Le Faux-Prophète donne sa bénédiction à Emmanuel Macron pour être le leader mondial


Emmanuel Macron, qui se prépare à prendre le pouvoir en tant que leader mondial du plan international Covid-19, a reçu le soutien fervent du pape François lors d’un échange téléphonique aujourd’hui à Paris.

Hier encore, nous vous avons raconté comment le président français Emmanuel Macron avait conclu une alliance avec le Conseil de sécurité de l’ONU pour prendre les rênes du pouvoir dans le nouvel ordre mondial naissant, ce qui n’est pas une mince affaire. C’était la première étape. Aujourd’hui, la deuxième étape est franchie, car il a été révélé qu’Emmanuel Macron a eu un entretien téléphonique avec le pape François, où il a reçu sa « bénédiction » et son soutien total pour relancer l’économie mondiale.

« Voici qu’une vierge est enceinte et qu’elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie : Dieu avec nous. » Matthieu 1:23 (KJB)

Nous vous avons parlé de la nature curieuse de ce diable de Judas Iscariote, le fils de la perdition, et de l’homme qui va encore monter sur scène en tant qu’Antéchrist. Dans une récente étude biblique, nous vous avons montré comment Satan veut ce que Dieu a, c’est pourquoi nous voyons dans Luc, l’Antéchrist venir contre Jérusalem, la Cité de Dieu. Nous vous avons également montré comment Judas s’est pendu, non pas par désespoir, mais par pure moquerie et par mépris de ce que Jésus ferait sur la croix 12 heures plus tard. Sachant cela, ne serait-ce pas comme Satan que son Antéchrist s’appelle Emmanuel, ce qui signifie « Dieu avec », comme une autre chance de s’en prendre au Tout-Puissant qu’il déteste si passionnément ?

Comment le pape François s’appelle-t-il ? Il se nomme lui-même « saint père », un titre volé à Dieu dans Jean 17. Alors, mettons toutes les cartes sur la table maintenant, d’accord ?

« Et maintenant je ne suis plus dans le monde, mais ceux-ci sont dans le monde, et je viens à toi. Saint-Père, garde par ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un, comme nous. » Jean 17:11 (KJB)

Nous avons le faux prophète, le pape François, qui opère sous un nom volé à Dieu, et qui donne sa bénédiction sulfurique à Emmanuel Macron, aspirant à l’Antéchrist, dont le nom signifie littéralement « Dieu avec nous ». Macron veut prendre le pouvoir du Nouvel Ordre Mondial, et le Conseil de Sécurité des Nations Unies ainsi que le Pontifex Maximus de Rome l’ont approuvé. Tous ces villageois de la fin des temps cherchent le monde entier comme s’ils s’entraînaient pour les Jeux Olympiques de l’Apocalypse 13.

On aurait 18 mois, les gens, 18 mois. Souvenez-vous de ça.

Source: NTEB

Emmanuel Macron se positionne comme leader dans une interview à Financial Times contre le contre le Covid-19 et annonce un moment de vérité pour l’Europe..

«  »Je crois que notre génération doit savoir que la bête de l’événement est là. Elle arrive. Et qu’il s’agisse du terrorisme, de cette grande pandémie ou d’autre choc. Il faut la combattre quand elle arrive avec ce qu’elle l’a de profondément inattendue, implacable. Il faut le faire en restant conforme à ces principes et ne rien céder mais en étant disponible à l’événement pour qu’advienne quelque chose de nouveau. « 

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Le Vatican rejoint IBM et Microsoft pour réclamer une réglementation sur la reconnaissance faciale


Le Vatican s’est associé vendredi aux géants de la technologie que sont Microsoft et IBM pour promouvoir le développement éthique de l’intelligence artificielle (IA) et appeler à la réglementation des technologies intrusives telles que la reconnaissance faciale.

Les trois ont déclaré que l’IA devait respecter la vie privée, travailler de manière fiable et sans parti pris, tenir compte des droits de l’homme et agir de manière transparente.

Le pape Francois, qui a fait part de ses inquiétudes quant à la diffusion incontrôlée des technologies d’IA, a apporté son soutien dans un discours lu en son nom lors d’une conférence à laquelle ont participé le président de Microsoft, Brad Smith et le vice-président exécutif d’IBM , John Kelly. Le pape est malade et n’a pas pu prononcer le discours lui-même.

Appelant à un développement éthique des algorithmes, connu sous le nom d' »algor-éthique », Francois a mis en garde contre les dangers de l’utilisation de l’IA pour extraire des données à des fins commerciales ou politiques, souvent à l’insu des individus.

« Cette asymétrie, par laquelle une poignée d’élus savent tout de nous alors que nous ne savons rien d’eux, ternit la pensée critique et l’exercice conscient de la liberté », a-t-il déclaré dans son message.

« Les inégalités se creusent énormément ; le savoir et la richesse s’accumulent entre quelques mains, ce qui présente de graves risques pour les sociétés démocratiques », a-t-il déclaré.

Le document conjoint fait spécifiquement référence à l’abus potentiel de la technologie de reconnaissance faciale.

« De nouvelles formes de réglementation doivent être encouragées pour promouvoir la transparence et le respect des principes éthiques, en particulier pour les technologies avancées qui risquent davantage d’avoir un impact sur les droits de l’homme, comme la reconnaissance faciale », selon le document.

La police a utilisé des systèmes de reconnaissance faciale pour enquêter sur des crimes, et les entreprises du Fortune 500 ont utilisé l’IA pour vérifier les candidats à un emploi – deux exemples de tâches à haut risque où le déploiement de logiciels imprécis ou biaisés pourrait entraîner des dommages.

Il n’a pas été immédiatement clair si d’autres entreprises technologiques pourraient adhérer au document, ni comment les signataires mettraient en œuvre les principes.

IBM, par exemple, veut qu’un médecin soit au courant lorsque sa technologie d’IA fait des recommandations en matière de soins de santé – ce qui pourrait augmenter avec le temps suite à un accord avec l’hôpital pour enfants Bambino Gesù de Rome, propriété du Vatican.

Ce partenariat se concentrera sur le développement d’une technologie permettant d’accélérer le diagnostic et le traitement des patients atteints de tumeurs cérébrales.

IBM et Microsoft ont toutes deux déclaré qu’elles refusaient de faire des affaires lorsqu’elles ne se sentaient pas à l’aise avec la façon dont un client voulait utiliser leur technologie.

La conférence de Rome est le dernier exemple en date où le Vatican tente de rester à l’avant-garde en matière de technologie et de questions sociales afin d’influencer les pionniers de l’avenir, quelle que soit leur religion.

Les responsables du Vatican ont déclaré qu’ils pourraient fournir des éléments pour un éventuel document papal sur l’IA, tout comme les réunions avec les scientifiques ont contribué à la rédaction de l’encyclique « Laudato Si » du pape sur la protection de l’environnement, qui fera date en 2015.

Source: Yahoo News

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Le Pacte Éducatif proposé par le Pape François (REPORTÉ A OCTOBRE 2020)


Face aux risques sanitaires que représente le Covid-19 (coronavirus), la Congrégation pour l’Éducation Catholique a décidé de reporter la rencontre sur le Pacte Éducatif, initialement prévue du 10 au 17 mai 2020, à Rome. La rencontre aura désormais lieu la semaine du 11 au 18 octobre 2020, à Rome, et la signature du Pacte Éducatif le 15 octobre de cette semaine.

Pour rappel :

Sa Sainteté le Pape François a invité tous les personnes, qu’ont au cœur l’éducation et provenants du monde social, politique, éducatif et religieux, à signer un Pacte Educatif (Global Compact on Education en anglais) le 14 mai 2020 (salle Paul VI du Vatican).

Ensemble, au nom des peuples du monde, ils signeront le « Pacte mondial sur l’éducation », que chacun s’engagera à mettre en œuvre dans sa propre sphère et à diffuser le plus largement possible. Le but est un changement de mentalité à travers l’éducation, en réponse des défis actuels.

Le Saint-Siège assure sa contribution à travers ses 216.000 établissements catholiques dans le monde, avec plus de 60 millions d’éléves, et 1.750 universités catholiques, avec plus de 11 millions d’étudiants de différentes cultures et réligions.

Avant la date susmentionnée, déjà des écoles, universités catholiques et non catholiques ont organisé des jours de réflexion et de débat sur la dimension anthropologique, politique, culturelle, interreligieuse, sociale et pédagogique de ce Pacte Globale. A ce propos pour les dates des conférences, ateliers et réunions concernées voir la liste ci-dessous :

-  16 et 17 septembre 2019 Fondation pontificale « Gravissimum educationis » sur le thème « Democratie : une urgence éducative dans des contextes pluriculturels et plurireligieux »
-  31 octobre 2019 Université Pontificale Lateranense sur « Education, droits de l’homme, paix. Les instruments de l’action interculturelle et le role des religions »
-  Novembre 2019 Réunion sur le Document de Abu Dhabi du 4 février 2019 (dates à préciser)
-  14 – 16 janvier 2020 Université Pontificale « Antonianum » avec l’Institut Théologique « Seraphicum » sur « La Nature et l’environnement dans le Pacte éducatif : la beauté rend l’homme bien »
-  30, 31 janvier et 1 février 2020 Université Catholique LUMSA avec la Grande Ecole EIS sur « Construir la communauté. La proposition du Service Learning »
-  6 et 7 février 2020 Academie Pontificale des Sciences Sociales propose un atelier sur « Education : the Global Compact »
-  22 février 2020 Université Pontificale Salésienne avec l’Auxilium (siège : Città dei ragazzi) sur le thème « We are we share we care. Comparaison des générations pour une alliance éducative »
-  24 février 2020 le Centre « Centre Card.Bea » (Gregoriana) et Institut Pontifical d’Etudes Arabes et Islamiques sur « L’image de l’autre dans ses propres traditions : quelles ressources nos traditions religieuses et culturelles possèdent, par rapport à la construction d’une fraternité universelle ? »
-  13 mars 2020 Université Catholique du Sacre Cœur (Brescia, Italie) sur « Sciences politiques et pédagogiques – le défis éducatif pour la coopération internationale »
-  24 mars 2020 la « Città dei Ragazzi » propose « Parcours de citoyenneté, de l’exclusion à l’inclusion »
-  Avril 2020 Institut universitaire « Sophia » de Loppiano (FI) propose des rencontres pour les étudiants sur « la troisième mission et l’engagement des études : leadership pour nouvelles routes »
-  22-26 avril 2020 le Village pour la Terre sur « Il y a un monde que t’attends »
-  Mai 2020 Fondation Pontificale « Scholas Occurrentes » propose une conférence mondiale des « Cattedre Scholas »

Source: Assau

Trump se prépare-t-il à combiner son deal du siècle pour le Moyen-Orient avec l’initiative du pape François sur les religions abrahamiques ?


Le président Trump a annoncé qu’il était enfin prêt à révéler son plan de paix au Moyen-Orient, le « Deal Of The Century », et a demandé à Benjamin Netanyahu de s’envoler pour Washington mardi prochain. Quel est le rapport avec Chrislam ? Beaucoup de choses.

Soudain, tout commence à prendre un sens. D’un côté, je regarde Donald Trump depuis trois ans et demi, l’homme que Dieu a mis au pouvoir de la nation la plus forte et la plus prospère du monde, qui fait des choses étonnantes pour la nation d’Israël. La chose qu’il veut le plus faire en Israël est son plan de paix au Moyen-Orient « Deal Of The Century », dirigé par son beau-fils juif, Jared Kushner.

C’est pourquoi, écoutez ce que dit l’Eternel, vous, les moqueurs, vous, les chefs de ce peuple, qui régnez à Jérusalem. Voici ce que vous dites : « Nous avons fait alliance avec la mort et, avec le séjour des morts, nous avons fait un pacte : quand le flot débordant déferlera, il ne viendra pas jusqu’à nous, car nous nous sommes fait du mensonge un abri, et la duplicité sera notre refuge. » C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : « Je vais placer en Sion, une pierre servant de fondation, une pierre éprouvée, une pierre angulaire d’une grande valeur, servant de fondement solide : celui qui la prend pour appui ne sera pas réduit à fuir. (Esaie 28:14-16)

De l’autre côté, j’ai observé le pape François au cours des 7 dernières années, tissant et complotant pour construire la religion mondiale unique de Chrislam. En 2019, les choses ont atteint un point culminant lorsque Chrislam, autrement connu sous le nom d’Initiative des religions abrahamiques, a finalement été officialisé. Le pacte de paix connu sous le nom de « Fraternité humaine pour la paix mondiale » a été signé par le pape François et le cheikh Ahmed al-Tayeb, et scellé en s’embrassant sur la bouche.

Pendant un certain temps, j’ai considéré ces deux paradigmes comme quelque chose qui se passait séparément l’un de l’autre, jusqu’à aujourd’hui. Ce qui m’a toujours préoccupé, c’est de savoir comment combiner les deux et faire en sorte que toutes les parties soient heureuses en même temps. C’était apparemment impossible. Puis la semaine dernière, l’ambassadrice des États-Unis auprès du Saint-Siège, Callista Gingrich, a tenu une réunion dans son bureau au Vatican et a déclaré au pape François que les États-Unis étaient « pleinement engagés à travailler avec vous pour faire avancer nos objectifs communs de respect mutuel, de liberté religieuse et de coexistence pacifique » en ce qui concerne l’Initiative des religions abrahamiques, également connue sous le nom de Chrislam.

Fuites concernant le prochain « Deal Of The Century » :

  • Souveraineté israélienne dans plus de 100 colonies de Cisjordanie, dont toutes sauf 15 seraient adjacentes à la territorialité. (On estime que 400 000 Juifs vivent dans quelque 120 colonies officielles).
  • Souveraineté israélienne sur l’ensemble de Jérusalem, y compris la vieille ville, avec seulement une « représentation palestinienne symbolique » à Jérusalem.
  • Si Israël acceptait l’accord, et les Palestiniens le rejetaient, Israël aurait le soutien des États-Unis pour commencer à annexer des colonies unilatéralement.
  • Les Palestiniens se verront accorder le statut d’État, mais seulement si Gaza est démilitarisée, si le Hamas abandonne ses armes et si les Palestiniens reconnaissent Israël comme un État juif avec Jérusalem comme capitale.

Hier encore, le vice-président Mike Pence est arrivé au Vatican pour ce qui a été qualifié de « rencontre », puis a surpris tout le monde en se transformant en réunion de haut niveau à huis clos sur un sujet si sensible qu’aucune des parties n’était disposée à en discuter. Je parie que c’était à propos de Chrislam. Et quelques heures à peine après cette bombe, le président Trump a annoncé qu’il était enfin prêt à révéler son plan de paix au Moyen-Orient, le « Deal Of The Century », et a demandé à Benjamin Netanyahu de se rendre à Washington mardi prochain, pour une réunion sur ce même sujet.

Voyez-vous où tout cela nous mène ? Trump a la relation avec Israël, le pape François a la relation avec les musulmans, mettez les deux ensemble et….la paix au Moyen-Orient ? Il me semble bien que oui. L’ingrédient manquant qu’aucun autre leader politique n’a eu au cours des 70 dernières années est Chrislam. Rick Warren l’a lancé, a passé le relais avec le soutien évangélique total au pape François, le pape a ensuite signé un pacte avec l’Islam, et l’administration Trump a apporté son soutien total la même semaine en annonçant qu’elle était enfin prête avec le plan de paix. Dans l’ensemble, l’harmonie est totale et complète, tout le monde obtient quelque chose, tout le monde est heureux.

La paix et la sécurité règnent partout. Bonjour, Chrislam, et bonjour Antéchrist.

Peut-être que tout ceci n’est que spéculation, et peut-être que je suis sur la bonne voie, mais laissez-moi vous dire ceci. Depuis près de 30 ans que je me demande comment la paix au Moyen-Orient entre les Juifs et les Palestiniens pourrait être possible, c’est la seule façon qui fonctionnerait réellement et c’est avec le Chrislam. Voyons maintenant si j’ai raison. Et si j’ai raison, le vol n°777 et sur le point de décoller (l’Enlèvement). Êtes-vous prêt ?

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Mike Pence rencontre le pape François a huis clos, reçoit le médaillon « ange de la paix » et signe le document « journée mondiale de la paix 2020 »


Le pape François accueille le vice-président, qui a été élevé dans la religion catholique, puis le conduit dans la bibliothèque privée où il reçoit les chefs d’État et les invités de marque. Le pape François a ensuite engagé une conversation privée avec le vice-président, avec l’aide d’interprètes. La longueur de leur conversation laisse penser qu’ils ont approfondi certains sujets. Lorsqu’ils ont terminé leur conversation privée, M. Pence a présenté au pape sa femme, sa belle-fille et les membres de sa délégation.

Le vice-président Mike Pence a rencontré le pape François au Vatican le 24 janvier à midi, et les deux hommes ont parlé ensemble en privé pendant une heure, une durée étonnamment longue pour une audience avec quelqu’un qui n’est pas un chef d’État. C’était leur première rencontre.

Le vice-président Mike Pence a rencontré le pape François au Vatican hier. Cette rencontre s’est distinguée par sa durée et par le fait que la majeure partie de la réunion s’est déroulée en secret, à huis clos. Cette rencontre privée est le résultat direct de la rencontre de l’ambassadrice des États-Unis auprès du Saint-Siège, Callista Gingrich, qui a exprimé le désir des États-Unis de « soutenir pleinement » l’Initiative des religions abrahamiques, également connue sous le nom de « One World Religion of Chrislam ».

Ensuite je vis une autre bête monter de la terre. Elle portait deux cornes semblables à celles d’un agneau, mais elle parlait comme un dragon. Cette nouvelle bête exerçait tout le pouvoir de la première bête en sa présence. Elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, celle qui avait été guérie de sa blessure mortelle. (Apocalypse 13:11-12

Puisque la véritable réunion s’est tenue en secret, et qu’il faudra quelques jours ou semaines avant que cette information ne soit divulguée, je ne peux pas dire avec certitude qu’ils ont discuté de l’Initiative des religions abrahamiques, ou Chrislam, mais je peux dire ceci. Tout le thème de la réunion était entièrement basé sur ce que la Bible appelle la fausse paix qu’apporte l’Antéchrist. Vous remarquerez que le médaillon « ange de la paix » que le pape François a donné à Mike Pence porte les armoiries royales du Vatican sur le devant, avec le chapeau de poisson du dieu Dagon en haut, et le dieu soleil au milieu. Vous pouvez le voir sur la photo en haut de cet article. Cela s’inscrit parfaitement dans le cadre de l’Initiative des religions abrahamiques, et de la fausse paix qui en découlera.

Il est intéressant de noter que Mike Pence dit qu’il est un chrétien évangélique qui a été élevé comme un catholique. J’ai été élevé dans la religion catholique, puis j’ai été sauvé en 1991 et je suis devenu chrétien. Je ne peux que supposer, d’après la partie de la réunion qui a été rendue publique, que Mike Pence considère le catholicisme romain comme une expression légitime du christianisme, ce qu’il n’est absolument pas. Au lieu de présenter au pape une « croix faite d’un arbre à la résidence du vice-président », Mike Pence aurait dû présenter au pape François l’évangile de la grâce de Dieu. Mais alors, si ce que vous aidez à créer est la religion mondiale unique de Chrislam, l’évangile semblerait un peu déplacé.

Mike Pence et le pape François se rencontrent lors d’une première visite étonnamment longue

Le pape Francis a accueilli le vice-président Mike Pence, qui a été élevé dans la religion catholique, puis l’a conduit dans la bibliothèque privée où il reçoit des chefs d’État et des invités de marque et où il a reçu le président Trump le 24 mai 2017.

« JE VOULAIS ADRESSER LES SALUTATIONS LES PLUS CHALEUREUSES AU NOM DU PRÉSIDENT DONALD TRUMP QUI A TANT APPRÉCIÉ SA VISITE ICI », A DÉCLARÉ MIKE PENCE À FRANÇOIS ALORS QU’ILS S’ASSEYAIENT.

Le pape François a ensuite engagé une conversation privée avec le vice-président, avec l’aide d’interprètes. La longueur de leur conversation laisse penser qu’ils ont approfondi certains sujets. Lorsqu’ils ont terminé leur conversation privée, M. Pence a présenté au pape sa femme, sa belle-fille et les autres membres de sa délégation. Les deux dirigeants ont ensuite échangé des cadeaux.

Mike Pence a offert au pape une croix en bois sculptée dans un arbre sur le terrain de la résidence du vice-président. Le pape Francis lui a remis un médaillon représentant « l’ange de la paix », une copie de son message pour la Journée mondiale de la paix 2020, ainsi que des copies de certains de ses écrits, dont « La joie de l’Evangile » et « Laudato Si' ».

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Abou Dhabi : la Maison d’Abraham réunira église, mosquée et synagogue


Note de SENTINELLE SAPS: Cet article date de novembre dernier. Je pensais l’avoir publié, mais visiblement non… A lire en tout cas !

La Maison de la famille d’Abraham sera située sur l’île de Sadiyaat et doit être construite d’ici 2022.

Annoncée en février dernier, la Maison de la famille d’Abraham, qui doit être construite à Abou Dhabi d’ici 2022, réunira église, mosquée et synagogue. Cet édifice dans la capitale des Emirats arabes unis visera à promouvoir le dialogue inter-religieux et la co-existence.

Il s’agit du premier projet du Haut Comité, né en septembre dernier, issu du Document sur la fraternité humaine, signé par le pape et le grand imam de l’université Al-Azhar, principale autorité de l’islam sunnite dans le monde, en février.

À l’occasion de cette signature, lors de sa visite des Emirats en début d’année, le pape François avait rencontré les protagonistes du projet, dont le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb. Les deux hommes se sont à nouveau rencontrés ce vendredi au Vatican.

Le responsable musulman était notamment accompagné du vice-Premier ministre des Emirats Arabes Unis, Saif bin Zayed Al Nahyan, et de l’ambassadeur égyptien au Vatican, Mahmoud Samy.

La Maison de la famille d’Abraham sera située sur l’île de Sadiyaat. L’architecte britannique Sir David Adjaye a été nommé pour mener à bien le projet.

Parmi les membres du Haut Comité, on retrouve : Irina Georgieva Bokova, ancienne directrice générale de l’UNESCO ; le cardinal Miguel Ángel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux du Saint-Siège : le juge Mohamed Mahmoud Abdel Salam, ancien conseiller du grand imam d’Al Azhar ; Son Éminence le cheikh Ahmad At-Tayyeb ; le rabbin M. Bruce Lustig, grand rabbin de la congrégation hébraïque de Washington ; Mgr Yoannis Lahzi Gaid, secrétaire personnel du Saint-Père ; le professeur Mohamed Hussein Mahrasawi, président de l’université Al-Azhar ; Mohamed Khalifa Al Mubarak, directeur du département de la culture d’Abou Dhabi ; le Dr Sultan Faisal Al Remeithi, secrétaire général du Conseil des aînés musulmans ; et Yasser Hareb, présentateur de télévision et écrivain émirati.

Source: Times of Israël

Mike Pence rencontrera le pape François au Vatican cette semaine


 Le vice-président Mike Pence se rendra au Vatican cette semaine pour rencontrer le pape François.

Le bureau de Pence a confirmé jeudi à l’AIIC que le vice-président devait être reçu par le pape lors de son voyage à l’étranger cette semaine. Aucun détail n’a encore été publié sur les sujets qui pourraient être discutés lors de la réunion.

La visite du vice-président intervient immédiatement après que l’ambassadeur américain pour la liberté de religion s’est rendu au Vatican pour le lancement de l’Initiative Abrahamic Faiths, qui s’est tenue mardi dernier à la résidence officielle de l’ambassadeur américain auprès du Saint-Siège, Callista Gingrich.

Sam Brownback, Ambassadeur itinérant pour la liberté de religion internationale, était présent à la séance d’ouverture de l’initiative de mardi, qui a été décrite par l’Ambassadeur Gingrich comme «un dialogue conçu pour promouvoir la paix, la liberté religieuse et l’harmonie interreligieuse» entre chrétiens, musulmans, et les juifs.

Elle a été inspirée, a-t-elle déclaré, par le document de 2019 sur «La fraternité humaine pour la paix dans le monde et vivre ensemble», une déclaration conjointe du pape François et du grand imam d’Al-Azhar à Abu Dhabi qui a été signée aux Émirats arabes unis.

Ce document déclarait en partie que «[l] e pluralisme et la diversité des religions, des couleurs, du sexe, de la race et de la langue sont voulus par Dieu dans sa sagesse, par laquelle il a créé les êtres humains».

Le cardinal Miguel Ayuso, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, était présent lors de la réunion, selon les propos de Gingrich.

«Il convient que vos discussions aient lieu à l’Université pontificale grégorienne», a déclaré Gingrich, citant St. John Henry Newman qu’une université catholique devrait «aider au discernement de la vérité».

Citant le pape François, Gingrich a déclaré les questions qui pourraient être prises en compte par l’initiative: «’Comment nous prenons-nous soin les uns des autres? « Comment nourrir une fraternité qui n’est pas théorique, mais qui se traduit par une fraternité authentique? » Et ‘comment les religions peuvent-elles être des canaux de fraternité, plutôt que des barrières de séparation?’ »

Dans ses remarques lors du lancement, Gingrich a remercié le pasteur Bob Roberts de NorthWood Church à Keller, Texas, l’imam Mohammad Magid de All Dulles Area Muslim Society, et le rabbin David Saperstein, l’ancien ambassadeur américain pour la liberté de religion de 2014 à 2017, «pour avoir fait cela rassemblement possible. « 

Pendant le voyage de Brownback, lui et l’ambassadeur Gingrich ont également rencontré l’archevêque Paul Gallagher, le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États.

Source: Catholic News Agency

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Source:

Un cirque au Vatican


Le pape François a invité un cirque effrayant avec des femmes peu vêtues dansant de manière érotique à se produire dans la salle d’audience du Vatican, cette salle en forme de reptile.

A l’issue de l’audience générale, les artistes de « l’Aqua Circus » offrent un spectacle pour le pape et les pèlerins. Le pape François a participé au spectacle en lançant un cerceau à l’un des acrobates. Ce cirque se présente comme « la réplique européenne du Cirque du Soleil ». Son show se veut un plaidoyer pour la défense de l’environnement. Les artistes racontent l’histoire d’une sirène et d’un homme sous la mer qui luttent contre la contamination de l’océan.

L’Église catholique romaine a toujours eu un penchant pour les choses qui sont bizarres, effrayantes, sombres, étranges et décalées. Saviez-vous que chaque église catholique romaine possède une « relique » d’un « saint » catholique intégrée à l’autel ? Savez-vous ce qu’est une relique ? C’est une partie du corps. C’est bizarre, effrayant et sinistre, non ? La Bible appelle ce type de comportement « nécrophilie », ou « nécromancie », et il est interdit dans les deux Testaments. Le Vatican aime les choses mortes, et les choses effrayantes, et les choses perverses. Des choses comme le cirque que le pape François a invité à la salle d’audience reptilienne le 8 janvier 2020.

Abstenez-vous de toute apparence de mal. (1 Thessaloniciens 5:22)

Comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous, ce cirque est un véritable cauchemar, avec des artistes flippants qui font des choses effrayantes. Mais comme il s’agit du Vatican, on peut s’attendre à ce qu’il soit aussi érotique, et c’est certainement le cas. Vous ne pouvez pas inventer ce genre de choses, les gens, et la vérité sur l’Église catholique romaine est toujours plus sauvage que la fiction. En parlant de folie, après la vidéo, prenez un moment pour lire un article sur la salle des reptiles du Vatican où se déroulent toutes ces horreurs et perversions.

Pourquoi le bâtiment de la salle d’audience papale au Vatican a-t-il été construit en forme de reptile géant ?

C’est dans ce bâtiment que le pape François a regardé le cirque effrayant se produire. Il s’agit du bâtiment de la salle d’audience papale et, comme vous pouvez le voir, le bâtiment, à l’intérieur comme à l’extérieur, a la forme d’un serpent géant. Regardez l’image ci-dessous et comparez sa forme à celle d’un serpent à côté. Notez la forme générale – dos large, devant étroit et arrondi, yeux au milieu, narine à l’avant et sommet incurvé. Ainsi, même de l’extérieur et vu du ciel, l’ensemble du bâtiment est un véritable symbole de la tête d’un serpent.

Lorsque l’on regarde le bâtiment de l’intérieur, la ressemblance avec un reptile est frappante.

Mais ce c’est pas le plus bizarre, juste derrière le trône du pape, ils ont installé une statue créée par Pericle Fazzini en 1977 qui prétend montrer Jésus-Christ se relevant d’une « apocalypse atomique » et cherchant le monde entier comme dans une scène du film de zombies « Night Of The Living Dead ». Et si vous regardez attentivement le sommet de la tête de « Jésus », vous verrez quelque chose de très intéressant.

Dans la Bible, Satan est représenté comme un reptile qui aura une guerre à venir avec le roi Jésus lors de la bataille d’Armageddon au second avènement. L’Apocalypse nous montre que le serpent de la Genèse a eu une « amélioration » en cours de route et qu’il est maintenant un dragon géant à plusieurs têtes rouges, bien qu’il soit toujours un reptile.

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Le pape François « activera » le Nouvel Ordre Mondial le 14 mai 2020


Note de SENTINELLE SAPS du 9 mai 2019: Suite à la pandémie du Covid-19, l’événement a été reporté à cet automne. Je voulais faire cette mise à jour plus tôt, mais j’ai oublié ^^.

72 ans jour pour jour après la création de l’état d’Israël le pape active son pacte mondial!

Dans un message en date du 12 septembre 2019, la pape François a annoncé avoir pris l’initiative d’une rencontre le 14 mai 2020 à Rome. Un événement qu’il souhaite international. Une initiative qui s’enracine dans son encyclique sur la sauvegarde de la maison commune, Laudato si’, et le document sur la fraternité signé avec le grand imam d’Al-Azhar à Abu Dhabi, le 4 février 2019.

Extrait du discours du pape dans cette vidéo: J’ai organisé un ÉVÉNEMENT MONDIAL qui se tiendra le 14 mai 2020 à Rome… il y a URGENCE…nous devons faire naître une ALLIANCE éducative…nous devons tous ensemble construire un VILLAGE GLOBAL…j’ai SIGNE un document avec le grand-IMAN d’Al-Azar…Nous devons faire en sorte que ce village unisse la famille et la société civile, politique, commerciale…et que naisse une convergence globale pour une alliance entre les habitants de la terre…et que cela soit une occasion de dialogue ENTRE LES RELIGIONS…un VILLAGE UNIVERSEL..nous devons éduquer la conscience….il est nécessaire de trouver un autre SYSTÈME économique, politique, la croissance et le progrès. Pour cela je désire vous rencontrer à Rome pour ACTIVER CE PACTE…

 

Le pape François perd ses nerfs contre une fidèle, la vidéo devient virale


Des images terribles pour la communauté catholique en ce début d’année. Le 31 décembre 2019, le Pape François a été filmé sur la place Saint-Pierre en train de perdre ses nerfs face à une fidèle. La vidéo, immédiatement devenue virale, a été largement commentée tout autour du monde.

Pour la communauté catholique, ce passage en 2020 risque de rester tristement mémorable. Ce mardi 31 décembre, alors que le Pape François serrait les mains de ses fidèles pour les dernières célébrations de fin d’année sur la place Saint-Pierre, au Vatican, l’évêque de Rome s’est emporté face à une femme qui a agrippé sa main après s’être signée.

Sous le coup de la douleur ou d’une vive émotion, le pape, réputé pour tout oser, a d’abord essayé de se défaire avant de pousser un cri d’indignation et de frapper la main de la fidèle qui semblait le supplier – sans que ses mots n’aient, à ce jour, pu être interprétés – avant de s’éloigner de la foule, le visage fermé.

La scène terrible, évidemment filmée, a aussitôt fait le tour du monde et déclenché quantité de réactions sur les réseaux sociaux. Les indignations et les commentaires ironiques fusent, les tentatives d’explication cherchent à excuser l’homme. Le pape lui-même, qui n’en est pas à sa première manifestation d’hostilité, a tenu à revenir sur l’incident et à présenter ses excuses au cours de sa première messe de la nouvelle année : « Tant de fois nous perdons patience. Cela m’arrive à moi aussi. Je m’excuse pour le mauvais exemple donné hier. » Si le mea culpa du chef des catholiques est sincère, le mal est fait : ces images risquent de rester virales bien au-delà de cette nouvelle année.

Source: Gala