’Église catholique romaine. Macron entraîne ainsi la France dans une dangereuse union église-État qui sévit sur le continent depuis des siècles : le Saint Empire romain.

Au nom de la religion, des millions de personnes ont combattu et sont mortes sur le continent européen. Pour avoir rejeté le catholicisme, beaucoup ont été torturés et tués par l’État mais sur l’ordre de l’église !

En raison de cette histoire, le gouvernement français est très sensible en matière de religion. Cela a donc été considéré comme une grande provocation lorsque Macron s’est adressé aux évêques de France en avril 2018 et a déclaré : « Nous partageons sans doute le même vague sentiment que le lien entre l’église et l’État a été endommagé, et nous le croyons tous les deux qu’il est important de le réparer. »

Ce lien a été endommagé en raison des guerres et du sang qu’il a causé au cours des siècles ! Pourquoi Macron veut-il le réparer maintenant ?

L’hebdomadaire Catholic Herald du Royaume-Uni donne un aperçu de la réponse. Dans « Pourquoi Macron courtise-t-il l’Église ? » le journal a noté que Macron « encourageait activement les catholiques français à participer à la vie française en tant que catholiques », probablement en partie comme une « stratégie pour relever le plus grand défi de la France : comment intégrer une population en croissance et, dans certaines zones, la population musulmane de plus en plus militante » (19 avril 2018 ; italique dans l’original).

Photo : Le pape François accueille Emmanuel Macron au Vatican.

En réponse à une population islamique croissante qui travaille activement pour influencer la politique européenne, Macron veut faire revivre les racines chrétiennes de l’Europe . Cela signifie le Saint Empire romain.

« Le discours de Macron aux catholiques pourrait-il être le début d’efforts pour repenser la laïcité [sécularité] de manière à ‘apprivoiser’ l’Islam en France ? », demandait l’article. « À ce stade, il est trop tôt pour le dire. Mais la poursuite de cet objectif reflète l’image de soi de Macron comme quelqu’un qui a l’intention de rénover la France en affrontant des problèmes qu’aucun politicien français depuis Charles de Gaulle n’a réussi à résoudre. »

Mais Macron a de plus grandes ambitions que de simplement repousser l’Islam politique.

« En effet, c’est parce que je refuse d’être indifférent », a déclaré Macron aux évêques, « que je suis conscient de la mesure dans laquelle l’histoire que l’État et l’Église partagent depuis si longtemps est maintenant semée de malentendus et de méfiance réciproque.… Mais aujourd’hui, en cette période de grande fragilité sociale, alors que même le tissu de la nation risque de s’effondrer, je pense qu’il est de ma responsabilité de ne pas laisser la confiance des catholiques pour la politique et les politiciens s’effriter. »

Macron a une vision très positive du Saint Empire romain. Il croit qu’en temps de crise, cet empire a besoin d’être ravivé.

Dans un article adressé aux citoyens européens et publié dans divers journaux le 5 mars 2019, M. Macron a écrit que l’avenir de l’Europe doit être discuté avec des « panels de citoyens et… des universitaires, des représentants du monde des affaires et du travail et des dirigeants religieux et spirituels. »

La politique et la religion fusionnent à nouveau en Europe ! Macron veut unir l’Europe à travers la foi catholique, s’opposer à l’Islam, et en même temps rompre avec l’Amérique et la Grande-Bretagne, qui sont principalement protestantes.

Mais Macron sait qu’il ne peut faire revivre le Saint Empire romain qu’avec le soutien non seulement de l’Église catholique romaine, mais aussi de l’Allemagne.

C’est exactement ce que la Bible prophétise arrivera !

La septième résurrection

La Bible parle de sept résurrections du Saint Empire romain. L’histoire en a déjà vu six. Il en reste encore une à venir.

Apocalypse 17 est une prophétie pour les « derniers jours », le temps dans lequel nous vivons en ce moment. Avec Daniel 2, il révèle que cette dernière résurrection du Saint Empire romain sera dirigée par 10 rois. Apocalypse 17 : 12-13 se lit : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »

Cette prophétie montre que l’Union européenne, qui compte actuellement 28 nations, sera réduite à 10 rois. La Grande-Bretagne s’est déjà retirée de l’UE. D’autres suivront ou seront expulsés.

Le verset 13 montre que ces 10 rois auront tous un esprit—et il tournera autour de l’esprit allemand et de l’esprit du Saint Empire romain. Ces rois « donneront leur puissance et leur autorité à la bête ». C’est une prophétie que ces nations seront ancrées à l’Allemagne ! De tous les pays, la France est la première à l’admettre ! La demande de Macron pour que la France s’allie à l’Allemagne et à l’Église catholique romaine accomplit cette prophétie à la lettre !

Ce chapitre utilise également le symbole d’une femme (versets 1-2) pour illustrer que cet empire est en union avec l’Église catholique. Même certains des plus anciens commentateurs de la Bible l’ont reconnu.

Cette résurrection du Saint Empire romain va faire des ravages ! Une centaine de prophéties dans votre Bible vous le disent ! Mais vous n’en entendez pas parler beaucoup dans ce monde, sauf dans ce magazine. Nous prophétisons depuis de nombreuses années. Dieu a donné un avertissement parce qu’Il ne veut pas que les gens souffrent. Il avertit également afin qu’ils puissent apprendre à quel point il peut être catastrophique de rejeter cet avertissement.

Le verset 14 explique comment cet empire finira : « Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’Il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. » Tout cela est prophétisé pour arriver juste avant la Seconde venue ! Cette bête sera détruite lorsque Jésus-Christ reviendra pour sauver l’humanité !

Le Saint Empire romain contre Israël

Le Saint Empire romain est l’ennemi juré d’Israël, la nation choisie par Dieu. Comme Herbert W. Armstrong l’a expliqué dans Les Anglo-Saxons selon la prophétie , Israël est plus que la petite nation juive du Moyen-Orient qui s’appelle Israël aujourd’hui. Cette nation est la Juda biblique, seulement une tribu d’Israël.

Certains prétendent que nous ne pouvons pas identifier les autres tribus d’Israël aujourd’hui. Mais réfléchissez sur ce que Genèse 49 : 1-2 dit : « Jacob appela ses fils, et dit : Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps [les derniers jours—selon la King James]. Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Ecoutez Israël, votre père. »

Le nom de Jacob a été changé en Israël lors de sa conversion. Maintenant, tout le monde devrait « écouter » ce message, et c’est pour « les derniers jours ». Ce n’était pas pour l’ancien Israël. Il est prophétisé que cela arrivera dans les derniers jours aux 12 tribus d’Israël, qui sont devenues des nations modernes ! Rejeter ce fait clair signifie rejeter l’autorité de la Bible !

Si Dieu donne une prophétie, vous pouvez être sûr qu’Il la révèle à Ses élus pour qu’ils la comprennent. Sinon, quel est le but de la prophétiser ?

Quand Dieu prophétise ce qui arriverait aux différentes tribus d’Israël juste avant le retour du Christ, nous devons savoir  elles se trouvent aujourd’hui. Dans Matthieu 10 : 6, Christ a dit à Ses disciples « allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël ». Les disciples savaient où ils étaient et nous pouvons connaître leur identité aujourd’hui. Si vous ne savez pas quelles sont ces tribus aujourd’hui, demandez notre livre gratuit Les Anglo-Saxons selon la prophétie . Il l’explique en détail.

Le Saint Empire romain a travaillé pendant des siècles pour cacher cette vérité à l’humanité. C’est une des raisons pour lesquelles l’Église catholique a cherché à contrôler l’éducation pendant tant de siècles. Mais Dieu a fait en sorte que cette vérité soit connue de nos jours. Nous pouvons savoir quelles sont ces nations.

Remarquez Genèse 49 : 22 : « Joseph est le rejeton d’un arbre fertile, le rejeton d’un arbre fertile près d’une source ; les branches s’élèvent au-dessus de la muraille. » Ce sont les promesses du droit d’aînesse. Cela a commencé avec la Grande-Bretagne—l’empire le plus puissant de tous les temps. À partir des îles britanniques, les colonies des descendants de Joseph—de ses petits-fils Éphraïm et Manassé, sur lesquels il a placé le nom d’Israël (Genèse 48 : 13-16)—se sont répandues autour de la Terre. Éphraïm et Manassé étaient une nation jusqu’à ce qu’ils se séparent, et Manassé devint les États-Unis, la plus grande nation de tous les temps. Ses « branches s’élèvent au-dessus de la muraille » aussi, par son influence mondiale.

Pourquoi la Grande-Bretagne et l’Amérique sont-elles si riches depuis si longtemps ? Parce que les promesses du droit d’aînesse que Dieu a faites à Israël ont été transmises à Éphraïm et Manassé. Dieu ne choisit pas de favoris ici. Mais Il bénit l’obéissance—dans ce cas, l’obéissance d’Abraham.

Genèse 49 : 23-24 dit : « Ils l’ont provoqué, ils ont lancé des traits ; les archers l’ont poursuivi de leur haine. Mais son arc est demeuré ferme, et ses mains ont été fortifiées par les mains du Puissant de Jacob : il est ainsi devenu le berger, le rocher d’Israël. » Les descendants de Joseph ont donc de nombreux ennemis. Mais Dieu a promis de les protéger. Le terme « rocher d’Israël » est utilisé comme un type du trône même de David et, surtout, un type de Jésus-Christ, notre Rocher, notre Pierre et notre Berger. Il s’occupe de nous, et Il nous donne ces promesses de droit d’aînesse et de protection.

Dieu finira par verser ces bénédictions sur toute l’humanité alors qu’ils apprennent à lui obéir. Mais en cette fin des temps, l’accent est mis sur trois nations : les nations du droit d’aînesse—les États-Unis et la Grande-Bretagne—et la nation du sceptre, Juda. Juda, le père des Juifs d’aujourd’hui, a reçu la promesse du sceptre (verset 10). De sa lignée sont nés des rois qui se sont assis sur le trône de David, qui est toujours sur cette Terre en ce moment. Des puissances étrangères ont tenté de détruire ce trône depuis ses débuts. Le Saint Empire romain a également tenté de détruire le trône de David qui a été planté en Grande-Bretagne, mais a échoué.

Tristement, les descendants de Joseph n’ont pas suivi les pas d’Abraham. Au lieu de cela, ils se sont rebellés contre Dieu. Leurs bénédictions se transforment donc en malédictions (Deutéronome 28). Nous sommes dans « les derniers jours » maintenant, c’est donc une prophétie dont nous devons nous préoccuper. Pour la comprendre, il est crucial de comprendre que Ruben dans la prophétie biblique se réfère à la France. (Ceci est également expliqué dans Les Anglo-Saxons selon la prophétie .)

Les Français sont un peuple formidable. Mais en flirtant avec le Saint Empire romain, ils s’accrochent à quelque chose de vraiment dangereux.

La France dans la prophétie

Voici comment Jacob a commencé la prophétie dans Genèse 49 : « Ruben, toi, mon premier-né » (verset 3). Saviez-vous que Ruben aurait dû recevoir toutes ces grandes promesses de droit d’aînesse et être une nation riche comme la Grande-Bretagne et l’Amérique ?

La France aurait dû recevoir ces promesses, mais à cause des péchés de Ruben, les promesses du droit d’aînesse ont été données plutôt à Joseph. Précédemment dans le récit de la Genèse, nous lisons comment Ruben a trahi Joseph. C’est aussi une prophétie pour cette fin des temps : Ruben va se retourner contre son frère Joseph. C’est une tragédie, car la France fait aussi partie d’Israël.

Le verset 3 continue : « Ruben, toi, mon premier-né, ma force et les prémices de ma vigueur, supérieur en dignité et supérieur en puissance. » Dieu a des choses très élogieuses à dire sur la France. Mais Il a également quelques critiques : « Impétueux comme les eaux, tu n’auras pas la prééminence ! Car tu es monté sur la couche de ton père, tu as souillé ma couche en y montant » (verset 4). Autrefois, Ruben avait des relations avec la concubine de son père. Cette indiscrétion lubrique était un gros problème pour Ruben, et la France l’a toujours aujourd’hui.

Les Français ont toujours les mêmes caractéristiques que Ruben avait autrefois. Cela fait partie de la raison pour laquelle la France est « impétueuse comme les eaux », ce qui signifie qu’elle peut être manipulée par un pays comme l’Allemagne.

Sachez que Dieu aime toujours profondément le peuple français. Les Français sont un peuple formidable, tout comme les Allemands. Mais en flirtant avec le Saint Empire romain, ils s’accrochent à quelque chose de vraiment dangereux !

L’Amérique a restauré l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale grâce au plan Marshall. Cela a également beaucoup aidé la France. Mais l’Allemagne et la France vont maintenant trahir l’Amérique et la Grande-Bretagne et même la nation juive. Au niveau national, les cibles principales du Saint Empire romain sont l’Amérique, la Grande-Bretagne et la nation juive du Moyen-Orient. Dieu punira ces nations plus que les autres parce qu’elles ont été si richement bénies et n’ont pas écouté le message de Dieu.

Une puissance militaire prophétisée

Macron cherche à rétablir le lien entre l’Église catholique et l’État. Mais le Saint Empire romain était non seulement célèbre pour son union église-État, mais aussi pour ses forces armées.

Macron appelle à la fois à une armée européenne et à plus d’implication religieuse. C’est exactement ce qu’est le Saint Empire romain. Cet empire a un gouvernement, une religion, une armée et il règne sur diverses nations.

Mais le soi-disant Saint Empire romain n’est pas du tout saint. Il a provoqué à plusieurs reprises des fleuves de sang.

Apocalypse 13 et 17 contiennent certaines des prophéties les plus détaillées de cet empire dans le Nouveau Testament. Apocalypse 13: 4 se lit comme suit : « Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ? »

Le monde entier demandera qui pourra rivaliser militairement avec cet empire. Il s’agit d’une prophétie selon laquelle l’Europe disposera d’une armée puissante ! La France le veut et entre à nouveau dans cette union du Saint Empire romain. Mais les Français ne réalisent pas que cela les conduit à adorer le diable, comme son principal outil militaire et religieux, symbolisé par le grand dragon ! (Apocalypse 12 :12).

L’Allemagne voulait depuis longtemps une armée européenne. Elle cherche à faire revivre la puissante armée du Saint Empire romain. Les Allemands ont prévu cela avant la fin de la Seconde Guerre mondiale. Nous devons voir ce que Dieu fait et pourquoi Dieu permet que cela se produise. En fait, Il met même dans leurs esprits d’exécuter cela ! (Apocalypse 17 : 17).

La France peut être celle qui appelle à une puissante armée européenne, mais l’Allemagne a le pouvoir de la créer ! Les gens n’en parlent pas parce qu’ils ne veulent pas faire face à la réalité.

La Bible révèle à maintes reprises que les amoureux de l’Amérique et de la Grande-Bretagne vont les trahir (par exemple, Ézéchiel 23). L’Amérique et la Grande-Bretagne dépendent aujourd’hui de leur prestige mondial et de leur gloire passée. Mais nous ne pouvons pas nous protéger, même si nous pensons que nous le pouvons. C’est une leçon douloureuse que nous devons encore apprendre.

Se tourner vers le Berger

Dieu veut que nous nous tournions vers notre Berger « le berger, la pierre d’Israël ». Dieu est la source et le fondement de toutes nos bénédictions. Notre peuple devrait avoir une certaine humilité et reconnaître que Dieu est derrière toute sa prospérité. Mais ce monde ne regarde pas vers Dieu.

Un berger regarde et protège les moutons. Sans berger, nous sommes des moutons impuissants qui serons dévorés par des loups voraces ! Aujourd’hui, Israël a rejeté son Berger. Le Saint Empire romain se lève maintenant pour dévorer ses bénédictions.

Chacun de nous a besoin de ce Berger dans nos vies, personnellement, ou nous sommes tous aussi impuissants que des moutons. Nous devons toujours nous rappeler de regarder vers ce Rocher, Jésus-Christ. Il sera votre Berger et veillera sur vous et vous protégera.

Voici une autre prophétie pour la fin des temps : « Et toi, fils de l’homme, je t’ai établi comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu dois écouter la parole qui sort de ma bouche, et les avertir de ma part » (Ézéchiel 33 : 7). Dieu veut que vous écoutiez Sa sentinelle, et vous devez savoir qui il est. Ce message est envoyé dans les derniers jours pour avertir Israël, principalement, mais le reste du monde aussi.

Israël sera puni en premier à cause de ses grands péchés. Le verset 11 se lit : « Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ? » Ce message pourrait-il être plus fort ? Dieu veut que nous nous détournions de notre mauvaise voie ! Il sera alors notre Berger et nous sauvera, et tout ira bien !

Daniel 2 : 44 prophétise ceci au sujet de ces 10 rois : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; Il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et Lui-même subsistera éternellement. » Les saints de Dieu—ceux qui défendront Christ et Son message et qui avertissent Israël aujourd’hui—recevront ce Royaume. Ils auront des positions et des récompenses comme personne n’a jamais eu !

Nous avertissons les gens aujourd’hui que la grande Tribulation et le Jour du Seigneur arrivent ! Dieu veut empêcher cela. Il veut que nous vivions, physiquement et spirituellement, et que nous prospérions de toutes les manières. Mais si Israël ne tient pas compte de Son message, alors Il doit les punir comme aucun peuple n’a jamais été puni.

C’est à nous de déclarer ce message et à Israël d’en tenir compte. Dieu bénira tous ceux qui soutiennent le message de Dieu maintenant ou en tiennent compte à l’avenir. Jésus-Christ est sur le point de revenir pour apporter la prospérité à toute l’humanité. Ceux qui soutiennent le message de Dieu aujourd’hui seront protégés de la Tribulation à venir et gouverneront avec Christ pour l’éternité ! Quel grand espoir nous avons si nous nous tournons vers notre Berger !

Source: La Trompette

Des animaux sauvages attaquent les gens à Chicago


Les attaques d’animaux sauvages sur des personnes sont de plus en plus signalées comme ce qui vient de se passer à Chicago où deux personnes, un garçon de 5 ans et un homme adulte, ont été attaqués par des coyotes.

Un incident s’est produit dans l’après-midi de mercredi lorsqu’un coyote a tendu une embuscade à un garçon près du musée de la nature Peggy Notebaert dans le quartier de Lincoln Park. Et son gardien a dû se battre avec l’animal qui a également été rejoint par deux bons samaritains dans la lutte pour le faire fuir.

Le garçon de 6 ans a été conduit à l’hôpital où la police dit que son état s’est stabilisé après que le coyote l’ait mordu plusieurs fois à la tête devant le musée de la nature de Lincoln Park.

Après l’attaque, le coyote s’est enfui en courant et a été signalé comme étant toujours en liberté avec des voitures de police à sa recherche.

Ces derniers jours, des coyotes ont été aperçus dans les rues du North Side, où ils s’attaquaient jusqu’à présent aux chiens. Mais ils auraient aussi chassé des gens et leurs animaux de compagnie avant ces attaques contre les humains.

Dans un autre incident survenu plus tard le même jour, un coyote a tendu une embuscade par derrière à un homme qui avait été soigné à l’hôpital pour des morsures, mais on ne sait pas si c’était le même animal sauvage qui avait attaqué le garçon.

Et une observation rapportée de l’un des animaux dans le parc Oz a incité les autorités à fermer deux écoles voisines où les élèves étaient empêchés de sortir.

Les responsables de Chicago Animal Care and Control ont déclaré qu’il n’y avait pas eu d’attaque de coyotes à Chicago depuis des décennies et que les animaux n’agissaient pas normalement puisqu’ils fuient généralement les humains.

Mais ces derniers temps, on a signalé des comportements bizarres chez les animaux sauvages qui s’attaquent aux humains. Récemment, on a aussi rapporté comment des porcs sauvages ont attaqué et tué une femme à Houston.

Dans l’étrange cas qui a intrigué les enquêteurs, le shérif a déclaré que la femme était sortie de sa voiture et se dirigeait vers la porte d’entrée de la maison lorsque les animaux l’ont attaquée.

Elle a été retrouvée morte dans la cour entre sa voiture et la porte d’entrée avec une grave blessure à la tête et plusieurs autres blessures sur le corps correspondant à des morsures d’animaux. Le médecin légiste a dit qu’en 35 ans, c’était l’une des pires choses qu’ils avaient vues.

Les attaques d’animaux contre les humains sont de plus en plus fréquentes, les scientifiques signalant que le taux de toutes les blessures causées par des attaques d’animaux a augmenté au cours des dix dernières années.

Comme les blessures liées aux animaux ont entraîné des coûts de soins de santé de plus de 1 milliard de dollars par an aux États-Unis selon l’étude.

La prophétie (Lévitique 26) concernant les bénédictions de l’obéissance ou les jugements de la désobéissance dit :  » Si vous marchez contre moi et ne voulez pas m’obéir… j’enverrai aussi des bêtes sauvages parmi vous… « .

Et les prophéties bibliques (Apocalypse 6) prédisent que dans les derniers jours, les gens seront de plus en plus tués par « les bêtes » ou les animaux sauvages de la terre.

Ces événements et conditions qui se produisent maintenant sont des signes indiquant l’accomplissement imminent des prophéties des Derniers Jours à la fin de cet âge révélant qu’il est temps de se préparer pour l’apparition imminente de Jésus-Christ pour Son Église en naissant de nouveau spirituellement dans le Royaume de Dieu comme Jésus a dit que nous le devions (Jean 3) et Ses Apôtres qui ont été mandatés (Matthieu 16:19) ont décrit comment (Actes 2).

Source: Signs of the Last Days

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Washington détaille ses sanctions contre Téhéran


Les États-Unis ont détaillé vendredi leur nouvelle salve de sanctions contre l’Iran. Après les tirs de missiles iraniens contre des bases américaines en Irak en réponse à l’assassinat du général Soleimani par un drone américain, Donald Trump avait finalement opté pour l’arme économique plutôt que militaire. Ces nouvelles sanctions visent l’industrie, mais aussi huit dignitaires iraniens.

Ces huit responsables iraniens sont impliqués selon Washington dans les tirs de missiles contre les bases américaines en Irak. Certains font déjà l’objet de sanctions américaines. Cette nouvelle salve vise aussi 17 producteurs de métaux et des sociétés minières, acier et aluminium, des composants militaires cruciaux pour la construction d’armement, assure le secrétaire au Trésor américain.

Mais selon de nombreux experts, l’effet sur le régime risque d’être négligeable, car « en matière de pression économique sur l’Iran, l’administration Trump est victime de son succès, explique l’un d’eux au New York TimesNous sommes déjà au bout de ce que nous pouvons faire en matière de pression économique maximale ».

La dernière série de sanctions américaines contre l’Iran remonte à décembre, elle visait la principale compagnie de transport du régime accusée d’envoyer des matériels destinés à la construction de missiles et au programme nucléaire, mais aussi de l’argent vers le Hezbollah libanais et le régime syrien.

Mais les principales sanctions visent le pétrole de la République islamique. En avril, Washington mettait fin à l’exemption accordée à 8 pays dont la Chine d’importer du brut iranien. « Nous avons confiance à 100% dans le fait que ces sanctions fonctionnent, assure le secrétaire au Trésor. Sans ces sanctions, dit Steve Mnuchin, l’Iran aurait récolté des dizaines de milliards de dollars. »

Source: RFI

Israël s’attend à une riposte après la mort du général iranien Qassem Soleimani


Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a défendu l’opération américaine au cours de laquelle le chef des Forces Al-Qods des gardiens de la révolution iraniens a été tué.

L’assassinat par les Etats-Unis de Ghassem Soleimani, chef des Forces Al-Qods des gardiens de la révolution iraniens, vendredi 3 janvier, est une bonne nouvelle pour l’Etat hébreu.

A la fois parrain du Hezbollah libanais et responsable de l’implantation de Téhéran en Syrie, le général iranien représentait une menace de premier ordre pour Israël. Mais l’annonce de sa mort lui réserve peut-être des lendemains plus sombres. Grand allié des Etats-Unis dans la région, Israël pourrait s’attendre à d’éventuelles représailles de la part de l’Iran ou des groupes armés de la région alignés sur Téhéran.

Vendredi matin, le ministre israélien de la défense, Naftali Bennett, a convoqué les hauts responsables de l’armée pour une « évaluation de la situation » au quartier général de l’armée à Tel-Aviv. Les autres ministres ont ensuite été avisés de ne pas commenter publiquement l’opération américaine. Interrompant son voyage en Grèce après la conclusion, la veille, d’un accord sur le projet de gazoduc EastMed, le premier ministre Benyamin Nétanyahou a tenu à s’exprimer sur le sujet. Affirmant que les Etats-Unis avaient, « comme Israël », le droit de se défendre, il a ensuite félicité le président américain Donald Trump d’avoir agi « rapidement, avec force et de manière décisive ». Selon des sources citées samedi dans la presse américaine, le premier ministre israélien avait été averti de l’opération avant sa mise en œuvre.

Niveau d’alerte sécuritaire relevé

Selon les médias locaux, l’armée israélienne aurait augmenté ses systèmes de défense aérienne et terrestre, anticipant d’éventuelles représailles de la part des alliés de l’Iran : le Hezbollah au Liban, ou encore le Hamas et le Jihad islamique dans la bande de Gaza. Dans le nord du pays, le mont Hermon a été fermé aux visiteurs. L’Etat hébreu a également relevé le niveau d’alerte sécuritaire dans ses ambassades à l’étranger. « Israël n’a pas peur, assure cependant Yaakov Amidror, ancien conseiller pour la sécurité nationale de M. Nétanyahou. Israël est simplement très prudent et se prépare, au cas où. Un de nos plus grands ennemis a été tué : c’est plutôt une bonne nouvelle. »

Après l’assassinat du général Soleimani par les Etats-Unis, l’Iran s’interroge sur ses représailles

L’Etat hébreu considère depuis longtemps Ghassem Soleimani comme un défi majeur pour sa sécurité. Alors qu’il aurait eu plusieurs occasions, ces dernières années, de l’assassiner, les Etats-Unis l’en auraient, à chaque fois, dissuadé. Le général iranien a d’abord contribué à faire de la milice chiite du Hezbollah l’une des grandes organisations politiques et militaires du Liban. Il était également l’artisan de l’implantation militaire de l’Iran en Syrie. Depuis 2011, pour y empêcher le déploiement de forces et d’équipements iraniens qui pourraient viser son territoire, l’aviation israélienne a entrepris des frappes aériennes préventives en territoire syrien, ciblant des convois d’armes destinés au Hezbollah ainsi que des infrastructures attribuées aux Forces Al-Qods et aux milices chiites qui lui sont affiliées.

Source: Le Monde

Le Koweït appelle à une position arabe unifiée après l’attaque américaine contre l’Iran


Le président de l’Assemblée nationale koweïtienne, Marzouq Al-Ghanim, a annoncé vendredi que les récents développements exigent une position unifiée en ce qui concerne la direction politique, tandis que les Émirats arabes unis (EAU) ont appelé à donner la priorité à la pratique et à la sagesse, suite à l’assassinat de Qassem Soleimani.

Al-Ghanim a posté sur son compte Twitter : « Les développements rapides, qui ont eu lieu dernièrement, sont très alarmants, et nécessitent une cohésion sociale forte et réelle, loin des réactions émotionnelles, des tensions et des actions irresponsables, au détriment de l’intérêt national du Koweït ».

Il a ajouté : « En tant que Koweïtiens, nous avons traversé les situations les plus difficiles, et nous avons toujours réussi à survivre aux épreuves grâce à notre sens de la solidarité, à la tolérance de nos différences, et à agir avec une vision à long terme concernant l’avenir de notre pays et de nos enfants ».

Le ministre d’État des affaires étrangères des Émirats arabes unis, Anwar Gargash, a appelé à donner la priorité aux solutions politiques plutôt qu’à la confrontation et à l’escalade.

Gargash a posté sur Twitter : « A la lumière des développements régionaux rapides, toutes les parties devraient privilégier la sagesse et l’équilibre, et se concentrer sur la recherche de solutions politiques au lieu de s’engager dans des confrontations et d’escalader la situation. »

Il a continué dans le même tweet : « Les problèmes auxquels la région est confrontée sont complexes et cumulatifs, en raison d’une crise de confiance entre les parties concernées. Traiter ces questions de manière rationnelle nécessite une approche calme et sans émotion. »

La télévision officielle irakienne a cité une source des médias des Forces de mobilisation populaire (FMP), à l’aube du vendredi, indiquant que le général de division Soleimani, commandant de la force de Quds, et Abu Mahdi Al-Muhandis, chef adjoint des FMP, ont été tués lors d’un raid aérien qui a visé leur véhicule sur la route de l’aéroport de Bagdad.

Ces développements sont survenus après que des dizaines de manifestants aient pris d’assaut le siège de l’ambassade américaine à Bagdad mardi dernier, et aient mis le feu à deux portes et à des tours d’observation, avant que la police anti-émeute irakienne ne parvienne à repousser les manifestants loin des environs de l’ambassade.

L’incursion était une réponse aux frappes aériennes menées par les forces américaines, dimanche, visant des sites de la Brigade irakienne du Hezbollah, une des factions du PMF dans le gouvernorat d’Al-Anbar, qui ont fait 28 morts et 48 blessés parmi les combattants affiliés au bataillon attaqué.

Les Etats-Unis ont lancé des frappes aériennes en réponse aux attaques de missiles menées par les factions contre les bases militaires irakiennes accueillant des soldats et des diplomates américains, au cours desquelles un entrepreneur civil américain a été tué près de la ville de Kirkouk.

Les responsables américains ont accusé l’Iran de lancer des attaques de missiles contre les bases militaires accueillant des soldats et des diplomates américains en Irak, par l’intermédiaire de ses mandataires des factions chiites, ce que Téhéran a nié précédemment.

Source: Middle East Monitor

Traduit par: SENTINELLE SAPS