Davantage de sorcières aujourd’hui que certaines organisations chrétiennes de premier plan


Le nombre de sorcières a augmenté de façon spectaculaire, si bien que le nombre de sorcières pratiquant la sorcellerie est plus élevé que celui des membres de certaines organisations chrétiennes de premier rang.

Les données recueillies par le Pew Research Center et le Trinity College du Connecticut montrent que les sorcières et la sorcellerie, ainsi que la Wicca, qui est une sorcellerie païenne moderne reconditionnée, ont considérablement augmenté ces dernières années.

En 1990, on estimait qu’il y en avait environ 10 000 qui pratiquaient la sorcellerie, mais aujourd’hui, ce chiffre est passé à 1,5 million et ne cesse de croître. Il s’agirait de plus de 1,4 million de membres de l’Église presbytérienne sur la ligne principale.

On dit que cette grande croissance de ceux qui pratiquent la sorcellerie est alimentée par de jeunes adultes en quête de spiritualité dans le mysticisme païen, l’astrologie et les cartes de tarot, ce qui conduit beaucoup à diviner ou à chercher l’harmonie avec les mauvais esprits de la terre et à pratiquer des rites maléfiques de magie pour exploiter les énergies des mauvais esprits.

Les membres de cette nouvelle ère de rituels païens et de sorcellerie disent que c’est un système de croyances pré-chrétiennes qu’ils appellent la « Vieille Religion », avec des traditions remontant aux origines de la religion humaine adorant les dieux et déesses de la terre qui est en harmonie avec les cycles de la terre, la lune et le soleil marqué par les solstices.

Et ce mysticisme sombre est en train de se généraliser en tant que religion depuis des millénaires. Qui sont déjà impliqués dans le yoga et la méditation, la pleine conscience et la spiritualité du nouvel âge, et qui commencent maintenant à se montrer pour des vacances païennes ou des rassemblements de la nouvelle lune qui explorent davantage.

L’intérêt croissant des millénaires pour l’astrologie, ainsi que la popularité des cristaux, des cartes de tarot et des rituels terrestres du mysticisme païen, ont ouvert la voie à une popularité grandissante dans l’industrie du voyage, du bien-être et même dans l’industrie cosmétique.

Cela a fait passer ce phénomène des franges de la société jusqu’aux médias sociaux populaires comme Instagram, où il a été repéré comme une tendance majeure.

La popularité est devenue si forte que Sephora, une grande entreprise de cosmétiques, par l’intermédiaire de Pinrose, une entreprise de beauté basée à San Francisco, a sorti un kit pour les sorcières débutantes. Il contenait des parfums, un jeu de tarot, un morceau de quartz rose et un paquet de sauge blanche à brûler, et ils essayaient de tirer profit du phénomène de la sorcellerie de l’époque moderne.

Il contenait des parfums, un jeu de tarot, un morceau de quartz rose et un paquet de sauge blanche à brûler, et ils essayaient de tirer profit du phénomène de la sorcellerie de l’époque moderne.
Il a même été exposé dans nos milieux politiques, où l’on a pu voir dans les journaux comment ces sorcières se rassemblaient pour pratiquer la magie noire et faire appel aux esprits pour faire en sorte que le président Trump ne puisse absolument plus faire machine arrière.

Et une assemblée de sorcières a tenu une cérémonie publique pour jeter un sort sur le juge Brett Kavanaugh pendant ces audiences de confirmation tumultueuses.

Mais n’écartez pas le paganisme et la sorcellerie comme n’étant pas sérieux et juste une mode mignonne. C’est beaucoup plus sérieux qu’un simple kit de démarrage ou un voyage dit de bien-être dans un lieu mystique comme les bosquets d’arbres ou Stonehenge.

Car c’est l’esprit de sorcellerie et l’esprit d’anti-Christ, et il adore Satan qui est le dieu de ce monde. La sorcellerie est anti-Dieu, anti-Bible et anti-Christ, car c’est le rejet de l’unique vrai Esprit Saint du Seigneur Dieu et de Sa Sainte Voie dans la Bible.

Au lieu de cela, se tourner vers l’utilisation charnelle humaine de rites, d’objets et de mantras dans la mauvaise divination en se connectant et en étant influencé par d’autres esprits qui sont connectés à la hiérarchie de satan dans le monde.

Et cette apostasie commença dans les temps anciens à Babylone avec ses dirigeants fondateurs de Nimrod et son épouse Semiramis, se déclarant comme un dieu et une déesse, comme roi et reine de Babylone mystique.

Et Sémiramis avec le titre de reine du ciel a commencé leurs propres temples païens, rites, et mantras de sorcellerie, comme ils ont mené la première apostasie de l’humanité après le déluge de Noé rejetant le vrai Dieu de son grand-père Noé.

Et aujourd’hui, en signe des Derniers Jours, des millions de personnes reviennent à l’Ancienne Religion de Babylone. Comme la religion mystique de Babylone avec des rites mystiques devient de plus en plus forte gagner du pouvoir dans la vie des gens comme ils sont trompés par la sorcellerie.

Il n’est pas surprenant que les couvents grandissent. Car les saintes prophéties bibliques ont prédit et averti que cela arriverait. Où la sorcellerie augmenterait dans les derniers jours, à mesure que l’esprit de Babylone se renforcerait dans le monde à mesure que nous approcherions de la fin de cet âge.

Avec ces signes pointant vers l’accomplissement de la prophétie de l’Apocalypse dans le chapitre 18 qui a prédit que les gens des nations seront trompés par la sorcellerie de Babylone.

Source: Signs of the Last Days

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Marlène Schiappa évoque sa passion surprenante : « Ça donne confiance »


Dans une interview accordée à Elle, en kiosque vendredi 4 octobre, Marlène Schiappa a évoqué sa passion pour la magie et la sorcellerie.

Marlène Schiappa s’est confiée sans tabou dans un long entretien accordé à Elle, en kiosque vendredi 4 octobre 2019. Elle a d’ailleurs été interviewée sur sa passion, pour le moins surprenante, qui est la sorcellerie. Elle a tout de même eu peur d’aborder ce domaine parce qu’elle ne voudrait que les gens pensent qu’elle peut jeter des sorts à ses opposants, a-t-elle fait savoir sur le ton de la rigolade. « Mona Chollet a très bien décrit l’approche de la sorcellerie comme puissance féminine, le succès de son livre n’est pas anodin« , a-t-elle commencé avant d’avouer qu’elle ne pratiquait tout de même pas la sorcellerie.

« J’ai des amies qui tirent les cartes ou m’envoient des SMS avant des moments importants : ‘Je t’ai dits une formule de protection’« . Pas moi. Mais c’est comme la plume de Dumbo l’éléphant : cela donne confiance« , a encore expliqué au magazine Elle Marlène Schiappa. « Je suis originaire de Corse et, dans mon village, les mythes et la magie font partie de nos légendes depuis toujours. On y pratique encore parfois des rituels pour enlever le mauvais oeil. Par exemple, j’ai du corail autour du poignet et un bracelet avec le chiffre 4. Ces croyances donnent confiance« , a-t-elle encore assuré.

Une femme très souvent critiquée

La combattante des droits des femmes au gouvernement trouve la force et le courage de faire face à ses nombreux détracteurs dans ses croyances. Pour avancer, elle ne se concentre que sur ses objectifs. Pourtant, Marlène Schiappa est très souvent critiquée pour ses sorties et son action au gouvernement. Sa passion pour la sorcellerie devrait une nouvelle fois donner du grain à moudre à ceux à qui elle ne plaît pas.

Source: Closer

Les sorcières sont maintenant plus nombreuses que les presbytériens aux USA alors que la Wicca et le paganisme connaissent une croissance explosive


L’animatrice et auteure de radio et auteur Carmen LaBerge a noté sur Twitter que les chiffres sont frappants en ce que les sorcières sont plus nombreuses que certaines dénominations chrétiennes. « Alors que le protestantisme principal poursuit sa décentralisation, la population américaine de sorcières augmente de façon astronomique. Aujourd’hui, plus d’Américains s’identifieront à 1,5 million de sorciers pratiquants que de membres du Presbytérianisme principal (PCUSA) », a-t-elle déclaré mardi. Lire la suite

Le paganisme et la sorcellerie « Wicca » en pleine expansion…


…sur les campus universitaires aux Etats-Unis

Les « Millenials » américains – ces jeunes de moins de 30 ans qui ont grandi avec l’informatique – s’affirment de moins en moins chrétiens, mais le vide laissé par le rejet de leur religion traditionnelle a ouvert l’espace à des pratiques pour l’instant minoritaires, mais en pleine expansion. Paganisme et sorcellerie – on l’appelle Wicca aux Etats-Unis – sont en voie de normalisation sur les campus universitaires américains. C’est l’ironie contemporaine ; on rejette la religion chrétienne des pères, ce christianisme qui à divers degrés a façonné l’Amérique, pour reprendre des superstitions vieilles et enterrées depuis des siècles ou des millénaires. Lire la suite